Famille Kabila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

La famille Kabila (terme qui pourrait se traduire par tribu en kiswahili[1] ou par celui qui est appelé en tshiluba[2]) est une famille, aujourd'hui puissante, d'origine baluba du Katanga[3], en République démocratique du Congo.

Arbre généalogique[modifier | modifier le code]

À noter:
- au vu du nombre de concubines et d'épouses plus ou moins officielles qu'a pu avoir Laurent-Désiré Kabila, l'arbre généalogique ci-dessous ne se veut pas exhaustif. Il faut noter que Zaina Kibangula ainsi que son prétendu fils Etienne sont considérés comme imposteur et n'est pas officiellement reconnue comme ayant eu une quelconque relation avec Laurent Kabila.
- les noms en gras désignent les individus ayant accédé à la présidence de la République démocratique du Congo
- afin de permettre une plus grande lisibilité, ne sont pas mentionnés les enfants mineurs

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sifa Mahanya
 
 
 
Laurent Désiré Kabila
 
 
 
 
Zaina Kibangula
 
Espérance Kabila ✝
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Olive Lembe
 
Joseph Kabila
 
Jaynet Kabila
 
Zoé Kabila
 
Étienne Taratibu Kabila
 
Aimée Kabila Mulengela
 
 
 
 
 
 

Principaux membres[modifier | modifier le code]

Anecdote[modifier | modifier le code]

La famille Kabila reçut 36 millions de dollars de l’État congolais en guise de dommages et intérêts pour le meurtre d'Espérance Kabila par le colonel Mwamba Takiriri. En effet, l'État congolais est mis en cause pour n'avoir pas su assurer l'encadrement de l'officier[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Dictionnaire kiswahili-français
  2. (fr) 'Signification du nom Kabila', Congonline
  3. (fr) 'L'obscur M. Kabila', L'Express, 25 juin 1998
  4. Opposant de longue date au dictateur zaïrois Mobutu Sese Seko, Laurent Désiré Kabila devient le leader de l'AFDL, coalition armée sous patronage rwandais et ougandais, et après une campagne éclair, prend le pouvoir en mai 1997 et s'autoproclame président.
  5. (fr) 'Les demi-vérités de Mama Sifa Mahanya, la mère du Président J. Kabila', Afriquechos, 10 juin 2006
  6. Suite aux accords de Prétoria, Joseph Kabila est confirmé dans sa fonction présidentielle mais est encadré dans le cadre du Gouvernement de transition par quatre vice-présidents issus des principales factions de la Deuxième guerre du Congo
  7. (fr) 'Élections RD Congo RDC : à chaque candidat sa télé', Infosud.be, 27 avril 2006
  8. (fr) Mariage religieux de Zoé Kabila samedi dernier à Kinshasa en présence du couple présidentiel et quelques chefs des corps, Digitalcongo.net, 17 octobre 2011
  9. (fr) 'La petite sœur de feu Laurent-Désiré Kabila assassinée à Lubumbashi', Radio Okapi, 15 août 2005
  10. (fr) 'Lubumbashi : l’assassin d'Espérance Kabila condamné à mort', Radio Okapi, 4 août 2005