Famille Hus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hus.

Dynastie de comédiens et danseurs, la famille Hus se rencontre depuis la fin du XVIIe siècle jusqu'à la fin du XIXe. Le premier membre connu est Jérôme Hus, qui fut maître de danse à Lyon vers 1690. Il avait épousé Marguerite Pageot, fille du comédien Pierre Pageot, dit Desforges.

Le couple a au moins trois enfants mâles : François (1695), Jean-Baptiste (1697) et Barthélemy (1699). Cette deuxième génération dirige, de 1720 à 1750, une troupe itinérante, dont le noyau est formé par tous les membres de la famille.

Elle sillonne la France (Nantes, Rennes, Rouen, Bordeaux, Marseille, Arles et la Provence), et passe quelque temps dans les Pays-Bas autrichiens (Bruxelles et Gand).

En 1741, la famille Hus est capturée par des « pirates barbaresques », au retour d'un séjour en Italie, notamment à Gênes. À partir de 1750, la troupe se disperse : Adélaïde Hus entre à la Comédie-Française en 1751, Françoise Hus écrit une pièce, Plutus, rival de l'Amour, pour la Comédie-Italienne en 1756, Barthélemy Hus-Desforges continue à diriger seul quelques troupes jusqu'en 1765.

Le dernier membre connu est Xavier Hus, maître de ballet à Marseille, mort en 1886.

Quelques membres remarquables de la famille Hus[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]