Faisan noble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Faisan noble (Lophura ignita) est une espèce d'oiseaux appartenant à la famille des Phasianidae.

Description[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le faisan noble fourrage durant la journée en grattant la litière de la forêt pour prélever des invertébrés et même des petits crustacés (dont un crabe du genre Sesarma) nombreux à proximité des rivières. La période d’éclosion des poussins coïncide avec la saison d’abondance des fruits et des invertébrés, abondance qui décroît à mesure que les jeunes grandissent (Davison 1981).

Comportement non social[modifier | modifier le code]

C’est un faisan assez farouche et silencieux dont la présence est trahie par les appels de contact échangés entre les groupes ou par le bruissement d’ailes caractéristique de la parade du mâle. Des groupes de cinq ou six oiseaux, parfois menés par un seul mâle, ont été observés. En cas de dérangement, les individus s’enfuient en courant rapidement dans le sous-bois tout en restant groupés. En cas de danger plus pressant, il prennent leur essor dans un vol bruyant et précipité mais seulement sur une courte distance.

Comportement social[modifier | modifier le code]

Selon Davison (1981), qui a étudié l’espèce en Malaisie, les oiseaux sont solitaires entre janvier et mai avec de rares cas de femelles accompagnées de la nichée de l’année précédente au mois de janvier. La formation des couples et la nidification ont lieu de juin à août puis des groupes mixtes (adultes et jeunes) se forment en septembre, la cohésion de ces groupes diminuant à mesure que les jeunes grandissent et s’émancipent. Ces petits groupes comportent habituellement jusqu’à six sujets mais une troupe de 16 individus a été observée par Davison.

Parade nuptiale[modifier | modifier le code]

Le mâle émet un gloussement à effet ventriloque immédiatement suivi de rapides battements d’ailes dans le but d’attirer une femelle. En parade latérale, le mâle étale amplement ses caroncules bleues, s’étire sur ses pattes et redresse l’arrière du corps. Dans cette attitude « haute sur pattes », il gonfle son plumage et danse mollement autour de la femelle tout en produisant de doux gloussements.

Nidification[modifier | modifier le code]

Davison (1981) a situé la saison de reproduction en Malaisie entre juin et août et a constaté qu’elle coïncide avec celle de la maturation des fruits. L’un des rares nids, sinon le seul, découvert en milieu naturel revient à Robinson & Chasen (1936) qui avaient trouvé des œufs en avril dans un nid de feuilles mortes, d’herbes et de fibres de bambous sous un buisson bas de la forêt sempervirente.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cet oiseau peuple l'extrême sud de la Thaïlande, la Péninsule malaise, Sumatra et Bornéo.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Ces sous-espèces ne sont par reconnues par toutes les classifications :

Leur répartition est la suivante :

  • L. i. ignita (Shaw, 1797) : petit faisan noble, Kalimantan et, autrefois, île Bangka située au sud-est de Sumatra ;
  • L. i. nobilis (Sclater, 1863) : grand faisan noble, Sarawak et Sabah dans le nord de Bornéo ;
  • L. i. rufa (Raffles, 1822) : faisan de Vieillot, Péninsule malaise jusqu’à l’isthme de Kra et extrême sud de la Thaïlande, Sumatra sauf le sud-est où il intergrade avec macartneyi ;
  • L. i. macartneyi (Temminck, 1813) : faisan de Delacour, province de Palembang et une partie des Lampongs dans le sud-est de Sumatra.

Il est étonnant de constater que le Faisan de Vieillot (rufa) ne soit considéré que comme une simple sous-espèce du petit faisan noble (ignita). En effet, le plumage des mâles est nettement différencié ; celui des femelles, dans une moindre mesure et la répartition est allopatrique. Plusieurs auteurs (dont Hennache & Ottaviani 2005) sont d’avis de considérer ces deux formes comme deux espèces distinctes.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le faisan noble est inféodé à la forêt sempervirente humide de relativement basse altitude (0–1000 m), souvent à proximité d’un point ou d’un cours d’eau.

Statut, conservation[modifier | modifier le code]

Le faisan noble est inféodé à la forêt humide de basse altitude où il s’est adapté à vivre dans le sous-bois sombre de la jungle sempervirente. Sa survie est donc intimement liée à l’intégrité de ce milieu. La destruction de son habitat est due à la mise en culture des terres. À cela s’ajoutent la chasse de nuit aux dortoirs et les captures au filet ou au lacet, souvent illégales. Cette espèce doit faire l’objet d’une protection à l’intérieur même des réserves et des parcs nationaux.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Davison, G. W. H. (1981). Habitat requirements and food supply of the crested Fireback. WPA Journal 5: 31-39.
  • Hennache, A. & Ottaviani, M. (2005). Monographie des faisans, volume 1, 357 pages. Éditions WPA France, Clères, France.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Le Faisan de Vieillot Oiseaux.net