Famille Marie-Jeunesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Famille Marie-Jeunesse, est une communauté nouvelle catholique formée de consacrés, hommes et femmes, et de prêtres[1] qui a ses origines au Québec à partir de 1982 et qui connaît un développement international à partir des années 2000. C'est également une École Internationale d'Évangélisation.

Famille Marie-Jeunesse
[[Fichier:
Logo de la Famille Marie-Jeunesse
|170px]]

Repères historiques
Fondation 1982
Fondateur(s) Père Réal Lavoie
Lieu de fondation Québec
Siège Sherbrooke
Fiche d'identité
Église Catholique
Vocation Nouvelle évangélisation
Membres ±150
Localisation Canada, Europe, Océans Indien et Pacifique
Sur Internet
Site internet www.marie-jeunesse.org

Charisme communautaire[modifier | modifier le code]

Toute communauté existe pour porter une saveur d'Évangile particulière au monde. Le charisme de la Famille Marie-Jeunesse, reconnu par l'Église, s'énonce comme suit: Pour la Beauté et la Joie de Dieu, vivre tout l'Évangile avec Marie, dans l'Unité, la Fraternité, et la Charité joyeuse.[2]

Concrètement, ce charisme se vit principalement dans l'accueil et l'évangélisation des jeunes par les jeunes. Que ce soit dans les grands rassemblements organisés dans leurs auberges (Pâques, Noël, Concile des jeunes, Consécration à Marie, retraite de réflexion vocationnelle), dans les activités quotidiennes (leurs maisons sont ouvertes 6 jours par semaine et proposent toutes sortes d'activités tels le sport, le théâtre, les randonnées en nature, leur soirée de prière hebdomadaire etc.) ou par la visite des jeunes dans leurs milieux (écoles, groupe de jeunes, week-end de récollection, etc.), tout devient prétexte pour partager leur joie d'être jeunes, chrétiens... et heureux! Le charisme de cette communauté nouvelle se partage également dans divers services d'Église: retraites paroissiales, prédications diverses, animations, chants, etc.[3]

Historique[modifier | modifier le code]

De groupe de jeune à groupe de prière, Marie-Jeunesse est devenu, au désir des jeunes adultes qui se rendaient disponibles à la mission de Marie-Jeunesse, une communauté nouvelle.

Stagiaire à la paroisse Saint-Michel de Sillery, Québec, en 1982, Réal Lavoie se lie d'amitié avec une petite bande de jeunes qui gravitent autour du presbytère. Proposant pique-nique et activités dans les parcs de la région, les jeunes invitent eux-mêmes leurs camarades à se joindre à ce nouveau groupe de jeunes. Au fil des rencontres ils questionnent le stagiaire au sujet de la prière, de la vie de l'Église et de la foi. Ainsi, à leur demande, Réal Lavoie initie lentement les jeunes à la prière et à la vie en Dieu.

Les années passant, les quelques jeunes du départ étant devenus de plus en plus nombreux, quelques jeunes adultes du groupe ont l'idée de louer une maison où ils allaient pouvoir habiter et accueillir les autres jeunes de la bande pour vivre leurs activités à saveur évangélique. Ainsi. la première auberge de la Famille Marie-Jeunesse se rend disponible à l'accueil des jeunes dans la ville de Québec en 1986.

En 1990, à la demande de l'évêque de Sherbrooke, une seconde maison fut ouverte sur la rue Du Parc, devenue la rue du Cégep à Sherbrooke. Étant située à côté du Cégep, la pastorale est confiée à une équipe dont Réal Lavoie fait partie. Dans ces années, la première reconnaissance ecclésiale sera donnée à la Famille Marie-Jeunesse et la vie du groupe de jeune se structure peu à peu pour devenir Famille Marie-Jeunesse. Dans un désir de vivre tout l'Évangile à la manière de Marie, les pôles centraux de leur quotidien deviennent la prière, le travail manuel et les occasions de fraternité sont quotidiennes. L'unité, la fraternité et la charité joyeuse trouvent un écho dans la vie de tous les jours.

En 1996, quelques jeunes, qui avaient manifestés un désir de vivre cet idéal toute leur vie, prononcent des engagements à la pauvreté, à la chasteté et à l'obéissance. Annuellement, d'autres jeunes suivront leur exemple et se consacreront entièrement à vivre et à partager l'idéal de l'Évangile.

Été 1997, la Famille Marie-Jeunesse, qui connaît alors une croissance, acquiert le monastère franciscain connu sous le nom de Buisson Ardent, sis au 319 rue Queen à Lennoxville (Sherbrooke). La communauté connaîtra un développement international dans les années suivantes: 2000 - Île de la Réunion; 2003 - Belgique; 2007 - Polynésie française.

Sacerdoce[modifier | modifier le code]

En 1997, certains jeunes hommes manifestent un désir de servir l'Église comme prêtre, dans la mission de la Famille Marie-Jeunesse. Se préparant alors par les études en théologie, ils seront quatre à être ordonnés en 2003, dans le diocèse de Sherbrooke, par Mgr André Gaumond. Réal Lavoie sera ordonné deux ans plus tard, le 14 mai 2005 et le 20 juin 2008, huit prêtres de cette communauté ont été ordonnés au Congrès eucharistique international de Québec, lors d'une cérémonie regroupant plus de 18 000 personnes au Colisée Pepsi[4]. Le 8 juin 2013, quatre nouveaux prêtres sont ordonnés en la cathédrale St-Michel de Sherbrooke par Mgr Luc Cyr, archevêque du même diocèse.

Développement international[modifier | modifier le code]

Plusieurs maisons offrent maintenant la même vie joyeuse, dynamique et de prière profonde, en France, Île de la Réunion, Tahiti et en Belgique (Ciney), ainsi que les maisons de Québec et de Sherbrooke, Canada[5] [réf. insuffisante]

Vie communautaire[modifier | modifier le code]

La vie communautaire s'organise autour de la prière communautaire (matin, midi et soir en plus de la célébration de la messe quotidienne) et personnelle (notamment l'oraison silencieuse deux fois par jour en présence du saint-Sacrement) avec comme pôles majeurs le travail quotidien (divers services communautaires liés à l'entretien de la maison, la préparation des repas, l'accueil des jeunes et des visiteurs et l'organisation des rassemblements) et la vie fraternelle (repas convivial, partages, activités sportives, culturelles et loisirs divers toujours vécu dans l'esprit et les valeurs de l'Évangile).

Vie missionnaire[modifier | modifier le code]

(Cette section est vide)

Vie contemplative[modifier | modifier le code]

(Cette section est vide)

École Internationale d'Évangélisation[modifier | modifier le code]

Au cœur de la vie communautaire quotidienne, la Famille Marie-Jeunesse offre la possibilité à d'autres jeunes du monde entier de découvrir et de goûter aux joies de la vie auprès de Dieu.

En prenant une année d'arrêt pour vivre au rythme de la communauté, des jeunes en provenance du monde entier viennent y vivre une année de formation à la vie chrétienne, de discernement vocationnel et d'expériences missionnaires variées. Par la vie et la prière quotidienne, les nombreuses activités, l'accueil et les expériences de vie missionnaires et par une formation académique reconnue par le ministère de l'éducation, ils approfondissent leur relation à Dieu et se donnent des outils pour vivre chrétiennement dans le monde.

Cette expérience se déroule chaque année de la fin août jusqu'au début juillet.

Activités complémentaires à la vie communautaire[modifier | modifier le code]

Le Veilleur[modifier | modifier le code]

Le Veilleur est la revue de la Famille Marie-Jeunesse et sa publication se fait tous les trois mois. Ce périodique est un instrument pour répandre la Bonne Nouvelle par les bonnes nouvelles. Les jeunes consacrés de Marie-Jeunesse comme tous les jeunes qui fréquentent la communauté en sont les auteurs. Il est entièrement réalisé par les jeunes de la rédaction des articles à la mise en page, en passant par la création d'illustrations. Il est disponible par abonnement libre.

In Ipsa : évangéliser par la musique[modifier | modifier le code]

Le groupe In Ipsa est né dans les années 1980, dans le but de soutenir les rassemblements de la Famille Marie-Jeunesse. En portant la louange des jeunes, le groupe a été emmené à créer de nombreuses pièces musicales dans un style Gospel Rock. In Ipsa veut dire: "En celle-ci". En "celle-ci", c'est-à-dire cachés en Marie. Les jeunes musiciens expriment la beauté du Christ et la joie de lui appartenir.

Le groupe de musique tire profit du talent des musiciens et chanteurs qui s'engagent au nom de leur foi. Les compositions sont collectives et tendent à rendre témoignage de la foi de jeunes d'aujourd'hui, reçue de l'héritage de l'Église.

Aujourd’hui, In Ipsa est un instrument missionnaire au cœur de la Famille Marie-Jeunesse. Le répertoire, francophone et anglophone, est interprété par des membres consacrés et des prêtres. C'est l'audacieuse évangélisation par la prière et la louange. La musique est tantôt rythmée, tantôt contemplative, et se veut être la continuation de la louange incessante que la Vierge Marie offre à Dieu à travers son Magnificat: "Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon sauveur. Il s'est penché sur son humble servante, désormais tous les âges me diront bienheureuse." (Luc 1, 46-47)

Le groupe a enregistré les albums Pour sa joie, In Ipsa live - Être là et un single bilingue Me Voici!.

Éditions FMJ[modifier | modifier le code]

La vie simple et familiale de la Famille Marie-Jeunesse permet également à de nombreux jeunes de découvrir leurs talents. Ainsi, au fil des années, divers albums musicaux ont été enregistrés sous l'étiquette Éditions FMJ: Louer Dieu,M'aimes-tu?, Pour sa Beauté, Chapelets médités avec nos pasteurs. De même, un livre écrit par Martin Laflamme est édité aux éditions FMJ: Lève toi de bonheur!

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Présentation de Famille Marie-Jeunesse », sur marie-jeunesse.ca. (consulté le 8 mai 2010)
  2. Statuts de la Famille Marie-Jeunesse
  3. www.marie-jeunesse.org
  4. « Site communauté de l'Emmanuel », sur www.emmanuel.info (consulté le 8 mai 2010)
  5. « Site officiel de Famille Marie-Jeunesse » (consulté le 8 mai 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]