North American F-86 Sabre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis F-86 Sabre)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sabre (homonymie).
North American F-86A Sabre
{{#if:
Un F-86A du 388th Fighter-Bomber Wing
Un F-86A du 388th Fighter-Bomber Wing

Constructeur Drapeau : États-Unis North American
Rôle Avion de chasse
Statut Retiré du service
Premier vol 1er octobre 1947
Mise en service 1949
Date de retrait 1994 en Bolivie
Nombre construits 8 740
Équipage
1
Motorisation
Moteur General Electric J47-GE-13 (en)
Nombre 1
Type Turboréacteur
Poussée unitaire 25 kN
Dimensions
North American F-86A.svg
Envergure 11 3 m
Longueur 11 4 m
Hauteur 4 5 m
Masses
À vide 4 582 kg
Avec armement 6 261 kg
Maximale 6 405 kg
Performances
Vitesse maximale 1 085 km/h (Mach 0,89)
Plafond 15 000 m
Rayon d'action 530 km
Armement
Interne 6 mitrailleuses de calibre 12,7 mm
Externe 2 bombes de 454 kg, 8 roquettes de 127 mm ou 2 réservoirs de carburant

Le North American F-86 Sabre est le premier avion de chasse à réaction et ailes en flèches construit par les États-Unis, juste après la Seconde Guerre mondiale. Très réussi, cet appareil a été construit à plusieurs milliers d'exemplaires et utilisé par une trentaine de pays différents. Son affrontement avec le MiG-15 pendant la guerre de Corée est un épisode célèbre de l'histoire du combat aérien.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la fin de l'année 1944, North American avait commencé à travailler sur un projet destiné à fournir un chasseur à réaction à la marine américaine, qui allait donner naissance au FJ Fury. Lorsque l'USAF émit à son tour un appel d'offre pour un chasseur de jour capable d'atteindre 965 km/h, la compagnie proposa une réponse basée sur le même projet. Les premiers tests en soufflerie montrèrent cependant que ses ailes droites empêchaient le XF-86 d'atteindre la vitesse prévue. Les travaux menés par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale commençaient tout juste à être diffusés aux États-Unis, ce qui permit aux ingénieurs de redessiner complètement l'aile en lui donnant une flèche de 35 degrés.

Le premier vol du XF-86 avec ses nouvelles ailes n'eut lieu que le 1er octobre 1947. Il atteignait sans difficulté 1 045 km/h, ce qui en faisait l'avion le plus rapide de l'époque. Après quelques changements mineurs, principalement un réacteur plus puissant, la livraison des avions de série commença en 1948. Presque aussitôt, North American commença à travailler sur une version « tout temps » équipée d'un radar, au-dessus de la prise d'air frontale, d'un réacteur équipé d'une postcombustion et de 24 roquettes dans un système rétractable sous le fuselage. Les livraisons du F-86D commencèrent en 1951 malgré une mise au point difficile du système de tir. Cette version rencontra également des problèmes de réacteur, qui ne furent jamais totalement résolus et causèrent la perte de nombreux appareils.

Photo d'un F-86D Dog Sabre, montrant le nez spécifique et le système lance-roquettes (juste derrière la trappe du train avant)

La version produite en plus grande quantité fut le F-86F, livré à partir du printemps 1952. Au départ, il s'agissait simplement d'un F-86E avec un réacteur environ 14 % plus puissant, permettant d'améliorer les performances : sa vitesse maximale de 1 105 km/h et son plafond de plus de 17 000 m changeaient la donne face aux Mig-15. L'été de la même année, une nouvelle aile (nommée "6-3") un peu plus grande et de flèche légèrement plus prononcée fut essayée, et montra un gain important en manœuvrabilité en haute altitude. L'adoption de cette aile eut un effet immédiat sur le taux de victoire des Sabre sur les Migs. Une dernière série de F-86F fut équipée d'un calculateur de bombardement afin de pouvoir larguer la bombe atomique Mk 12.

En 1953, l'adoption d'un réacteur nettement plus puissant (70 % de plus que celui du F-86A) permit de réaliser la version chasseur-bombardier F-86H. Plus grande et plus lourde que les versions précédentes, elle permettait enfin d'emporter une charge suffisante sans trop d'impact sur les performances. Cette version fut suivie du F-86K (un F-86D simplifié destiné à l'export, également construit sous licence en Italie) et du F-86L, équipé de l'électronique nécessaire pour son intégration au système de défense SAGE (Semi-Automatic Ground Environment).

Le Canada a commencé à construire le Sabre sous licence à partir de 1950, l'améliorant peu à peu jusqu'à produire ses propres versions et les exporter. Au total, 1 815 avions ont été construits par Canadair. Une version spécifique du Sabre a aussi été construit sous licence par l'Australie à partir de 1954, représentant une centaine d'exemplaires. Enfin, le Japon a assemblé lui-même 300 exemplaires, tous des F-86F, entre 1956 et 1961. La production totale du Sabre, toutes versions confondues, fut de 8 740 exemplaires, auxquels on peut ajouter les 1 120 exemplaires du FJ Fury.

Engagements[modifier | modifier le code]

Pendant la guerre de Corée, le Sabre était le seul chasseur suffisamment performant et manœuvrable face aux MiG-15 du camp adverse. Toutefois, les MiG affichaient de meilleures performances en matière de vitesse ascensionnelle et à haute altitude, et disposaient d'un armement plus lourd. L'entraînement des pilotes américains était en revanche nettement supérieur, même si un certain nombre de pilotes de MiG étaient d'anciens pilotes de chasse russes expérimentés ayant participé à la Seconde Guerre mondiale. Le nombre exact de victoires est inconnu, chaque camp citant des chiffres différents. Ainsi, les Américains déclarent environ 800 victoires sur les MiG-15 pour une centaine de Sabre perdus en mission. De leur côté, les Soviétiques ont déclaré avoir perdu 345 avions (ce chiffre ne prenant pas en compte les pertes chinoises et nord-coréennes) et proclament un taux de victoires de 2 contre 1 en leur faveur.

En 1958, plusieurs combats aériens ont opposé les Sabre de la Chine nationaliste aux MiG-15 de la Chine communiste durant la seconde crise du détroit de Taïwan. On vit d'ailleurs à cette occasion la première victoire obtenue par un missile air-air, lorsqu'un AIM-9 Sidewinder tiré par un F-86 Sabre de la Force aérienne de la République de Chine abattit un MiG-15 de l'Armée populaire de libération le 24 septembre 1958.

Le Pakistan a engagé ses Sabre lors des conflits avec l'Inde en 1956 et 1971.

L'Argentine a utilisé ses Sabre pour contrer un coup d'État en 1962.

Le Portugal a engagé ses Sabre de 1961 à 1964, pendant la guerre d'indépendance de la Guinée-Bissau.

Records[modifier | modifier le code]

Le Sabre a établi plusieurs records de vitesse :

Variantes[modifier | modifier le code]

North American Sabre[modifier | modifier le code]

Un RF-86F américain. Notez les bosses sur le fuselage, correspondant aux endroits où sont installées les caméras
  • F-86A - première version de série
  • RF-86A - une dizaine de F-86A équipés de caméras de reconnaissance
  • F-86B - version pouvant utiliser des terrains sommaires (abandonnée)
  • F-86C - première désignation du YF-93A (abandonné)
  • F-86D - version équipée d'un radar, d'une postcombustion et de 24 roquettes en soute ventrale
  • F-86E - F-86A avec amélioration des commandes de vol (et particulièrement des ailerons) et un nouveau réacteur
  • F-86F - F-86E avec un réacteur plus puissant et une nouvelle aile
  • RF-86F - quelques F-86F équipés de caméras de reconnaissance
  • TF-86F - projet de version biplace d'entraînement (2 exemplaires seulement)
  • F-86H - F-86F avec un réacteur plus puissant, une dérive agrandie et un calculateur de bombardement
  • F-86K - F-86D avec électronique simplifiée et 4 canons de 20 mm au lieu des roquettes
  • F-86L - mise à niveau des F-86D pour intégration au système SAGE et la même aile que les derniers F-86F
F-86K/L

CAC Sabre[modifier | modifier le code]

Un CAC CA-27 Sabre Mk.30 restauré en vol en 2010
  • CA-26 Sabre - Prototype, un de construit
  • CA-27 Sabre Mk.30 - 20 avions avec un moteur Avon 20 équipés de lamelles sur les ailes
  • CA-27 Sabre Mk.31 - Version similaire au Mk.30 mais sans lamelles sur les ailes, 30 construits plus mise au standard Mk.31 des Mk.30 restants.
  • CA-27 Sabre Mk.32 - Dernière version de production, avec moteur Avon 26, des pylônes d'emports sous les ailes et une capacité en carburant accrue.
Un arbre de la famille des Sabres

Canadair Sabre[modifier | modifier le code]

Quatre Canadair Sabre de la RCAF des Skylancers en 1955
  • Canadair CL-13A Sabre Mk.1 - Prototype, un de construit au standard F-86A
  • Canadair CL-13A Sabre Mk.2 - Première version de production au standard F-86E, 350 de construits; dix à l'USAF, trois à la RAF et 287 à la RCAF
  • Canadair CL-13A Sabre Mk.3 - Band-d'essai pour le nouveau moteur canadien Avro Canada TR-5 Orenda, un de construit
  • Canadair CL-13A Sabre Mk.4 - Version équipé d'un moteur General Electric, 438 construits; dix à la RCAF et 428 à la RAF
  • Canadair CL-13B Sabre Mk.5 - Version au standard F-86F mais équipé du moteur de construction canadienne TR.5 Orenda Mk.10 de 2 950 kgp, 370 construits; tous à la RCAF, 75 passant plus tard à la Luftwaffe
  • Canadair CL-13B Sabre Mk.6 - Dernière version de production canadienne, moteur TR.5 Orenda Mk.14 de 3 306 kgp, allégée et avec une flèche d'aile accentuée, 655 construits; 390 à la RCAF, 225 à la Luftwaffe, six à la Colombian Air Force et 34 à la South African Air Force
Canadair CL-13B Sabre Mk.6

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Pays ayant utilisé le F-86 Sabre

Le F-86 a été utilisé par de nombreux pays :

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Maurice Allward, F-86 Sabre, London, Ian Allan,‎ novembre 1978, 128 p. (ISBN 978-0711008601).
  • (en) Duncan Curtis, North American F-86 Sabre, Marlborough, Crowood,‎ 15 juillet 2000, 200 p. (ISBN 978-1861263582).
  • (en) Peter Davies, USN F-4 Phantom II vs. VPAF MiG-17/19 : Vietnam, 1965-73, Oxford New York, Osprey,‎ 2009 (ISBN 978-1-846-03475-6, lire en ligne).
  • (en) Robert F. Dorr, F-86 Sabre Jet: History of the Sabre and FJ Fury, Osceola, WI, USA, Motorbooks International,‎ juillet 1993, 144 p. (ISBN 978-0879387488).
  • Dunlap, Roy F. Ordnance Went Up Front. Plantersville, South Carolina: Samworth Press, 1948.
  • (en) Dennis R. Jenkins et Tony R. Landis, Experimental & prototype U.S. Air Force jet fighters, North Branch, Minnesota, USA, Specialty Press,‎ 15 avril 2008, 260 p. (ISBN 978-1580071116).
  • (en) Gerhard W. Joos, Canadair Sabre Mk. 1-6, Commonwealth Sabre Mk. 30-32 in R.C.A.F., R.A.F., R.A.A.F., S.A.A.F., Luftwaffe & foreign service, Reading, Osprey Pub,‎ février 1971 (ISBN 978-0850450248).
  • (de) Ferdinand C.W. Käsmann, Die schnellsten Jets der Welt : Weltrekord-Flugzeuge, Planegg, Aviatic-Verl,‎ 1994 (ISBN 3-9255-0526-1).
  • (en) Marcelle Knaack, Encyclopedia of US Air Force aircraft and missile systems, vol. 1 : Post-World War II Fighters, 1945-1973, Washington, DC, Office of Air Force History, US Air Force,‎ 1988 (ISBN 978-0912799599).
  • (en) Richard A. Leyes et William A. Fleming, The history of North American small gas turbine aircraft engines, Reston, Va. Washington, DC, AIAA Smithsonian Institution,‎ 1999 (ISBN 978-1-563-47332-6, lire en ligne).
  • (en) Marshall L. Michel, Clashes : air combat over North Vietnam, 1965-1972, Annapolis, Md, Naval Institute Press,‎ 2007 (ISBN 978-1-591-14519-6).
  • (de) Willy Radinger et Walter Schick, Me 262 : Entwicklung, Erprobung und Fertigung des ersten einsatzfähigen Düsenjägers der Welt, Planegg, Aviatic Verlag,‎ 1992 (ISBN 3-925-50521-0).
  • (en) Sarina Singh et al., Pakistan & the Karakoram Highway, Footscray, Vic. Oakland, Calif, Lonely Planet Publications,‎ 2004 (ISBN 0-864-42709-3).
  • (en) Gordon Swanborough, United States military aircraft since 1909, Washington, D.C, Smithsonian Institution Press,‎ 1989 (ISBN 0-874-74880-1).
  • (en) Warren E Thompson et David R. McLaren, MIG Alley : Sabres vs. MIGs over Korea : pilot accounts and the complete combat record of the F-86 Sabre, North Branch, MN, Specialty Press,‎ 2002 (ISBN 1-580-07058-2).
  • United States Air Force Museum Guidebook. Wright-Patterson AFB, Dayton, Ohio: Air Force Museum Foundation, 1975.
  • Wagner, Ray. American Combat Planes – Second Edition. New York: Doubleday and Company, 1968.
  • Wagner, Ray. The North American Sabre. London: Macdonald, 1963. No ISBN.
  • (en) Kenneth P Werrell, Sabres Over MiG Alley, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press, 2005 (ISBN 1-591-14933-9, lire en ligne)
  • Ron Westrum, Sidewinder : creative missile development at China Lake, Annapolis, Md, Naval Institute Press,‎ 1999 (ISBN 1-557-50951-4).
  • (en) Jim Winchester (Ed.), Military aircraft of the Cold War, Hoo, Grange Books, coll. « The Aviation Factfile »,‎ 2006 (ISBN 1-840-13929-3).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement lié

Liens externes[modifier | modifier le code]