Famille O'Brien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille O'Brien.
Armoiries des O'Brien

La famille O'Brien est originaire d'Irlande. Le berceau ancestral de la famille O'Brien se situe dans le château royal, perché sur le rocher de Cashel, comté de Tipperary. Il fut résidence royale du IVe au XIIe siècle. La famille O'Brien rassemble les descendants et descendantes du roi irlandais Brian Boru, qui vécut de l'an 941 à l'an 1014. Brian Boru eut pour titre celui de haut roi d'Irlande, Ard rí Érenn en irlandais. Ce titre fut très important pour certaines grandes familles, telles les Ui Neill, les Foganachta, et les Dal Cais (originaires de l'actuel comté de Clare). Les O'Brien sont donc classés parmi les familles dynastiques royales[1]

La descendance du roi Brian Boru est désignée comme le clan Ui Briain, dont découlent les noms Ó Briain, O'Brien, O'Brian, etc. Le « O » était originellement Ó, qui a son tour s'est transformé en Ua signifiant petit-fils ou descendant. L'orthographe a été anglicisée en utilisant une apostrophe O' en substitution de l'accent irlandais "´" (le síneadh fada).

Les Armoiries des O'Brien d'Irlande sont représentées par les trois lions du bouclier de Brian Boru.

De ses quatre épouses successives, il eut six fils. Murrough (ou Murchad), Conor et Flann, de sa première épouse Mór, n'ont pas eu de postérité. Ses trois autres fils étaient Teigue (ou Tadhg), Donough et Donall ; Turlough le fils de Teigue prit la succession au trône du Munster et d'Ard rí Érenn

Par la suite, les O'Brien ont gouverné le Royaume de Munster jusqu'au XIIe siècle, quand leur territoire fut partagé ; ils ont ensuite conservé le Royaume de Thomond pendant cinq siècles, jusqu'en 1543.

Durant le règne des O'Brien, la succession se faisait selon la loi de la tanistrie, plutôt que la loi plus usuelle de primogéniture. Elle est considérée comme Monarchie élective car le successeur est le candidat mâle le plus compétent, désigné parmi la parenté royale, et la couronne n'échoit pas automatiquement à l'ainé ; cela fut l'origine de nombreuses querelles au sein de la famille. Après 1543, la règle de primogéniture s'est appliquée à la succession au titre de Comte de Thomond.

Le dernier souverain en fut Murrough O'Brien (? — 1551), qui abdiqua au profit de la dynastie des Tudor qui gouverna le Royaume d'Irlande ; celle-ci lui accorda les titres de Comte de Thomond (Earl of Thomond), de baron d'Inchiquin et de pair d'Irlande[2].

La Glorieuse Révolution qui agita l'Angleterre et l'Irlande eut des répercussion sur la famille O'Brien. Charles O'Brien, vicomte de Clare et partisan catholique du roi Jacques II, émigra en France après la défaite du mouvement jacobite. À la suite du traité de Limerick, il mit son régiment au service de Louis XIV, qui avait soutenu Jacques II. Son fils Charles O'Brien de Thomond s'illustra également à la tête de ce régiment, et fut fait Maréchal de France pour ses quarante années de service de guerre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. English Wikipedia : Chief of the Name
  2. (en) The descent of The Royal Family from The Kings Of Ireland

Liens externes[modifier | modifier le code]