Famille Manos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Manos ou parfois Mano ou Manu (en grec : Μάνος) sont une famille grecque d’origine phanariote qui a donné plusieurs personnalités importantes à l’Empire ottoman, aux principautés roumaines et à la Grèce.

Histoire[modifier | modifier le code]

La famille, originaire de Kastoria, en Macédoine, s’installe à Constantinople avec Manolaki (né vers 1655), fils de Georges. Manolaki devient chef de la corporation des fourreurs avant d’être nommé Grand Logothète du patriarche de Constantinople. Il fonde ensuite de nombreuses écoles grecques dans différentes parties de l’Empire ottoman.

Le fils de Manolaki, Michel (1695-1752), épouse une parente de Nicolas Mavrocordato, ce qui permet à la famille de connaître une importante ascension sociale à la génération suivante. Les Manos nouent alors des alliances matrimoniales avec les Ghica, les Soutzo, les Caradja ou les Ypsilantis. Ainsi, l’une des filles de Michel, Zoé (morte en 1759) épouse le prince de Valachie et de Moldavie Grégoire II Ghica.

Au XXe siècle, la famille se distingue en littérature avec le poète et homme politique Konstantinos Manos (1896-1972). Elle noue par ailleurs deux alliances avec des membres du gotha européen. Aspasia Manos, la nièce de Konstantinos, épouse ainsi le roi Alexandre Ier de Grèce en 1919 puis Ileana Manos, une arrière-petite-fille de Konstantinos, se marie au prince Charles-Louis d’Orléans en 1997.

Membres célèbres[modifier | modifier le code]

Parmi les membres les plus connus de la famille Manos, on trouve :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (el) Florentin Marinescu, « The Greek books in the library of the Romanian logothete John Manos » dans Epirotike Hestia vol. 348-9, (mai-juin 1981), pp. 530-532.

Lien externe[modifier | modifier le code]


(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Manos » (voir la liste des auteurs)