Famille Didot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Didot.

La famille Didot est une dynastie d’imprimeurs, éditeurs et typographes français qui commence au début du XVIIIe siècle et se poursuit de nos jours.

Description[modifier | modifier le code]

  • François Didot (1689-1757), le premier imprimeur de cette famille. Il était l’ami de l’Abbé Prévost, publia tous ses ouvrages. Il ouvrit sa librairie À la Bible d’Or en 1713, à l'angle du quai des Grands-Augustins et de la rue Séguier, à Paris.
  • François-Ambroise Didot dit Didot l’aîné (1730-1804), son fils. On lui doit l’invention du système du point typographique. Il réalisa de belles éditions avec les types élégants gravés par son fils Firmin.
  • Pierre-François Didot (1732-1795), son frère. Il fut nommé imprimeur de la cour. Deux de ses fils, Henri Didot et Didot Saint-Léger se distinguèrent, le premier comme graveur en caractères et comme inventeur de la fonderie polyamatype, le second, par l’invention du papier sans fin. Son troisième fils, Didot jeune, hérita de son imprimerie.
  • Henri Didot (1765-1862)
  • Saint-Léger Didot (1767-1829)
  • Edouard Didot (1797-1825)
  • Pierre Didot (1760-1853), fils aîné de François-Ambroise, lui succéda comme imprimeur en 1789 et continua l’impression de volumes de qualité dont les caractères étaient gravés par son frère Firmin. Son fils, Jules Didot lui succéda.
  • Jules Didot (1794-1871)
  • Firmin Didot (1764-1836), second fils de François-Ambroise Didot, est le membre le plus connu de la famille.
  • Ambroise Firmin Didot (1790-1876), fils de Firmin reprend avec son frère l’entreprise développée par leur père.
  • Hyacinthe Firmin Didot (1794-1880), frère du précédent.
  • Alfred Firmin-Didot (1828-1913), fils d’Ambroise, imprimeur éditeur, succède à son père et à son oncle.

Au XXIe siècle, l’imprimerie Firmin-Didot, installée au Mesnil-sur-l'Estrée, continue ses activités, rachetée par le groupe CPI, numéro un européen de l’impression de livres monochromes[réf. nécessaire].

Bibliographie[modifier | modifier le code]