Fafnir (automobile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fafnir (homonymie).

Fafnir était un constructeur d'automobiles allemand basé à Aix-la-Chapelle. La société a produit des véhicules de 1903 à 1926.

Fafnir 471

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis les roues à rayons[modifier | modifier le code]

La société a été fondée en 1894 et produisait alors des aiguilles, puis, après l'apparition du vélo, Fafnir se tourne vers la fabrication de rayons de bicyclettes. En 1898, la société change de nom pour « Carl Schwanemeyer, Aachener Stahlwarenfabrik AG ».

Fabrication de moteurs de moto[modifier | modifier le code]

Après la saturation du marché des vélos, la société se met à produire des moteurs de motocyclettes et d'automobiles considérés comme bon marché et de haute qualité. À partir de 1902 le nom a à nouveau été modifié pour « Fafnir » - le dragon de la saga des Nibelungen. Les deux moteurs, le premier, un monocylindre, l'autre, un bicylindre en V, développent respectivement 2 et 8 ch.

Des voitures en kit[modifier | modifier le code]

Entre 1904 et 1925, la société se développe et commence à se faire rapidement un nom. En 1912, le nom est encore changé pour « Fafnir-Werke », Aachen, Jülicher Straße. Fafnir se développe et s'implante dans les anciens locaux de FEV Motorentechnik, une entreprise faisant des recherches sur le moteur à combustion interne.

En 1904, la transition commence avec la construction automobile produites en kits sous le nom d'"Omnimobil". Initialement, le moteur est un bicylindres de 6 ch et de 700 cm³, plus tard, c'est un quatre cylindres de 16 chevaux que l'on retrouvera sous le capot. À partir de 1908, débute la production de voitures sous le nom de Fafnir. La première, la « Typ 274 » développe 14 ch et sa vitesse de pointe est de 60 km/h, suivra la « Typ 284 » avec 16 ch et 70 km/h.

Dans le catalogue de vente de 1912, six modèles sont proposés et leurs prix s'étalent de 4100 à 16000 RM. Les voitures Fafnir sont alors remarquablement en avance sur leur temps, avec des fonctionnalités avancées, telle le levier de vitesse à l'intérieur de l'habitacle. Un autre changement de nom a lieu pour la société en 1919 « Fafnir Werke AG – Aachener Stahlwarenfabrik ».

La Première Guerre mondiale et ses conséquences portèrent presque un coup d'arrêt à l'économie allemande. Et Fafnir ne peut moderniser sa gamme qu'en 1920. Le dernier modèle produit, le « Typ 471 », aura été construit jusqu'en 1927.

Fafnir a profité de son expansion pour s'engager en compétition, où, jusqu'à sept voitures ont été alignées simultanément. La participation à l'Eifelrennen aura été très couteuse pour Fafnir, nécessitant de nombreux mécaniciens sur les routes escarpées de l'Eifel. Rudolf Caracciola commence sa carrière de pilote avec Fafnir. Il remportera, sa première victoire en 1926, sur l'AVUS, mais avec une Mercedes-Benz. Fafnir était alors proche de mettre la clé sous la porte.

Fermeture de Fafnir[modifier | modifier le code]

Fafnir était à la base une entreprise artisanale. Le passage à la production en série a causé sa perte. En 1925 Fafnir employait chaque mois quelque 100 techniciens en produisait environ 120 voitures. Les entreprises concurrentes telles que Opel produisaient 30 fois plus.

En 1925, Fafnir est proche du dépôt de bilan. Les méthodes de production sont obsolètes, le manque de standardisation des pièces et les taxes très élevées sur les voitures ainsi que sur les articles de luxe nuisent à la compétitivité de la firme. Une partie des pressions venait des États-Unis, dont les taxes d'importation sur les voitures étrangères étaient très élevées. Difficiles à vendre outre-Atlantique, Fanir dut recourir à des baisses de prix massives, et les véhicules étaient vendus bien en dessous de leurs coûts de production. Les créanciers ne pouvaient pas être satisfaits. Les dettes s'élevaient alors à 1,8 millions de RM. En 1926, la société dépose le bilan.

Modèles produits[modifier | modifier le code]

Modèle Années Moteur Cylindrée Puissance Performance
Typ 274 1908–? 4 en ligne 14 ch (10,3 kW) 60 km/h
Typ 284 (8/16 PS) 1909–1912 4 en ligne 2 012 cm³ 16 ch (11,8 kW) 70 km/h
Typ 384 (10/25 PS) 1910–1914 4 en ligne 2 496 cm³ 25 ch (18,4 kW) 75 km/h
Typ 486 (6/16 PS) 1913–1920 4 en ligne 1 559 cm³ 16 ch (11,8 kW) 60 km/h
Typ 394 (14/35 PS) 1914 4 en ligne 3 990 cm³ 35 ch (25,8 kW) 85 km/h
Typ 471 (9/30 PS / 9/36 PS) 1920–1927 4 en ligne 2 250 cm³ 30-36 ch (22-27 kW)
8/50 PS Sport 1923–1927 4 en ligne 2 000 cm³ 50 ch (37 kW)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Günther Schnuer, Der Automobilbau in Aachen 1896–1928. Ein Beitrag zur Technik- und Industriegeschichte der Aachener Region., Aix-la-Chapelle, Meyer & Meyer,‎ 1990 (ISBN 3-89124-082-1) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (de) Michael Käding, Fafnir-Werke Aachener Stahlwarenfabrik., vol. 1 : Made in Aachen. Beiträge zur regionalen Technik-, Wirtschafts- und Sozialgeschichte., Aix-la-Chapelle, Meyer & Meyer, coll. « Peter Johannes Droste, Michael Käding (Hrsg.) »,‎ 2000 (ISBN 3-89124-082-1), p. 17-26 Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]