Famille Nobel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La famille Nobel est une importante famille suédoise dont l'histoire est étroitement liée à celles de la Suède et de la Russie des Romanovs. L'héritage laissé par les Nobels comprend de vastes contributions à la philanthropie, et au développement de l'industrie de l'armement et de l'industrie pétrolière. Parmi ses membres les plus remarquables se trouvent Immanuel Nobel, le jeune, développeur des mines marines et inventeur d'un tour permettant la production du contreplaqué moderne, Ludvig Nobel, le fondateur de Branobel et l'un des hommes les plus riches et les plus puissants de la Russie en son temps, et Alfred Nobel, l'inventeur de la dynamite, qui donna l'intégralité de ses biens à la création des prix Nobel.

Origines[modifier | modifier le code]

La famille Nobel est originaire de Östra Nöbbelöv, un village en Scanie, d'où son patronyme. Le premier membre fut Petrus Olai Nobelius (1655-1707), lequel se maria à Wendela Rudbeck (1668-1710), la fille du prestigieux scientifique suédois Olof Rudbeck, aussi connu comme Olof Rudbeck le vieux[1].

Accomplissements[modifier | modifier le code]

Les membres de la famille Nobel se firent remarquer pendant des siècles par leur intérêt pour l'art et aussi par leur génie inventif, auquel on se réfère parfois comme le trait Rudbeckien, lequel ils auraient hérité de leur ancêtre Olof Rudbeck[2]. Immanuel Nobel fut parmi les premiers à développer les mines sous-marines, conçut quelques-uns des premiers moteurs à vapeur pour les navires russes, installa les premiers systèmes de chauffage central dans les résidences russes et développa le contreplaqué moderne (coupé avec un tour). Ludvig Nobel fonda la Machine-Building Factory Ludvig Nobel, une grande fabrique d'armement. Ludvig fonda aussi Branobel, la plus puissante industrie pétrolière russe d'avant la révolution, dessina et fit batîr le premier pétrolier du monde et entreprit la construction du premier oléoduc européen[3]. Alfred Nobel, qui décéda sans enfants, fut l'inventeur de la dynamite et le responsable pour la création des prix Nobel.

La Société de la Famille Nobel est une société privée, à laquelle seuls les membres de la famille peuvent être admis — à ne pas confondre avec la Fondation Nobel. La famille Nobel se fait aussi représenter tous les ans à la cérémonie du prix Nobel à Stockholm. En 2007, les archives de la famille, conservées aux Archives régionales de Lund, furent inscrites sur le Registre International Mémoire du monde de l'UNESCO[4].

Membres[modifier | modifier le code]

Descendants d'Immanuel Nobel, le jeune[modifier | modifier le code]

Descendants de Robert et de Pauline Nobel[modifier | modifier le code]

Descendants de Ludvig et de Mina Nobel[modifier | modifier le code]

Descendants de Ludvig et d'Edla Nobel[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Tolf, Robert (1976) : The Russian Rockefellers: the saga of the Nobel family and the Russian oil industry Hoover Institution Press, Stanford University, p. 1. ISBN 0-8179-6581-5
  2. Schück, Henrik, Ragnar Sohlman, Anders Österling, Carl Gustaf Bernhard, the Nobel Foundation, and Wilhelm Odelberg, eds. Nobel: The Man and His Prizes. 1950. 3e éd. Coordinating Ed., Wilhelm Odelberg. New York: American Elsevier Publishing Company, Inc., 1972, p. 14. ISBN 0-444-00117-4 (10). ISBN 978-0-444-00117-7 (13). (Originally published in Swedish as Nobelprisen 50 år: forskare, diktare, fredskämpar.)
  3. Yergin, Daniel (2003), The Prize: the Epic Quest for Oil, Money and Power, Free Press, p. 58. ISBN 0-671-79932-0
  4. http://web.archive.org/web/20070420041643/http://portal.unesco.org/ci/fr/ev.php-URL_ID=22313&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html
  5. Åsbrink, Brita (2001): Ludvig Nobel: "Petroleum har en lysande framtid!" Wahlström & Widstrand, p. 19. ISBN 978-91-46-18181-1
  6. www.almanachdegotha.org/id45.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]