Famille Batthyány

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Batthyány
Armes de la famille.
Armes de la famille : Batthyány
Lignées gens Örs
Période depuis le IXe siècle
Pays ou province d’origine Drapeau de la Hongrie Hongrie
Allégeance Flag of Hungary (1867-1918).svg Royaume de Hongrie
Flag of Austria-Hungary (1869-1918).svg Autriche-Hongrie
Charges chambellan, conseillers royaux et impériaux, Palatin de Hongrie, ministre, Premier ministre de Hongrie
Fonction(s) militaire(s) généraux, maréchal d'Empire, bans de Croatie, ban de Bosnie
Fonction(s) ecclésiastique(s) évêques, prince-primat de Hongrie
Preuves de noblesse
 - Autres baron, comte puis prince Batthyány et de l'Empire

Batthyány [ˈbɒcːaːɲi][1] est le patronyme de l'une des plus anciennes, des plus puissantes et des plus célèbres familles de magnats hongrois, qui a fourni à la Hongrie un grand nombre de militaires et d'hommes d'État. Elle fait remonter sa généalogie à Coers, compagnon de Arpad lors de l'invasion de la Pannonie par les Magyares en 884. Elle est élevée à la dignité de baron de l'Empire en 1585, à celle de comte en 1630 et de prince (branche aînée) en 1764.

En 1389 Georges d'Örs (en hongrois : Örsi György), castellan (gouverneur) d'Esztergom, reçoit du roi Sigismond, en récompense de ses services éclatants, la terre de Batthyán dont toute la famille prit le nom.

Membres notables[modifier | modifier le code]

Au XVIIe siècle, le comte Charles Batthyany, amené en Belgique par les péripéties des guerres, s'y maria et administra le Château de Farciennes, dans les environs de Charleroi, comme tuteur des biens de son fils, un garçon mineur d'âge qui tenait le château de sa mère qui appartenait à la noblesse locale. Des tombes ont été retrouvées dans le caveau du château qui témoignaient de ce séjour par la présence, dans les cercueils, de grands clous plantés à la hauteur de la poitrine, vieille coutume de la région d'origine de la famille Batthyani, les Carpathes, en Europe centrale.

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Dictionnaire de la conversation et de la lecture, Tome II, Ed. 2e, Michel Lévy Frères, 1855, Paris

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (hu) MTA, A magyar helyesírás szabályai [« Règles de l'orthographe hongroise »], Budapest, Akadémiai kiadó,‎ 1985, 11e éd., n° 87
  2. DOINA HENDRE-BIRO, LES BATTHYANY: CONSIDERATIONS SUR UNE GENEALOGIE Lien pdf