F.E.A.R.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis F.E.A.R)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fear.
F.E.A.R.
image

Éditeur Sierra Entertainment
Développeur Monolith Productions
(Windows)
Day 1 Studios
(Xbox 360, PS3)
Distributeur Vivendi Universal Games
Concepteur Craig Hubbard
Musique Nathan Grigg

Date de sortie Windows[1]
Icons-flag-us.png 17 octobre 2005
Icons-flag-eu.png 18 octobre 2005

Xbox 360[2]
Icons-flag-us.png 31 octobre 2006
Icons-flag-eu.png 10 novembre 2006

PlayStation 3[3]
Icons-flag-eu.png 20 avril 2007
Icons-flag-us.png 24 avril 2007
Icons-flag-au.png 26 avril 2007
Version 1.08
Genre Tir subjectif
Mode de jeu 1 à 16 joueurs
en LAN ou via Internet
Média DVD (PC) - (Xbox 360)
Blu-ray (PS3)
Langue Français
Contrôle Clavier / Souris, Manette

Évaluation PEGI : 18+
ESRB : M (Mature)
Moteur Lithtech Jupiter EX
Havok (moteur physique)

F.E.A.R. (sous-titré First Encounter Assault Recon) est un jeu vidéo de tir subjectif développé par Monolith Productions et publié par Sierra Entertainment. Le jeu est sorti en 2005 sur Windows. Il a ensuite été adapté par Day 1 Studios sur Xbox 360 en 2006 et sur PlayStation 3 en 2007.

Le jeu a la particularité de se dérouler dans une atmosphère horrifique (Fear signifie « Peur » en anglais). L'histoire tourne autour d'un phénomène surnaturel qu'une unité de forces spéciales experte dans le paranormal, la F.E.A.R., est chargée de contenir. Le joueur incarne un des membres de cette unité qui se retrouve confronté à une armée de clones, les replicas. Dans le même temps, il surprend la silhouette inquiétante d'Alma, petite fille vêtue d'une robe rouge…

Deux extensions ont été développées (uniquement sur Windows) par la société Timegate Studios, à savoir F.E.A.R. Extraction Point, commercialisé en 2006 et F.E.A.R. Perseus Mandate, sorti en 2007. Une suite du jeu de base est développée par Monolith Productions en 2009, F.E.A.R. 2: Project Origin. Un DLC sort également la même année, appelé F.E.A.R. 2: Reborn. En 2011, Day 1 Studios développe le troisième opus de la série, F.3.A.R.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le joueur incarne un membre de l'unité secrète du F.E.A.R, chargé de retrouver Paxton Fettel, un sombre personnage dont on ne sait quasiment rien ; celui-ci a pris le contrôle des soldats replicas qui lui obéissent par la pensée. Le joueur est envoyé en premier dans un bâtiment abandonné car le signal de Fettel a été détecté dans celui-ci. Mais ce dernier tend une embuscade au joueur et l'assomme. À son réveil, Fettel est parti et son signal a disparu. Le joueur est envoyé, par la suite, dans un complexe aérospatial (l'Armacham Technology Corporation) après qu'un commando inconnu s'y est introduit pour neutraliser la menace. Après son arrivée, il est momentanément séparé de son équipe, et à son retour, il ne reste que leurs os ; un flash-back se produit : on y voit l'unité se faire littéralement déchiqueter sans pouvoir réagir alors qu'une petite fille vêtue d'une robe rouge, le visage caché par de longs cheveux noirs, apparaît…

Particularité[modifier | modifier le code]

Le jeu se distingue de ses homologues par une intelligence artificielle très réussie. En effet les ennemis sont capables de communiquer entre eux afin d'élaborer des stratégies pour prendre le joueur en embuscade et finalement l'éliminer. Ceux-ci peuvent également se cacher derrière différents objets pour se protéger ou encore briser une vitre et sauter au travers pour le surprendre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Critiques et Récompenses[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
F.E.A.R. (PC)
Média Pays Notes
Canard PC FR 9/10[4]
Gamekult FR 8/10[5]
GameSpot US 9.1/10[6]
IGN US 9.2/10[7]
jeuxvideo.com FR 16/20[8]
Jeux Vidéo Magazine FR 17/20[9]
Joystick FR 9/10[10]
PC Jeux FR 97 %[11]
Compilations de notes
Gamekult FR 85 %[12]
GameRankings US 89 %[13]
Metacritic US 88 %[14]
MobyGames US 88 %[15]

Dans sa version PC, le jeu a été très bien accueilli par la presse. Metacritic lui donne la note de 88 % tandis que Canard PC lui attribue un 9/10. On peut trouver d'autres bonnes notes dans la presse écrite et Internet, par exemple dans : PC Jeux 97 %, Joystick (9/10) et IGN Entertainment (9,2/10).

Lors du salon du jeu vidéo Electronic Entertainment Expo 2005, F.E.A.R. a reçu trois prix :

  • Best of show (meilleur jeu du salon) ;
  • Best PC game (meilleur jeu PC) ;
  • Best action game (meilleur jeu d'action).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « F.E.A.R. for PC release summary », sur GameSpot
  2. (en) « F.E.A.R. for Xbox 360 release summary », sur GameSpot
  3. (en) « F.E.A.R. for PlayStation 3 release summary », sur GameSpot
  4. Test de F.E.A.R. dans la revue Canard PC n°86, pages 10-13, du mercredi 19 octobre 2005
  5. « Test de F.E.A.R. », Gamekult
  6. (en)« Test de F.E.A.R. », GameSpot
  7. (en)« Test de F.E.A.R. », IGN
  8. « Test de F.E.A.R. », jeuxvideo.com
  9. Test de F.E.A.R dans la revue Jeux Vidéo Magazine n°29 du mois de novembre 2005
  10. Test de F.E.A.R. dans la revue Joystick n°175 du mois de septembre 2005
  11. Test de F.E.A.R. dans la revue PC Jeux n°92 du mois de novembre 2005
  12. « Bilan des scores de F.E.A.R. », Gamekult
  13. (en)« Bilan des scores de F.E.A.R. », GameRankings
  14. (en)« Bilan des scores de F.E.A.R. », Metacritic
  15. (en)« Bilan des scores de F.E.A.R. », MobyGames