Faizul Latif Chowdhury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Faizul Latif Chowdhury (bengali : ফয়জুল লতিফ চৌধুরী), né le 3 juin 1959, est un fonctionnaire du Bangladesh, travaillant actuellement comme diplomate. À la fois une figure littéraire et un économiste, il s’occupe de la corruption dans l’administration publique, la politique fiscale, l’économie, la fraude à l’évasion fiscale, la contrebande, la politique commerciale internationale et le processus d’élaboration en matière de politique dans le secteur public en général. Il est également connu comme étant un traducteur de poésie bangladaise et de fiction internationale. Il est également reconnu comme un chercheur au sujet du poète bangladais le plus populaire, Jibanananda Das.

Éducation et formation[modifier | modifier le code]

Originaire de Mymensingh, Faizul Latif Chowdhury étudie les sciences au lycée de la ville avant d'obtenir une licence en sciences sociales, puis un master en sciences sociales à l'université de Dhaka.

Il a étudié les sciences politiques à l’université Deakin, en Australie. Ensuite, en 1992, il a obtenu sa maîtrise de gestion à l’université Monash. Le Professeur Owen Hughes fut son directeur de thèse.

Enfin, il a étudié l’administration publique et la politique publique au département du gouvernement à la London School of Economics (LSE). Là, le professeur Keith Dowding fut son directeur de thèse. À différentes reprises il a suivi une formation sur les technologies de l’information.

Carrière[modifier | modifier le code]

La carrière professionnelle de Chowdhury a débuté dans le journalisme indépendant. Sa carrière littéraire a toutefois débuté lorsqu’il a commencé à écrire en 1973, pendant ses journées scolaires, pour le Bangladesh Observer et le quotidien Purbadesh. En 1974 et pour une brève période, il a contribué aux pages pour enfants du Banglar Darpan, un hebdomadaire bangladais édité à Mymensingh depuis 1972. Ensuite, de 1978 à 1980, il a travaillé pour le quotidien Kishore Bangla, un magazine pour enfants publié à Dhaka. Ensuite il a travaillé comme reporter pour le Saptahik Chitrabangla (1981-1983).

Immédiatement après avoir terminé son éducation à l’université de Dhaka, il a travaillé pendant une brève période à la Division Planning de la Rupali Bank comme cadre supérieur.

Vers la fin 1983, et en procédure accélérée, il devient fonctionnaire de carrière. Entre les années 1983 et 2000 il travaille pour le National Board of Revenue (NBR) et bureaux annexes, jusqu’à ce qu’il soit nommé sous-secrétaire au Gouvernement du Bangladesh en 2001.

Pendant ce temps il a également travaillé comme consultant national pour deux projets, l’un de la Banque mondiale et l’autre de l’UNCTAD. Il a aussi travaillé dans le bureau du Premier ministre comme directeur chargé des ministères de Finances et du Planning. En 2003 il est nommé diplomate par le gouvernement du Bangladesh pour une période de quatre ans. Entre-temps, en 2005 il est promu au grade de secrétaire adjoint. En 2008 le National Board of Revenue du Bangladesh le nomme comme expert en recherches et statistiques pour son projet Modernisation et Automation.

Chowdhury s’est impliqué dans beaucoup de publications et maisons d’éditions et a conçu deux maisons d'édition, à savoir Adhuna Prokashonay et Desh Prokashan. Il a joué un rôle vital dans la publication d’un magazine littéraire hebdomadaire nommé Ditiyo Chinta (Seconde Pensée) publié à Mymensingh et édité par Iffat Ara depuis 1985. Il est également à l’origine, et a organisé la publication du mensuel Adhuna (1985-1987), un magazine littéraire de haut niveau édité par le poète Shamsur Rahman. Il a travaillé comme éditeur littéraire du quotidien Banglabazaar Patrika pendant une courte période.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Essays on Jibanananda Das, 2009, Pathak Samabesh, Dhaka

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]