À transférer pour Wikisource

Falletans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Falletans
La mairie.
La mairie.
Blason de Falletans
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Dole
Canton Rochefort-sur-Nenon
Intercommunalité Grand Dole
Maire
Mandat
Pascal Lopez
2014-2020
Code postal 39700
Code commune 39220
Démographie
Gentilé Faltanais
Population
municipale
397 hab. (2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 06′ 12″ N 5° 33′ 47″ E / 47.1033333333, 5.5630555555647° 06′ 12″ Nord 5° 33′ 47″ Est / 47.1033333333, 5.56305555556  
Altitude 219 m (min. : 200 m) (max. : 264 m)
Superficie 24,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte administrative du Jura
City locator 14.svg
Falletans

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte topographique du Jura
City locator 14.svg
Falletans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Falletans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Falletans
Liens
Site web falletans.org

Falletans est une commune française située dans le département du Jura en région Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Faltanais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Falletans est située entre la rive gauche du Doubs et la forêt de Chaux à 6 km à l'est de Dole.

Communes limitrophes de Falletans
Brevans, Baverans Rochefort-sur-Nenon Éclans-Nenon
Dole Falletans
La Loye Augerans, Belmont La Vieille-Loye

Hydrographie[modifier | modifier le code]

  • Le Doubs en bordure nord-ouest de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1957 Noël Dubuc    
1957   Lucien Baveur    
    Auguste Aubertin    
  1977 Maurice Vacheret    
1977 1983 Hélène Paris    
1983 2014 Michel Rouget    
2014 en cours Pascal Lopez    

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 397 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
342 321 377 548 502 574 576 609 567
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
543 503 465 465 433 427 444 456 403
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
358 333 298 319 335 343 271 284 285
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
260 262 274 282 279 309 374 392 397
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de l'Assomption (XIIe s remaniée XIVe, XVe, et XIXe s);
  • Chêne Notre-Dame (XVe s);
  • Calvaires (XVIIe et XVIIIe s);
  • Château Garnier, (XVIIIe s), autrefois propriété de la famille Garnier de falletans.
  • Châteaux (XVIIe et XVIIIe s);
  • Vestiges de la commanderie de Falletans (XVIIe-XVIIIe s), au hameau du Temple;
  • Mairie et lavoir (XIXe s);
  • Fontaines.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Belle Nanette, figure de la résistance comtoise du XVIIe siècle, née à Falletans.

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

De gueules à la croix fleuronnée d'argent, au chef cousu d'azur chargé de trois cœurs d'or.

Légende et autres[modifier | modifier le code]

BELLE NANETTE 'Cette légende est très ancienne. L'histoire se déroule au XVIIe siècle, au moment où les Français faisaient la conquête de la Franche-Comté. Cette province était espagnole. C'est le traité de Nimègue, en 1678, qui rattacha la Franche-Comté au royaume de France.'

Dans la Forêt de Chaux Il est une clairière Où chantent les oiseaux, Près d'une source claire Où les muguets mignons Y mirent leurs clochettes. Cette fontaine a nom, A nom « Belle Nanette ». Belle Nanette était jadis Une fillette aux yeux jolis.

Un jour, je vis un vieux, Ancien fermier du Temple, Calme et silencieux C'est lui qui m'a conté Cette naïve histoire Dont toute la Comté Garde encore la mémoire ; Belle Nanette était jadis Comme un saint dans un temple Une fillette aux yeux jolis.

Tout près de Falletans Dans une maisonnette, Fraîche comme le printemps Vivait Belle Nanette. Elle allait quelquefois Au bord de la fontaine Et lançait dans les bois Sa tendre cantilène. Belle Nanette était jadis Une fillette aux yeux jolis.

C'était au temps lointain Où Lacuson le brave Luttait avec entrain Contre le Gris qui bave. L'oppresseur et ses gens Parcouraient la contrée, Pillant et saccageant La province adorée. Belle Nanette était jadis Une fillette aux yeux jolis.

Un jour en cet endroit Nanette était assise, Tenant entre ses doigts Des fleurettes exquises. Un officier des Gris Vint à passer près d'elle Et s'arrêta surpris En la voyant si belle. Belle Nanette était jadis Une fillette aux yeux jolis.

Or, le Gris galamment Entretint la Mignonne, Vanta ses traits charmants Sa pâleur d'anémone, Lui offrit près du Roi La première place aux fêtes. Nenni, nenni, ma foi ! Répond Belle Nanette. Belle Nanette était jadis Une fillette aux yeux jolis.

Gardez votre or, monsieur, J'aime mieux ma fontaine. Plus simple est mon bonheur. Il suffit à ma peine. D'ailleurs un officier A reçu ma parole : C'est un arquebusier De la troupe de Dole. Belle Nanette était jadis Une fillette aux yeux jolis.

Et le Gris furieux De sa réponse nette Dans un geste odieux Tua Belle Nanette. Honteux de son forfait Il fuit à perdre haleine Durant que soupirait L'onde de la fontaine. Belle Nanette était jadis Une fillette aux yeux jolis.

Depuis ce temps lointain, Raconte la légende, Près du flot argentin Passe une forme blanche. Elle frôle les fleurs Et disparaît, rapide, Non sans verser des pleurs Dans la source limpide. Belle Nanette était jadis Une fillette aux yeux jolis.

Dans la Forêt de Chaux Il est une fontaine Où roucoulent les eaux Parmi la marjolaine, Où les muguets mignons Agitent leurs clochettes. Cette fontaine a nom, A nom Belle Nanette. Belle Nanette était jadis Une fillette aux yeux jolis.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011