Faites l'amour, pas la guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Faites l'amour, pas la guerre est à l'origine un slogan antiguerre issu de la contre-culture des années 1960 aux États-Unis (Make Love, Not War). Utilisé principalement par les opposants à la guerre du Viêt Nam, il a été repris pour d'autres guerres par la suite. Gershon Legman prétend en avoir été l'inventeur lors d'une conférence à l'Université d'Ohio en 1963[1]. Penelope et Franklin Rosemont l'ont rendu populaire en imprimant des milliers de badges distribués lors de la marche pour la paix à la fête des mères de 1965. Ils furent les premiers à l'imprimer[2].

Le slogan réapparaît dans la culture populaire fréquemment par la suite, comme dans la chanson de John Lennon Mind Games en 1973, ou encore celle de Bob Marley Trouble no more, la même année (Make love and not war cause we don't need no trouble), et en France par Francis Lalanne avec son titre Fais moi l'amour, pas la guerre ainsi que Raymond Devos avec son sketch du même nom.

Le slogan qui, à l'origine, mettait l'accent sur « pas la guerre », a fréquemment été utilisé par la suite pour insister sur « 'Faites l'amour », en particulier dans les discours sur la révolution sexuelle[3].

L'expression a parfois été détournée, comme dans Faites l'amour, pas la guerre... ou bien faites-les deux : mariez-vous ![4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Make love, not war: the sexual revolution, an unfettered history, David Allyn, Rouledge, 2001.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dudar, H., Love and death (and schmutz): G. Legman's second thoughts The Village Voice, 1 mai 1984, p. 41-43.
  2. Rosemont, Penelope. Dreams and Everyday Life: A Sixties Notebook. Chicago: Charles H. Kerr, 2008:40-41.
  3. Make Love, Not War, sexual revolution
  4. Globetrotter Dogma: 100 Canons for Escaping the Rat Race and Exploring the World, Bruce Northam, New World Library, 2002