FSO Polonez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
FSO Polonez
FSO Polonez
FSO Polonez 1500

Marque Drapeau : Pologne FSO
Années de production 1978 - 2002
Production 921 117 exemplaires
Usine(s) d’assemblage Varsovie, Pologne
Le Caire, Égypte
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence : 1295 cm³ ; 1398 cm³ ; 1481 cm³ ; 1598 cm³ ; 1993 cm³ / Diesel : 1905 cm³
Transmission aux roues arrière
Poids et performances
Poids à vide 1075 kg
Vitesse maximale 150 à 205 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) berline, break, coupé, pick-up
Dimensions
Longueur 4318 mm
Largeur 1650 mm
Hauteur 1420 mm
Empattement 2509 mm
Chronologie des modèles
Précédent - - Suivant

La FSO Polonez est une berline produite de 1978 à 2002 par le constructeur automobile polonais FSO. En 1991, la Polonez de première série est remplacée par les FSO Caro (5 portes) et Atu (4 portes) au dessin plus moderne. Les modèles des années 2000 ont été commercialisés sous la marque Daewoo-FSO.

La Polonez 1re Série[modifier | modifier le code]

S’affranchir du style Fiat[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1970, la gamme FSO se compose de la 125P, une Fiat 125 revue et corrigée, ainsi que de l’archaïque petite Syrena à moteur deux-temps. La direction de FSO souhaite alors moderniser sa gamme, tout en marquant sa différence avec les productions Fiat. C’est dans cet esprit que la nouvelle Polonez est présentée, le 3 mai 1978. Mais à l’instar d’une certaine Tatra 613, c’est un designer italien qui a réalisé la carrosserie, en l’occurrence Italdesign… Si la carrosserie est moderne, les moteurs sont repris de la 125P. On y retrouve (sous une forme légèrement modernisée) le 1300 de 65 ch (réservé au marché intérieur), et le 1500 de 82 ch. La Polonez arrive en Europe à l’automne 1978, avec le 1500 de 82 ch, qui lui permet d’atteindre 160 km/h.

Par ailleurs, sur le plan de l'architecture, la Polonez reprend les fondamentaux issus de la Fiat 125 : il s'agit d'une propulsion munie d'un essieu rigide suspendu sur des ressorts à lames. La Polonez ne fait donc pas preuve d'innovation, et reste plutôt en arrière garde technique au moment de sa sortie en 1978, à l'image de la Ford Escort contemporaine. Sur ce point, elle est également comparable à la Volvo 343. Ce classissime lui procure cependant une réelle robustesse, mais représente assez vite dans les années 80 et surtout 90 la marque d'un archaïsme évident, compensé par un faible prix de vente.

En France, le réseau Chardonnet la vend sous le nom de Polski 1500, au prix de de 27 300F, soit 10 000F de plus que la berline 125P.

Quelques versions spéciales[modifier | modifier le code]

En 1979, FSO monte sur un petit nombre de Polonez un moteur 2.0 d’origine Fiat, développant 112 ch. Ces voitures seront livrées à l’administration. Tout aussi confidentielle sera la Polonez Coupé, une trois portes présentée à la Foire de Poznań en 1980, et dont 300 exemplaires seront produits jusqu’en 1983. À la même époque, l’usine construit quelques limousines à six portes sur une plate-forme allongée de Polonez. FSO sera également présent en course par le biais d’une redoutable version Stratos (adoptant le six cylindres de la Lancia éponyme) développant jusqu’à 285 ch.

Evolutions[modifier | modifier le code]

Les premières évolutions ont lieu en 1981, on note alors l’apparition d’une boîte à cinq vitesses, d’un spoiler à l’arrière et d’une banquette rabattable. L’allumage électronique arrive en 1984. En 1986, la ligne gagne un coup de jeune avec l’ajout d’une troisième vitre latérale. A la Foire de Poznań de 1987, le constructeur polonais présente la Polonez 1600, à moteur 1598 cm³ de 85 ch, autorisant une vitesse de pointe de l’ordre de 165 km/h. En France, la 1500 prend le nom d’Alizé et la 1600 celui de Mistral. L’année suivante, la face arrière est revue (avec notamment un hayon plus pratique qui descend jusqu’au ras du pare-chocs) et seule la 1600 subsiste en France, où elle s’appelle de nouveau Polonez. Au Salon de Bruxelles 1990, l’importateur belge Distrimotor présente un modèle motorisé par un turbodiesel de 1306 cm³, développant 60 ch et baptisé Piedra. Elle remporta un succès limité jusqu’en 1991.

La Polonez 2e Série : Caro et Atu[modifier | modifier le code]

Tentatives de modernisation[modifier | modifier le code]

En juin 1991, FSO présente à la Foire de Poznań un modèle au style bien plus actuel : la Polonez Caro. L’avant et l’arrière sont retouchés, mais le profil reste le même, avec notamment le hayon très incliné. Côté moteurs, la version 1300 disparaît et un diesel de 1.9 de 71 ch d’origine PSA est désormais disponible. FSO fait son retour en Europe début 1992, après un an d’absence. En France, l’importation va s’interrompre plusieurs fois : d’abord en 1992, puis reprise et de nouveau abandon en 1993, nouvelle résurrection en 1995… En 1993, un 1400 Rover de 105 ch fait son apparition sous le capot de la Caro. Ce moteur passe à 125 ch en 1994. Toujours en 1994, FSO dévoile une quatre portes, un pick-up et un break. En mars de la même année, le coréen Daewoo devient propriétaire de la marque. La production de quatre portes débute peu de temps après. Elle s’appelle Atu, mais la compagnie d’assurances éponyme la fait renommer Atou sur le marché français. Quant au pick-up, il est vendu (en version simple cabine, nommée Truck) en France entre 1996 et 1997, le modèle Truck Plus à double cabine, reprenant toute la partie avant des berlines (à la manière des Dacia 1307 et 1309) étant réservé au marché local. La Polonez Atou est exposée au Mondial de l'automobile de Paris en 1996, avec une version ambulance de la Caro. À l’époque, le réseau Chardonnet propose la Caro FM, « le diesel le moins cher de France ». Mais l’importateur fait faillite, et les dernières Caro et Atou sont livrées en France au printemps 1997.

Caro et Atu Plus, les dernières FSO[modifier | modifier le code]

Les nouvelles Caro et Atu Plus arrivent sur le marché polonais le 21 mars 1997. Elles se distinguent par leur nouvelle calandre, par leurs nouveaux feux arrière, mais aussi par leur nouvel intérieur. La version break Kombi est présentée en mai 1999, et sa commercialisation débute en juillet…pour s’arrêter en décembre, devant la faible demande. À partir de 2000, les Caro et Atu Plus sont vendues sous la marque Daewoo-FSO. Les dernières vraies FSO quittent définitivement le catalogue de la marque en avril 2002, faisant de FSO une simple usine de montage… Toutes versions confondues, 921 117 Polonez ont été produites en 24 ans de carrière.

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]