Facteur d'émission

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans le domaine de la pollution de l'air, le facteur d'émission est le ratio entre la quantité de polluants atmosphériques (ou de gaz à effet de serre) émis par un objet ou une matière, et la valeur caractéristique de l'objet ou de la matière, mesurée dans l'unité qui la définit le mieux. Il facilite le calcul des flux d'émission de certains polluants (ou de GES), dont la mesure directe est considérée comme longue ou complexe.

Un exemple classique est la quantité de CO2 émise par kilomètre parcouru, pour les automobiles, évaluée en grammes de CO2 par kilomètre.

Les facteurs d'émission sont beaucoup utilisés dans l'évaluation du bilan carbone d'une activité ou d'un objet complexe[1].

Les facteurs d'émission sont également utilisés pour établir certaines données d'un inventaire des émissions, par exemple pour les émissions liées aux chauffages domestiques d'un secteur d'habitation donné, estimés en grammes de SO2, en grammes de PM 10, en grammes de CO, etc par km² et par jour.

Dans tous les cas, les facteurs d'émission doivent être déterminés par des études et mesures spécifiques, exemple, émission spécifique de SO2, de NO2, de CO, de CO2, etc, pour un moteur particulier et par kilomètre parcouru.

Pour caractériser les émissions liées à la production d'énergie, il est fréquent d'utiliser des facteurs d'émissions qui représentent une quantité de substance émise (polluant, GES) par unité de combustible brûlé[2],[3]. Il est possible d'exprimer les valeurs en différentes unités, les plus courantes étant :

  • mg·Nm-3 (mg/Nm3), unité qui permet notamment de vérifier les seuils réglementaires : masse de polluant (ou de GES) par normal mètre cube[4] de fumées sèches ;
  • GJ-1 (g/GJ), facteur d'émission qui permet de comparer la contribution de différentes sources d'énergie pour une même quantité d’énergie thermique produite ;
  • unités utilisées pour comparer diverses sources de combustibles
g·kg-1 (g/kg)  : masse de polluant (ou de GES) par kilogramme de combustible solide brûlé ;
g·L-1   (g/L)   : masse de polluant (ou de GES) par litre de combustible liquide brûlé :
g·m-3  (g/m3) : masse de polluant (ou de GES) par mètre cube de gaz combustible brûlé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jancovici-ADEME, « Guide des facteurs d'émission »,‎ janvier 2007 (consulté le 15 décembre 2009)
  2. Production de chaleur à partir de bois, Techniques de l’ingénieur.
  3. Combustion des combustibles, Environnement Canada.
  4. Le « Normal mètre cube » (Nm³) représente ici le volume occupé par les gaz résiduaires émis rapporté à des conditions normalisées de température et de pression : Température T = 273 kelvins (0°C) et Pression p = 101,3 kilopascals (conditions CNTP arrondies) après déduction de la vapeur d'eau (gaz secs).

Voir aussi[modifier | modifier le code]