F. W. Micklethwaite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

F. W. Micklethwaite

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Auto-portrait de Micklethwaite

Nom de naissance Frank William Micklethwaite
Naissance 13 mars 1849
Ashton-under-Lyne (Angleterre)
Décès 5 décembre 1925 (à 76 ans)
Toronto (Canada)
Nationalité Français
Pays de résidence Canada
Profession
Conjoint
Ruth Micklethwaite
Descendants
Fred, John et Percy

Frank William Micklethwaite (1849–1925) était un photographe canadien de renom, professionnellement connu sous le nom F. W. Micklethwaite, dont les photographies de Toronto et de la région de Muskoka forment une archive photographique unique et importante de l'histoire de la province de l'Ontario à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Micklethwaite se spécialise dans la photographie extérieure, dans les paysages, ainsi que dans la photographie d'architecture et commerciale. Ses images de Toronto sont reconnues pour rendre les paysages urbains du XIXe siècle[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Photographie de la rue Yonge par F.W. Micklethwaite, circa 1885

Micklethwaite est né à Ashton-under-Lyne, Lancashire en Angleterre, le 13 mars 1849[2]. Sa famille a émigré en Irlande dans les années 1850, où son père, William Barton Micklethwaite, pratique la photographie à Newry, comté de Down[3],[4]. Le plus jeune des Micklethwaite étudie la photographie alors qu'il était en Irlande, puis a émigré à Toronto vers 1875. Après avoir travaillé pendant trois ans comme relecteur pour le journal The Mail, il ouvre une entreprise de photographie commerciale au 22, Queen Street West en 1878[3]. Plus tard, il ouvre un studio, dont l'emplacement change fréquemment jusqu'à ce qu'il s'établisse au 243 rue Yonge en 1910[2]. Micklethwaite également s'installa à Port Sandfield chaque été. Il prit des milliers de photos de la région des lacs Muskoka et villégiateurs fortunés[1].

Micklethwaite est décédé le 5 décembre 1925, et est enterré dans le cimetière Mount Pleasant à côté de sa femme, Ruth[1]. L'entreprise de photographie a été léguée à son fils aîné Fred Micklethwaite jusqu'en 1941, avant de le transmettre à son fils, John Harold Micklethwaite, la quatrième génération de Micklethwaite dans le domaine de la photographie. John était un photographe professionnel à Toronto jusqu'à sa propre mort en 1983[4],[3].

Beaucoup de photographies de F. W. Micklethwaiteaite sont détenues par la Bibliothèque et Archives du Canada et par les archives de la Ville de Toronto. Les Archives publiques du Canada, l'institution prédécesseur à la Bibliothèque et Archives du Canada, a tenu une exposition de l'œuvre de Micklethwaite en 1978[5], et un volume de ses photographies Muskoka a été publié en 1993[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Denison, John. Micklethwaite's Muskoka. (Erin, Ontario: The Boston Mills Press, 1993). ISBN 978-1-55046-069-8.
  2. a et b (en) F. W. Micklethwaite, 1848–1925. City of Toronto Archives biography.
  3. a, b et c (en) Tessier, Guy. The photographic saga of the Micklethwaite family. The Archivist. Mars–avril 1986, Volume 13, No. 2, p. 9. (Public Archives of Canada, 1986).
  4. a et b John Harold Micklethwaite fonds, biographie à la Bibliothèque et Archives Canada.
  5. Aperçu: The Archives looks at Frank W. Micklethwaite - A Portrait of Toronto / Aperçu: Photographies d'archives de Frank W. Micklethwaite - Images de Toronto. National Photography Collection / Collection nationale de photographies.