Famille Duck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duck.

La famille Duck (Duck family en anglais), dans l’univers des canards imaginé par la Walt Disney Company[1], constitue principalement l’ascendance de Donald Duck. Elle est alliée à la famille Écoutum, fondatrice de Donaldville, par le mariage de Grand-Mère Donald avec Joseph Duck, et au clan McPicsou par celui de leur fils Rodolphe Duck avec Hortense Picsou, sœur de Balthazar Picsou.

Le dessinateur Don Rosa a développé en 1993 un arbre généalogique dont le dessinateur Carl Barks avait jeté les bases dans les années 1950.

Duck est également le nom de famille de plusieurs personnages apparentés de plus ou moins loin à la branche principale.

Ascendance directe de Donald Duck[modifier | modifier le code]

Mathurin Duck[modifier | modifier le code]

Mathurin Duck (Pintail Duck en anglais) est le fondateur de la dynastie Duck au XVIe siècle. Il apparait pour la première fois en 1956 dans une histoire de Carl Barks, Back to Long Ago. Originaire des îles britanniques et né aux alentours de 1530, ce marin au long cours navigua un temps aux côtés de Sire Francis McPicsou, ancêtre de Balthazar Picsou. Il périt dans le naufrage du Falcon Rover, coulé par les Espagnols au large des Antilles le 9 décembre 1564.

Joseph Duck[modifier | modifier le code]

Descendant du précédent, Joseph Duck (Humperdink Duck en VO) est le grand-père de Donald. Né vers 1860 et apparu en particulier dans La Jeunesse de Picsou, il épouse Elvire Écoutum vers 1874 et s'installe comme fermier aux environs de Donaldville. Ils ont trois enfants : Rodolphe, Daphnée et Barnabé.

Elvire Écoutum[modifier | modifier le code]

Femme du précédent et descendante du fondateur de Donaldville, Cornélius Écoutum, Elvire Écoutum (Elvira Coot en VO) est plus connue sous le surnom de Grand-Mère Donald. Née vers 1855 et morte avant 1970, elle reprit seule la direction de la ferme à la mort de son mari dans les années 1920, secondée maladroitement par son petit-neveu Gus Glouton.

Rodolphe Duck[modifier | modifier le code]

Fils du précédent et de Grand-Mère Donald, Rodolphe Duck (Quackmore Duck en VO) naît à Donaldville vers 1875. Dès son plus jeune âge, il fait preuve d'un caractère colérique. En 1902, il fait la connaissance d'Hortense Picsou, jeune sœur de Balthazar Picsou, tout juste débarquée d'Écosse en compagnie de sa sœur Matilda pour rejoindre leur frère ayant fait fortune. Dotée du même caractère explosif, Hortense tombe sous le charme de Rodolphe. Ils se fiancent en 1908 et se marient quelques années plus tard. De leur union naissent en 1920 des jumeaux : Donald et Della Duck.

Toujours en quête d'aventures enrichissantes, Picsou nomme son beau-frère chef-comptable, estimant qu'un héritier potentiel ne s'amuserait pas à le voler; en effet, Rodolphe veille consciencieusement avec sa femme sur la fortune de Picsou jusqu'au retour définitif de celui-ci en 1930 (Le Bâtisseur d'empires du Calisota). Chassés du coffre par un Picsou devenu misanthrope, Rodolphe et Hortense quittent Donaldville et disparaissent du paysage. Ils seraient morts vers 1950.

Daphnée Duck[modifier | modifier le code]

Fille de Joseph Duck et de Grand-Mère Donald, Daphnée Duck (Daphne Duck en VO) épouse Gustave Bonheur après 1902. Ils ont un fils unique : Gontran Bonheur. Dans Jour de malchance (The Sign of The Triple Distelfink), on apprend qu'un peintre itinérant peignit trois chardonnerets, symboles de chance dans la tradition germanique, sur la grange de ses parents le jour de sa naissance; elle transmit ce don à son fils, né le même jour qu'elle[2]

Barnabé Duck[modifier | modifier le code]

Troisième enfant de Joseph Duck et de Grand-Mère Donald, Barnabé Duck (Eider Duck en VO) épouse Lulubelle Louft après 1902, dont il a deux fils : Abner et Popop[3].

Gustave Bonheur[modifier | modifier le code]

Mari de Daphnée Duck et père de Gontran Bonheur, Gustave Bonheur (Goosetave Gander en VO)[4] apparaît une première fois dans les ébauches généalogiques de Carl Barks en tant que mari de Matilda Picsou. Cette idée est néanmoins rapidement abandonnée.

Lulubelle Louft[modifier | modifier le code]

Femme de Barnabé Duck et mère d'Abner et Popop Duck, Lulubelle Louft (Lulubelle Loon en VO) n'apparaît que dans l'arbre généalogique de Don Rosa.

Collatéraux de Donald[modifier | modifier le code]

Della « Dumbella » Duck[modifier | modifier le code]

Fille de Rodolphe Duck et de Hortense Picsou, Della Duck est la sœur jumelle de Donald. Née en 1920 et surnommée « Dumbella »[5]. par son frère, elle quitte assez jeune Donaldville et épouse le frère de Daisy Duck avec lequel elle a les triplés Riri, Fifi et Loulou.

Gontran Bonheur[modifier | modifier le code]

Gontran Bonheur (Gladstone Gander en VO) est le fils de Gustave Bonheur et Daphnée Duck et le cousin germain de Donald. Né en 1920, il est également son rival auprès de Daisy Duck. En 1955, dans une histoire de Daisy, apparaît le neveu de Gontran, Shamrock. On le reverra peu par la suite (a priori jamais en France) et jamais sans que l'explication du lien familial ne soit donnée, Gontran n'ayant a priori ni frères et sœurs, ni femme.

Popop Duck[modifier | modifier le code]

Popop Duck (Fethry Duck en VO) est le fils de Barnabé Duck et de Lulubelle Louft et le cousin germain de Donald. Apparu pour la première fois en 1964 en Italie, cet écervelé déclenche des catastrophes en tout genre partout où il passe.

Gus Glouton[modifier | modifier le code]

Gus Glouton (Gus Goose en VO) est le fils de Luc Glouton et de Fanny Écoutum. Cousin au second degré de Donald, il est gourmand, paresseux et apparaît souvent aux côtés de Grand-Mère Donald.

Abner Duck[modifier | modifier le code]

Abner Duck (Abner « Whitewater » Duck en VO) est le fils de Barnabé Duck et de Lulubelle Louft et le frère de Popop. Apparu en 1962 dans une histoire de Carl Barks, Log Jockey, il exerce le métier de bûcheron[6]

Riri, Fifi et Loulou Duck[modifier | modifier le code]

Fils de Della Duck, les triplés Riri, Fifi et Loulou (Huey, Dewey & Louie en VO), nés en 1940, sont les neveux de Donald par leur mère et de Daisy par leur père. Véritables petits démons à leur apparition en 1937, ils acquièrent la sagesse au contact de leur arrière-grand-mère Donald et la débrouillardise dans la troupe scoute des Castors Juniors. Un quatrième neveu, appelé Phooey[7], est apparu à de rares occasions dans certaines histoires américaines mais l'éditeur Egmont ne l'explique que comme une erreur de la nature. Dans un numéro spécial Saint-Patrick, il est présenté comme un Leprechaun qui aurait pris l'apparence d'un caneton.

Bichou Duck[modifier | modifier le code]

Bichou Duck (Dugan Duck en VO) est le neveu de Popop Duck (de ce fait, il ne peut être que le fils d'Abner). Un peu plus jeune que ses cousins Riri, Fifi et Loulou, ce personnage apparaît à partir de 1982 principalement en Italie sous le nom de Pennino, au Brésil sous le nom de Biquinho et dans les pays nordiques, sous le nom de Pjuske.

Chris Yéyé[modifier | modifier le code]

Chris Yéyé (Dickie Duck en anglais) est l'arrière-petite-fille de Goldie O'Gilt, l'amour de jeunesse de Picsou. Créée en 1966 par le dessinateur italien Romano Scarpa sous le nom de Paperetta Yè-yè, elle est présentée comme la cousine de Riri, Fifi et Loulou dans une histoire de ce même dessinateur, sans que la nature de ce lien soit expliquée. Très populaire au Brésil, où elle a sa propre série, et au Danemark, elle fut peu exploitée en France et aux États-Unis, bien qu'elle soit un des rares personnages d'adolescents de cet univers.

Autres "Ducks"[modifier | modifier le code]

Daisy Duck[modifier | modifier le code]

Bien qu'ils portent le même patronyme, Daisy Duck (née en 1920), n'a pas de lien de parenté directe avec Donald Duck. En revanche le mariage de son frère (au prénom inconnu) avec la sœur jumelle de Donald, Della, en fait la tante de Riri, Fifi et Loulou et la belle-sœur par alliance de Donald. Elle a une autre sœur, Donna Duck, qui est la mère de Lili, Lulu et Zizi. Elle est parfois considérée comme la nièce de Balthazar Picsou sans que des liens familiaux précis leur soient attribués[réf. nécessaire].

Daisy entretient une relation amoureuse avec Donald depuis leur rencontre, allant jusqu'à être présentée comme sa fiancée dans certaines histoires, même s'il lui arrive de se laisser courtiser par Gontran Bonheur.

Donna Duck[modifier | modifier le code]

La parenté exacte de ce personnage avec la précédente reste à déterminer. Apparue tout d'abord comme premier « flirt » de Donald dans un dessin animé de 1937, Don Donald, Donna Duck est considérée par de nombreux cinéphiles comme une ébauche de Daisy Duck[8]. En revanche, certaines bandes dessinées plus tardives en font la sœur de Daisy et la mère de ses nièces Lili, Lulu et Zizi.[réf. nécessaire] On apprend qu'elle est devenu la petite amie d'Abner Duck.[réf. nécessaire]

Lili, Lulu et Zizi Duck[modifier | modifier le code]

Nièces de Daisy et filles de la précédente, Lili, Lulu et Zizi Duck (April, May & June Duck en VO) apparaissent en février 1953 dans l'histoire Donald piloufaceur !. En 1956, elles intègrent les Castorettes, une troupe scoute rivale de celle de leurs cousins Riri, Fifi et Loulou, les Castors Juniors.

Belle Duck[modifier | modifier le code]

Créée par Al Hubbard en 1967[9], Belle Couac (Belle Duck en VO) est une grosse cane excentrique propriétaire d'un bateau à vapeur et amour de jeunesse de Balthazar Picsou.

Moby Duck et Dimwitty Duck[modifier | modifier le code]

Créé par Vic Lockman et Tony Strobl, Toby Dick (Moby Duck en VO) apparaît aux États-Unis dans le Donald Duck #112 de mars 1967[10],[11]. Il a même sa propre série de bande dessinée lancée en octobre 1967[10], jusqu'en 1978. Ce vieux loup de mer, bon marin mais piètre baleinier, loue occasionnellement ses services à Picsou. Secondé dans un premier temps par Donald, il engagea par la suite Sancho Pacha (Dimwitty Duck en VO), mais son meilleur ami reste le dauphin Poupy.

Par la suite, le personnage ne sera exploité qu'au Brésil et en Italie. Au cinéma, ses seules apparitions ont lieu en 1968 dans The Wonderful World of Disney dans le film Pacifacilly Peeking[10] et en 2001 dans Disney's tous en boîte. Son nom est un clin d'œil au célèbre roman d'Herman Melville, Moby Dick.

Buckaroo « Buck » Duck[modifier | modifier le code]

Personnage d'une éphémère série "western"[12], créée par Paul Murry et publiée aux États-Unis entre 1969 et 1973, aux côtés de Calamity Duck, la tenancière du saloon, et Chicken Duck, le shériff de Bootsville.

Darkwing Duck[modifier | modifier le code]

Myster Mask (Darkwing Duck en VO) est l'identité secrète de Drake Mallard, un canard qui fait régner la justice à la manière de Batman dans une série animée diffusée entre 1991 et 1993. Il est à la tête des Justice Ducks, une équipe de super-héros comprenant Morgana, Gizmoduck, Neptunia, Stegmutt et Flagada Jones.

0.0. Duck[modifier | modifier le code]

Créé par Dick Kinney et Al Hubbard en 1966[13], 0.0. Duck est un agent secret qui affronte le crime organisé (représenté par l'organisation BONK) à la manière de James Bond. Il est épaulé dans sa tâche par l'espionne Mata Harrier et - occasionnellement - Donald.

Hustler Duck[modifier | modifier le code]

Apparu aux États-Unis entre 1964 et 1965[14], Hustler Duck est un canard à lunettes dont le seul but est de martyriser Picsou.

Thomas Duckis[modifier | modifier le code]

Créé par Bruno Concina et Valerio Held en 1999[15], Thomas Duckis surnommé Crunk est un chercheur en biologie, parent de Gontran Bonheur, récemment installé à Donaldville en compagnie de sa femme Lorraine, de sa fille adolescente Kitty et de son jeune fils Tommy.

Lola Duck[modifier | modifier le code]

Apparue en Italie entre 1996 et 1997[16], Lola Duck est une écrivaine sexy, ennemie de Fantomiald.

Millard Fillmore Duck[modifier | modifier le code]

Apparu aux États-Unis en 1970[17], Millard Fillmore Duck est un artiste beatnik ressemblant à Popop.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La plupart des personnages cités ont été conçus par les dessinateurs-auteurs Carl Barks et Don Rosa.
  2. Dans une première ébauche de la généalogie de la famille Duck, Carl Barks avait fait de Daphnée la femme de Luke the Goose. Devenu orphelin après l'indigestion de ses parents à un pique-nique gratuit, Gontran avait été recueilli par Matilda Picsou et son mari, Gustave Bonheur. Mais Carl Barks abandonna finalement cette version au profit de l'actuelle.
  3. Bien que présent dans l'arbre généalogique qu'il a dessiné en 1993, Don Rosa considère dans un entretien au site duckmania.de que le personnage de Popop (créé par les studios italiens) « n'existe pas », car il n'a pas été conçu par Carl Barks.
  4. Jeu de mots : en anglais, goose signifie « oie » et gander « jars ».
  5. En anglais dumb signifie « idiote »
  6. Une histoire publiée en 2004 dans le magazine américain Uncle Scrooge, Smarter Than The Toughies, en fait en revanche le neveu d'un cousin de Picsou, Douglas McDuck.
  7. Expression signifiant la désapprobation en anglais.
  8. Justifié par le fait que Donna ne réapparaîtra plus au cinéma.
  9. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : S 66084 .
  10. a, b et c (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 380
  11. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : W DD 112-00 A Whale of an Adventure
  12. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : W WDCD 7-13 .
  13. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : S 66086 .
  14. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : S 64020 .
  15. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : I TL 2257-1 .
  16. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : I PK 36-2 .
  17. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : S 70001 .