Famille de Candie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille de Candie.

La famille de Candie est une ancienne famille du duché de Savoie issue de la petite noblesse savoyarde. Elle s'est éteinte après avoir contracté des alliances avec les Conzié, les Mareschal, les Becerel, les Nevers, les Chabot, des Chevron Villette, etc[1].

Armes[modifier | modifier le code]

  • STEMMA CANDIÆ
Maison de Candie

Les armes de la famille de Candie se blasonnent ainsi : De gueules, semé de fleurs de lis d'or, à la bande d'azur, brochant sur le tout[1].

Le motte: "TOUT A REBOURS" L’énigmatique devise des Candie « Tout à rebours » suggère que les sages, parfois, comme les écrevisses, avancent à reculons. L'écusson de gueules semé de fleurs de lys d'or représente les armes originelles des seigneurs de Candie, concédées par ligne de sang en 1250 par le roi de France Louis IX (Saint Louis). À l'origine, Les Candie portaient soit de gueules avec le lion semé du Bugey et de la Bresse, ou le lion d'or.

Implantation de la famille[modifier | modifier le code]

En Suisse[modifier | modifier le code]

  • François de Candie, devient le premier Vidominus de Genève (1338), ou le Vice-Comte de Genève, vidame de Genève, capitaine du château de l'Ile sur le Rhône (1377).
  • Jacques de Candie, seigneur de Loese, qui fut lieutenant d'une compagnie de 50 lances des ordonnances de Savoie, sous le comte Pont de Vaux vers 1580.

* Gauvain de Candie, comte de Derruyre, nouvelliste et poète, en 1475 compose la Chanson du Mariage des ducs Marguerite d'Austrie et Philibert II, Duc de Savoie.[réf. nécessaire]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Ref: La Société académique de Savoie a publié à Chambéry des Mémoires sur la carrière politique et militaire de Savoie, 1828.'[Quoi ?]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Annuaire de la Noblesse de France et des Maisons souveraines de l'Europe, publié sous la direction de M. Borel d'Hauterive, 1861, p.377 sur Gallica

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]