Famille d'Avout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille d'Avout.
Avout (d')
« Davout[Note 1] »
Armes de la famille.
Armes de la famille : Avout (d')
« Davout[Note 1] »
Blasonnement De gueules, à la croix d'or chargée de cinq molettes de sable[1].
Devise 1° JUSTUM ET TENACEM,
2° VIRTUTI PRO PATRIA.
Adage : QUAND UN DAVOUT SORT DU BERCEAU, UNE ÉPÉE SORT DE SON FOURREAU.
Lignées Alliés aux :
Famille Leclerc (Pontoise)
Pays ou province d’origine Drapeau du Duché de Bourgogne Duché de Bourgogne
Charges Ministre
Fonction(s) militaire(s) Maréchal de France

La famille d'Avout est une famille de la noblesse française.

Membres[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

L'origine de la lignée remonte à Nicolas d'Avout marié le janvier 1598 à Françoise de Vaussin, fille d'Antoine de Vaussin et de Jeanne de Bretagne. De cette union, naît :

  • Nicolas d'Avout (1616-1661), marié en 1641 avec Edmée de Sainte-Maure
    • Nicolas d'Avout (17 octobre 1645 à Vignes - 18 mai 1723 à Annoux) épouse le 16 février 1678 à Annoux, Claudine de Gabillault
      • Nicolas d'Avout (3 juin 1686 à Annoux, tué en 1742 au siège de Prague) marié le 30 janvier 1731 avec Catherine de Somme
        • Louis (ou Jean) François d'Avout (6 mai 1739 à Annoux - 3 mars 1779 à Avallon), Seigneur de Ravinières et d'Annoux, officier de cavalerie, lieutenant au régiment royal de Chartres.

Davout d'Auerstaedt ou d'Avout d'Auerstaedt[modifier | modifier le code]

La graphie "Davout d'Auerstaedt" est réservée par tradition familiale au porteur du titre de duc d'Auerstaedt, soit une personne par génération, toutes branches généalogiques confondues, ainsi qu'à son épouse, la duchesse d'Auerstaedt.

Descendance de Louis François d'Avout (1739-1779) et d'Adélaïde Minard du Velard[modifier | modifier le code]

De son union le 24 septembre 1769 avec Adélaïde Minard du Velard, Louis François d'Avout eut trois fils :

  1. Louis-Nicolas Davout (1770-1823), maréchal d'Empire, 1er duc d'Auerstaedt et prince d'Eckmühl. Il épouse le 12 novembre 1801 Louise-Aimée-Julie Leclerc (1772-1868), sœur de Charles Victoire Emmanuel Leclerc, premier mari de Pauline Bonaparte. De cette union, naissent dix enfants dont seulement quatre atteindront l'âge adulte :
  2. Louis Alexandre, baron d'Avout (1773-1820), général d'Empire français. De son union le 26 septembre 1808 avec Alice Pauline Parisot (1786-1856), fille de Jacques Parisot, député de la Marne au Corps législatif, sont nés quatre enfants :
    • Jules Alexandre Pierre David (16 février 1811 - 16 avril 1880), 2e baron d'Avout, officier d'état-major, officier de la Légion d'honneur le 28 décembre 1859. Il épouse en 1842 Charlotte Amélie Phipps (née en 1825, dont trois enfants), puis le 17 janvier 1853 Marie Huet de La Tour du Breuil (1831-1896), dont cinq enfants) :
      • Louis Marie Alexandre Charles (7 mars 1843 à Montpellier, 6 octobre 1844 à Montpellier)
      • Louis ( -1890), 3e baron d'Avout, épouse en 1876 Fanny Egeberg (1841-1899), sans postérité.
      • Louis Marie Alexandre (13 février 1846 à Montpellier, 1880)
      • Marguerite (1854-1944)
      • Albert (1858-1886)
      • Alfred Marie Jules (1860-1885)
      • 1 autre fils et une fille
    • Louise Adélaïde Geneviève (1810-1er janvier 1883) épouse en 1833 Alphonse de Chappedelaine (1810-1884), officier d'infanterie, zouave pontifical, dont postérité
    • Alexandrine (1812-1823)
    • Alexandre (1815-1895) épouse en 1838 sa cousine Christian Françoise d'Avout, dont :
  3. Charles Isidor Davout (1774-1854)
    • Léopold Claude Étienne Jules Charles Davout (1829-1904) général français, 3e duc d'Auerstaedt. Il épouse Alice de Voize (1845-1935), dont :
      • Napoléonie Claire Aimée Marguerite (14 décembre 1869 - 25 mars 1952), épouse de François Daru ;
      • Marie-Mathilde (28 août 1871 - 31 mai 1955), épouse de Joseph Gaspard de Berthier de Bizy ;
      • Claire Marie Marguerite (28 août 1873 - 16 septembre 1967)
      • Louis Nicolas Marie Bernard, 4e duc d'Auerstaedt (24 mars 1877 - 1er mars 1958). Il épouse civilement dans le 8e arrondissement de Paris le 19 février 1902 et religieusement en l’église Saint-Philippe-du-Roule le lendemain Hélène-Eugénie-Françoise-Marie Étignard de Lafaulotte (née dans le 8e arrondissement de Paris le 10 septembre 1880 et décédée à Bellozanne le 14 janvier 1946), fille d’Henri et de Marie-Malvina-Françoise-Amandine Pajol[2]. De cette union, naissent 14 enfants (cinq fils et neuf filles) :
        • Marguerite (18 janvier 1903 - 30 avril 1989)
        • Léopold Davout (1904-1985), pilote de chasse, 5e duc d'Auerstaedt. Il épouse civilement le 31 mars 1950 (dans le 17e arrondissement de Paris) et religieusement le 11 avril 1950 (à Lourdes) Tsuyukio Ayusawa (née le 30 juin 1923 à Genève-Plainpalais et décédée le 11 novembre 2011) fille d’Iwao Ayusawa (légiste et diplomate japonais) et de Tomiko Yoshioka[3].
          • Charles Louis Iwao Marie Davout (30 novembre 1951 à Paris - 8 février 2006 à Gagny), 6e duc d’Auerstaedt, marié à Boucha Jabri[4] D’où :
            • Sébastien Davout (1992), 7e duc d’Auerstaedt (depuis 2006)[4].
          • Benoît d'Avout (26 août 1954)
          • Augustin d'Avout (25 novembre 1955)
          • Jérôme d'Avout (1957)
          • Bérénice d'Avout (1958)
          • Amicie d'Avout (1964)
        • Malvina (15 février 1905 - 23 avril 1989)
        • Claire (24 mars 1906 - 14 août 1981)
        • François (20 juillet 1907 - 29 juin 2001)
        • Henri (17 janvier 1909 - 22 avril 1998), général, directeur du musée de l’Armée de 1966 à 1984. Marié à Alix-Armelle de Gouvello de Keriaval en 1935. D’où descendance dont :
          • Armel d'Avout d’Auerstaedt (1942), général, fils du général Henri d'Avout d’Auerstaedt et d’Alix de Gouvello de Keriaval [5].
        • Jacqueline (3 avril 1910 - 16 février 1994)
        • Bernadette (10 juillet 1911), religieuse, supérieure des Sœurs de l'Assomption.
        • Jacques (7 avril 1913 - 26 mai 2003), ingénieur civil des mines (Saint-Étienne), épouse en 1945 Monique-Anne-Marthe-Lucienne Derode (née en 1924), fille d’Emmanuel-Eugène Derode et de Marie-Françoise-Lydie Thiéry de Cabanes. D’où descendance.
        • Marie (née le 3 janvier 1915 à Bellozanne et décédée le 5 juillet 1915 à Beaumont (Dordogne)
        • Victoire (née le 25 avril 1916 à Bellozanne - décédée le 17 février 2004 à Versailles)
        • Guy (7 mai 1918 - 17 novembre 2003)
        • Monique (31 décembre 1921 - 16 avril 1923, à Bellozanne)
        • Christiane (30 octobre 1923 - 21 mai 1989)

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques vicomte d’Avout), Les d’Avout : étude généalogique d’une famille d’ancienne chevalerie du duché de Bourgogne, Dijon, imprimerie Darantière, 86 pages, 1952
  • (en) Almanach de Gotha : volume II (part III Families), 185e édition, Boydell & Brewer, Londres, 2001, 1 000 pages, (ISBN 0-9532-1423-0), notice « Auerstedt (House of d’Avout) », les pages 35 à 43 concernent l’état présent de la famille.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Par tradition familiale, le duc est le seul membre de la famille qui écrive le patronyme Davout et non d'Avout, en souvenir du maréchal de l'Empire. » Arnaud Chaffanjon, Napoléon et l'univers impérial, Serg,‎ 1969, 406 p. (lire en ligne).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. (tome 1 et 2), Gouda, G.B. van Goor zonen,‎ 1884-1887
  2. Vicomte d’Avout (Jacques d’Avout), Les d’Avout : étude généalogique d’une famille d’ancienne chevalerie du duché de Bourgogne, Dijon, imprimerie Darantière, M CM LII (1952), 86 pages, 31 cm, p. 71.
  3. Vicomte d’Avout (Jacques d’Avout), Les d’Avout : étude généalogique d’une famille d’ancienne chevalerie du duché de Bourgogne, Dijon, imprimerie Darantière, M CM LII (1952), 86 pages, 31 cm, page 73.
  4. a et b L’Intermédiaire des chercheurs et curieux (ICC), année 2006, colonne 558, « Carnet impérial, royal et ducal » par Alain Giraud.
  5. Who’s Who in France : Dictionnaire biographique de personnalités françaises vivant en France et à l’étranger, et de personnalités étrangères résidant en France, 43e édition pour 2012 éditée en 2011, 2307 pages, 31 cm (ISBN 978-2-85784-052-7), notice « Davout d’Auerstaedt, Armel, Hilarion, Anne, Marie » (né en 1942).