Famille de Dinan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison de Dinan
Armes de la famille.
Armes de la famille : Maison de Dinan
Blasonnement De gueules à quatre fusées d'hermine posées en fasce, accompagnée de six besants du même.
Lignées Issue des vicomtes d'Aleth, Apparentée aux Maison d'Acigné, Famille de Châteaugiron,

1re Maison de Penthièvre, Famille de Fougères, Maison de Vitré, Famille d'Ancenis, Famille de Châteaubriant, Famille de Beaumanoir, Maison de Châtillon, Famille Raguenel, Famille de Coëtmen, Famille de Léon, Famille du Guesclin, Famille Botherel de Quintin, Maison du Quélennec, Maison de Goyon, Famille de Craon, Famille de Rohan, Maison d'Harcourt, Maison de Dreux-Bretagne, Maison de Montfort-Laval, Maison capétienne de Courtenay,

Branches de Plancoët, de Dinan-Nord, de Dinham, de Montafilant, de Dinan-Sud, de la Bellière,
Période XIe siècle - XVIe siècle
Pays ou province d’origine Drapeau du duché de Bretagne Duché de Bretagne
Allégeance Duc de Bretagne, Roi de France, Roi d'Angleterre,
Fiefs tenus Dinan, Bécherel, de Montafilant, de Châteaubriant, de Beaumanoir, la Bellière,
Vassaux Juveigneurs : Les La Motte-Rouge (ramage de Dinan-Montafilant)
Demeures Château de Dinan, Château de Bécherel, Château de Montafilant, Château de Châteaubriant,
Charges chancelier de Bretagne, Lord trésorier du roi Henri VII, ambassadeur du duc de Bretagne auprès du duc de Bourgogne, grand bouteiller de France, chambellan du duc de Bretagne, gouvernante de Anne de Bretagne,
Fonction(s) militaire(s) capitaine de Josselin, gouverneur des ville et Château de Sablé, Maréchal de Bretagne,
Fonction(s) ecclésiastique(s) évêque de Rennes,
Récompense(s) civile(s) chevalier de l'Ordre de la Jarretière,

Généralités[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Les branches[modifier | modifier le code]

Branche aînée[modifier | modifier le code]

À la suite du partage consécutif à son décès (1123), Dinan est séparé en deux parties distinctes.

Branche de Dinan-Nord[modifier | modifier le code]

Branche de Dinham[modifier | modifier le code]

Branche de Montafilant[modifier | modifier le code]

Rameau de la Bellière[modifier | modifier le code]

Branche de Dinan-Sud[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Branche aînée[modifier | modifier le code]

Branche de Montafilant[modifier | modifier le code]

Branche de Dinham[modifier | modifier le code]

Blason[modifier | modifier le code]

Image Armes de la Maison de Dinan
Blason Maison de Dinan (ancien).svg Armes antiques

De gueules à la croix ancrée d'argent, chargée de cinq hermines.

Blason Maison de Dinan.svg Maison de Dinan

De gueules à quatre fusées d'hermine posées en fasce, accompagnée de six besants du même.

Blason Charles de Dinan Seigneur de Chateaubriant.svg Charles de Dinan, seigneur de Chateaubriant,

Ecartelé : 1 et 4, de gueules, à la fasce de quatre fusées d'hermine, accompagnée de six tourteaux du même (3 et 3) (Dinan) ; 2 et 3, de gueules, semé de fleurs de lys d'or (Chateaubriant).

Blason Jacques de Dinan, seigneur de Beaumanoir.svg Armes supposées[5] de Jacques de Dinan, seigneur de Beaumanoir, fils du précédent,

Ecartelé : 1 et 4, de gueules, à la fasce de quatre fusées d'hermine, accompagnée de six tourteaux du même (3 et 3) (Dinan) ; 2 et 3, d'azur à onze billettes d argent posées 4.3.4 (Beaumanoir). Cimier : peut-être, comme son père et son frère, un chapeau de gueules rebrassé d hermine et sommé d un vol d hermine doublé de gueules. Lambrequins de gueules doublés d hermine.

Blason John V de Dinham (1443-1501).svg John V de Dinham (1443-1501), 7e Lord Dinham, chevalier de l'Ordre de la Jarretière, Lord trésorier du roi Henri VII,

De gueules à quatre fusées d'hermine posées en fasce.

Devise[modifier | modifier le code]

Hary avant

Membres illustres de la famille[modifier | modifier le code]

Châteaux, seigneuries, terres[modifier | modifier le code]

Châteaux[modifier | modifier le code]

Terres[modifier | modifier le code]

Branche aînée[modifier | modifier le code]

Les membres de la branche aînée de la Maison de Dinan étaient teneur des fiefs :

Branche de Montafilant[modifier | modifier le code]

Les membres de la branche de Montafilant de la Maison de Dinan étaient teneur des fiefs :

Rameau de la Bellière[modifier | modifier le code]

Les membres du rameau Rameau de la Bellière de la Maison de Dinan étaient teneur des fiefs :

Branche de Dinan-Sud (Bécherel)[modifier | modifier le code]

Les membres de la Branche de Dinan-Sud de la Maison de Dinan étaient teneur des fiefs :

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hubert Guillotel, "La place de Châteaubriant dans l'essor des châtellenies bretonnes (XIe-XIIe siècles)", MSHAB, 1989, t. LXVI, p. 5-46,
  • Hubert Guillotel, "Des vicomtes d'Alet au vicomtes de Poudouvre", BSHAASM, 1988, p. 201-215,
  • Michel Brand'Honneur, Manoirs et châteaux dans le comté de Rennes (Xe-XIIe s.). Habitat à motte et société chevaleresque, 2001, 317 p.,
  • Abbé Amédée Guillotin de Corson, Les grandes seigneuries de Haute-Bretagne, 1999, III t.
  • Michael Jones, "The family of Dinan in England in the Middle Ages", 1987, édition bilingue, Le Pays de Dinan
  • Pol Potier de Courcy, Nobiliaire et armorial de Bretagne, 2000, 517 p. 8ère éd.
  • Peter Meazey, "Dinan au temps des seigneurs",1997, 190 p., La Plomée
  • Peter Meazey, "La maison de Dinan à travers ses représentations funéraires", BAAB, 2005, t. CXIV, p. 71-86
  • Dom Morice, Preuves I, 854,
  • René Couffon, "Notes sur les seigneurs d'Avaugour", BMSECN, 1933, t. LXV, p. 81-141,
  • René Le Nepvou de Carfort, La maison Le Nepvou de l'évêché de Saint-Brieuc, 1913, 278 p.
  • René Couffon, "Quelques notes sur les seigneurs de Coëtmen", BMSECN, 1926, t. LVIII, p. 41-125,
  • René Couffon, "Notes sur les origines de la vicomté de Pléhédel", BMSECN, 1932, t. LXIV, p. 75-79

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ancêtre des Fitz Warin
  2. Auréjac
  3. Héritier à Plerguer d'une seigneurie qui barre la route entre Dinan et la Normandie. En 1225 à Nantes, il participe à une assemblée générale de la Noblesse du duché. Il est témoin de la fondation de la ville de Saint-Aubin-du-Cormier, et compte parmi les seigneurs bretons qui se soumettent au roi de France en 1231.
  4. ou Jeanne selon Anselme-VIII/580
  5. Source :

Voir aussi[modifier | modifier le code]