FIDAL (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fédération italienne d'athlétisme.

FIDAL est un cabinet d’avocats d’affaires en France. Il est né en 1945 de la scission de la Fiduciaire de France, fondée, elle, en 1922. Il est le premier cabinet de France[1]. En 2008, il compte 1 200 avocats en France et des partenaires dans 150 pays.

Activités[modifier | modifier le code]

FIDAL propose trois compétences :

  • nationale, avec une forte implantation à Paris (340 avocats) et en régions ;
  • européenne avec l’appui de son bureau de Bruxelles spécialisé dans les problématiques communautaires ;
  • internationale, en accompagnant leurs clients dans leurs opérations transfrontalières avec des équipes dédiées.

Ses avocats conseillent des grands groupes, des PME, des collectivités publiques, des associations et des particuliers. Huit départements spécialisés couvrent les grands domaines du droit des affaires : droit fiscal, droit des sociétés, droit et gestion sociale, droit de la concurrence et de la distribution, droit de la propriété intellectuelle et des technologies de l’information, droit du patrimoine, règlement des contentieux et droit public.

Pour répondre aux besoins de marchés spécifiques, il a développé des pôles d’expertise : fusions-acquisitions, droit boursier, capital investissement, droit bancaire, droit des assurances, droit immobilier, associations et économie sociale, agroalimentaire, santé, droit du sport, droit de l'environnement, retraites et prévoyance, santé et sécurité au travail.

L’organisation du cabinet repose également sur une direction nationale d’études et de recherche. Cette structure permet d’anticiper les évolutions du droit et de renforcer ses spécialités ainsi que la qualité des relations clients. Elle assure la veille législative et offre un appui technique aux avocats pour résoudre les problématiques complexes. Elle définit et conçoit les programmes internes de formation et garantit ainsi le partage de la connaissance et la qualité du service clients.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1945, la Fiduciaire de France est scindée. De cette scission, nait la Société Juridique et Fiscale de France qui regroupe les activités de conseil juridique et fiscal de la Fiduciaire de France.

En 1971, une loi réglemente la profession juridique et crée le titre de conseil juridique, en vue de rapprocher les avocats et les conseils juridiques. La Société Juridique et Fiscale de France exclut de son actionnariat toute personne n‘étant pas conseil juridique ou avocat.

En 1992, c'est l'adoption définitive de la raison sociale FIDAL, société d’avocats. En 1997, le capital est détenu exclusivement par des avocats en activité au sein du cabinet.

En 2003, suite au vote de la Loi de sécurité financière en France et du Sarbanes Oxley Act aux États-Unis, visant à réglementer les conflits d’intérêts au sein des réseaux pluridisciplinaires, FIDAL réaffirme la totale indépendance de ses avocats.

En 2008, le Conseil de surveillance de FIDAL fixe à cinq le nombre des membres du nouveau directoire, entré en fonction le 21 octobre 2008. La présidence en est confiée à Jean Gousset, auparavant directeur Général, membre du directoire.

En octobre 2012, Régis Lassabe et Yves de Sevin ont été nommés respectivement Président du directoire et Directeur général de FIDAL.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]