Fairchild T-46

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fairchild T-46 Eaglet
{{#if:
Un T-46 Eaglet en vol
Un T-46 Eaglet en vol

Constructeur Drapeau : États-Unis Fairchild
Rôle Avion d'entraînement
Statut Programme abandonné
Premier vol 15 octobre 1985
Nombre construits 3
Équipage
1 élève, 1 instructeur
Motorisation
Moteur Garrett F109-GA-100
Nombre 2
Type Turboréacteurs
Poussée unitaire 5,9 kN
Dimensions
Envergure 11 78 m
Longueur 8 99 m
Hauteur 3 86 m
Surface alaire 14 95 m2
Masses
À vide 2 351 kg
Carburant 572 kg
Maximale 3 092 kg
Performances
Vitesse de croisière À 13 720 m : 616 km/h
Vitesse maximale À 7 620 m : 736 km/h
Plafond 14 175 m
Vitesse ascensionnelle 1 362 m/min
Rayon d'action 2 130 km
Charge alaire 207 kg/m2

Le Fairchild T-46 Eaglet était un avion à réaction léger d'entraînement militaire des années 1980. Le programme fut annulé en 1986 après seulement trois appareils construits.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Dans le but de valider le design de l'appareil, et d'explorer ses qualités de vol, Fairchild Republic passa commande auprès d'Ames Industries situé à Bohemia (État de New York), d'une version volante réduite à l'échelle 62 %. Rutan Aircraft Factory (RAF) situé à Mojave (Californie) fut chargé de la conduite des essais en vol, Dick Rutan était alors le pilote d'essai. Cette version à l'échelle était dénommée Model 73 NGT chez RAF.

L'appareil gagna la compétition organisée par l'US Air Force dans le but de fournir un avion d'entraînement prochaine génération (NGT) pour remplacer les Cessna T-37 Tweet. L'avion effectua son premier vol le 15 octobre 1985 mais fut annulé un peu plus d'un an plus tard pour des raisons restées largement controversées. Le T-46 fut le dernier appareil conçut par Fairchild Republic Corporation et après la fin du programme n'eut plus de rentrées d'argent. Sans autre contrat et avec le programme NGT annulé, la compagnie dû fermer l'usine Republic de Farmingdale (État de New York) mettant fin à 60 années de construction d'avion Fairchild. Deux T-46 se trouvent sur la base aérienne d'Edwards.

L'appareil était un biplace côte-à-côte avec un dérive en « H » (comme le A-10) et propulsé par deux turboréacteurs à double-flux. La cabine pressurisée recevait deux sièges éjectables. Si le programme avait continué, il prévoyait la construction de 600 appareils pour 1993. Il avait aussi un potentiel à l'exportation en tant qu'avion d'attaque au sol léger en plus de son rôle d'avion d'entraînement.

Appareils visibles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Aéronefs comparables