Facteur d'orgue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Facteur d'orgue
Image illustrative de l'article Facteur d'orgue

Code ROME (France) B1501

Un facteur d'orgues[1] (ou organier) est un artisan (ou une entreprise artisanale) spécialisé dans la fabrication et l'entretien d'orgues complets et des nombreuses pièces entrant dans leur construction. Suivant l'importance des opérations de maintenance, on parle de dépoussiérage, de relevage, de restauration (souvent à l'identique), de reconstruction.

Ce métier nécessite la maîtrise de nombreuses disciplines, dont la menuiserie, la mécanique, le travail et le formage des métaux, des peaux et des matières plastiques, l'électricité et l'électrotechnique, l'informatique, ainsi que des connaissances musicales et acoustiques très sérieuses. Il est répertorié parmi les métiers de l'artisanat d'art ; l'un de ces artisans est l'harmoniste, qui, sur le lieu même où sont les orgues, les règle en fonction de l'acoustique de ce lieu.

Facteurs d'orgues célèbres[modifier | modifier le code]

Les facteurs sont classés par le pays où l'on rencontre la plupart de leurs œuvres.

Allemagne[modifier | modifier le code]

Autriche[modifier | modifier le code]

Benelux[modifier | modifier le code]

  • Patrick Collon (Bruxelles, Belgique)
  • Étienne Debaisieux (Longueville, Belgique)
  • Les Delmotte (Belgique)
  • Flentrop (Zaandam, Pays-Bas)
  • Rudi Jacques (Maurenne, Belgique)
  • Luc Meurice (Belgique)
  • Christian Müller (St. Bavokerk de Haarlem, Pays-Bas)
  • Jean Nollet (Luxembourg)
  • Pierre Schyven (Ixelles, Belgique)
  • 3 générations de la Famille Smits, (Reek, Pays-Bas)
  • Johannes Stephanus Strümphler
  • André, Dominique et Jean-Sébastien Thomas (Belgique)
  • Salomon Van Bever (XIXe s.) (Belgique, France)
  • Charles-Louis Vanhoutte (XIXe s.) (Flandre)
  • Les Van Peteghem (XVIIIe et XIXe) (Belgique)

Canada[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Voir Liens Externes pour une liste plus complète.

France[modifier | modifier le code]

Plaque constructeur de la console de l'orgue de Saint-Sulpice
  • Les Abbey John & Fils, XIXe siècle, établis à Versailles introduisant en France la soufflerie de Cummins.
  • Bernard Aubertin (XXe et XXIe siècles), dont la manufacture est établie à Courtefontaine (Jura) dans un ancien prieuré du XIe siècle.
  • Barker, XIXe siècle, inventeur du levier pneumatique d'assistance à la traction des notes, constructeur avec Ducroquet de l'orgue de l'église Saint-Eustache.
  • Dom Bedos de Celles, XVIIIe siècle, auteur du célèbre traité L'Art du facteur d’orgues, Paris, 1766, encore lu aujourd'hui.
  • Manufacture Franck Bistocchi (Saint-Paul-en-Cornillon, France)
  • Bénigme Boillot, de Dijon, a séjourné à Ricey-Bas et installé l'orgue de l'église Saint-Jean-Baptiste de Chaource en 1791.
  • La famille Boisseau : Robert, Jean-Loup et Jean-Baptiste (Bethines)
  • Charles Boisselin - fin XVIIe, 1re moitié du XVIIIe siècle - (Provence)
  • Jean Boizard (France)
  • Les Callinet (Rouffach en Alsace)
  • Crespin Carlier (XVIIe siècle; France: Flandre, Normandie et Île-de-France)
  • Les Carlier (Aimé-Joseph, François-Joseph) (XIXe siècle; France, Belgique)
  • Les Cavaillé (Guyenne, Languedoc, Paris), Joseph, Dominique, Vincent et surtout Aristide.
  • Les Clicquot (France)
  • Les Dallam, facteurs d'orgues royaux en Angleterre, qui durent s'exiler en Bretagne pour fuir la guerre civile, où ils réalisèrent de nombreux instruments.
  • Les Dallery (Nord et Paris) : Pierre, mécanicien hors pair de François-Henri Clicquot, et son fils Pierre-François, filleul de F.H.Clicquot dont il entretint les instruments jusqu'en 1833.
  • Dalstein-Haerpfer, XIXe siècle, Boulay-Moselle en Moselle
  • Georges Danion (France)
  • André-Marie Daublaine & Louis Callinet (Paris et Lyon)
  • Louis Debierre (France)
  • E. Dejardin (Paris)
  • Desenclos Pierre (XVIIe siècle Normandie et Paris)
  • Pierre-Alexandre Ducroquet (Paris et Lyon)
  • Les frères Dupont (XVIIIe siècle S. Lorraine/Champagne), Joseph et surtout Nicolas
  • Jean Duvivier (Provence, fin XVIe siècle)
  • Étienne Énocq ou Hénocq (XVIIe siècle), facteur d'orgues du Roi, notamment associé à Robert Clicquot dont il a épousé la demi-sœur, pour le marché de l'orgue de la future chapelle du château de Versailles (Paris et environs)
  • Pierre Galeran (Rennes et Provence)
  • Michel Giroud (Grenoble)
  • Victor Gonzalez (France)
  • Les Grinda (comté de Nice)
  • Philippe Hartmann
  • Les De Héman, Valéran surtout, mais aussi ses trois neveux: Jean, Louis et François (XVIIe siècle ; France, région parisienne essentiellement)
  • Les Ingout: Robert (2e moitié du XVIIe siècle en Normandie) et ses deux fils (début XVIIIe siècle) Jacques (Le Mans) et Marin (Anjou)
  • Les Isnard - XVIIIe siècle - (Provence): le célèbre Jean-Esprit et ses neveux Joseph (Provence puis Bordeaux) et Jean-Baptiste (Orléanais)
  • Jean Nicolas Jeanpierre et la dynastie Jaquot puis Jacquot (Vosges)
  • Jean-Baptiste Jolly, vivant en 1791 (Troyes, Aube-France)
  • Jean de Joyeuse - XVIIe siècle (Sud-Ouest)
  • Michel Jurine
  • Alfred et Daniel Kern (Strasbourg)
  • Yves Koenig (Sarre-Union)
  • Louis Le Bé orgue de l'abbaye Saint-Pierre de Montiéramey partie instrumentale en 1698 (22 jeux) - (Champagne)
  • Les Lefebvre (Normandie)
  • Les Le Pescheur (Paris)
  • Les Lépine - XVIIIe siècle - (Toulouse-Pézenas)
  • Lesclop Henri - gendre d'Étienne Enocq et associé un temps à Robert Clicquot — et son fils François-Henri (Paris et environs)
  • Nicolas-Antoine Lété, actif en 1847-1848, facteur d'orgue du roi, porte à 32 jeux l'orgue de l'Église Saint-Jean-Baptiste de Chaource
  • Rémy Mahler (Pfaffenhoffen, Alsace)
  • Pierre Marchand (Provence, 1582 à 1632)
  • Thiébaut Maucourt (Albi 1835-82)
  • Joseph Merklin (1819-1905 - né et formé en Allemagne, établi en Belgique puis surtout en France)
  • Jean-Baptiste Micot, père et fils
  • Les Moucherel, Christophe surtout et Claude (Lorraine et Sud-Ouest)
  • Muhleisen (Strasbourg)
  • Charles Mutin (Paris)
  • Jacques Nonnet (Giroud Successeurs)
  • Les Parisot (Normandie)
  • Nicolas Petit (Provence, fin XVe siècle)
  • Les Puget (Toulouse)
  • Pascal Quoirin (Saint-Didier)
  • Jean Richard (fournit 6 jeux à l'orgue de l'église Saint-Jean-Baptiste de Chaource en 1780
  • Les frères Riepp - XVIIIe siècle (Bourgogne)
  • Royer Charles XVIIe siècle - (Provence, Brignoles, puis Marseille)
  • Les frères Rumpler (France)
  • Alain Sals (Entrechaux)
  • Schwenkedel (France)
  • Les Silbermann (Alsace)
  • Les Stiehr et Mockers
  • Les Thierry (Paris et alentours)
  • Julien Tribuot - fin XVIIe, début XVIIIe siècle - (Paris et ses environs)

Hongrie[modifier | modifier le code]

Italie[modifier | modifier le code]

  • Antegnati (Italie du Nord)
  • Gaetano Callido (Venise)
  • Eugenio Casparini
  • Bartolomeo Formentelli
  • Mascioni (Cuvio)
  • Ruffatti (Italie, États-Unis, Canada)
  • Serassi
  • Tamburini (Italie, Canada)
  • William George Trice Gênes
  • Gustavo Zanin Codroipo

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Scandinavie[modifier | modifier le code]

Suisse[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans « facteur d'orgues », le mot « facteur » signifie « faiseur », ou, approximativement « fabriquant » (étymologie : une des formes du verbe latin « facere », qui signifie « faire »).

Liens externes[modifier | modifier le code]