Facel Vega Excellence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Facel-Vega Excellence
Facel Vega Excellence
Facel-Vega Excellence EX2.

Marque Drapeau : France Facel-Vega
Années de production 1958 - 1964
Production 153[1] exemplaires
Classe Berline
Usine(s) d’assemblage Colombes
Moteur et transmission
Moteur(s) V8 Chrysler
Cylindrée 6 430 cm3, 5 907 cm3 puis 6 270 cm3
Puissance maximale 335 à 390 ch
Transmission BV mécanique Pont-à-Mousson à 4 rapports
BV automatique Chrysler à 3 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 920 kg
Vitesse maximale 203 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline
Dimensions
Longueur 5 235 mm
Largeur 1 830 mm
Hauteur 1 380 mm
Empattement 3 170 mm

La Facel-Vega Excellence (type EX, EX1 puis EX2) est une berline française de grand prestige produite par Facel-Vega entre 1958 et 1964.

Il s’agit de la seule voiture de la marque à quatre portes. Celles-ci sont à ouverture antagoniste dégageant tout l'habitacle grâce à l'absence de montant central.

Présentée au Salon de Paris 1956, elle dérive du coupé FV3B et concilie les performances de haut niveau des GT de la marque et le confort des limousines de grand luxe. Elle valait le prix de quatre Citroën DS 19[2].

Facel Vega Excellence 1964.
La planche de bord de l'Excellence 1964.


Historique[modifier | modifier le code]

La première Excellence de série type EX est commercialisée à partir de mai 1958. Son moteur est le Chrysler V8 de 6,4 litres (392ci) de 360 ch réels[3]. On dénombre 11 exemplaires de ce premier type.

En octobre, le type EX1 est équipé du bloc Chrysler V8 de 5,9 litres (361ci) d’une puissance oscillant entre 335 ch réels et 360 ch réels selon le choix de transmission. Il s’agit du moteur du coupé HK 500 produit en parallèle. On dénombre 134 exemplaires de ce second type.

Enfin, en juillet 1961, le type EX2 est mis en production. Il bénéficie du bloc Chrysler V8 6,3 litres (383ci) de 390 ch réels avec la boîte de vitesses mécanique ou 355 ch réels avec la boîte de vitesses automatique. Les freins à disques apparus fin 1959 en option sont désormais en série.

Excellence EX1 (noire) et EX2 (grise).

La carrosserie abandonne le pare-brise panoramique pour un modèle à simple galbe (comme sur la Facel II lancée peu après) et les ailerons arrière disparaissent.

Le poste radio PO-OM-GO-FM avec antenne télécospique électrique, le système d'air conditionné et le téléphone sont en option.

Le type EX2 est de loin le plus rare avec 8[1] exemplaires fabriqués. Le dernier exemplaire n’a été terminé qu’en juin 1964.


Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Facel Vega, le Grand Tourisme à la française 1939-1964, éditions E-T-A-I.
  2. Le Grand Atlas de l'automobile, éditions Atlas.
  3. Jean Daninos, Facel-Vega, Excellence - HK 500 - Facellia, éditions E.P.A.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Facel-Vega, Excellence - HK 500 - Facellia, par Jean Daninos, éditions E.P.A., 1982. (ISBN 2-85120-143-3)