Für Alina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Für Alina
Genre Musique contemporaine
Musique Arvo Pärt
Durée approximative de 2 à 11 minutes
Dates de composition 1976
Création 1976
Tallinn en Estonie

Für Alina est une œuvre du compositeur estonien Arvo Pärt écrite en 1976 pour piano. Cette œuvre marque un tournant crucial dans les compositions de Pärt. Elle est considérée comme l'œuvre fondatrice du style tintinnabuli associé à la musique minimaliste[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Arvo Pärt, après ses premières compositions de style sériel et ses musiques de films, décide d'orienter son écriture vers un retour à la musique tonale et plus particulièrement le plain-chant et les compositeurs médiévaux polyphoniques. Ses penchants spirituels et mystiques le poussent à l'utilisation des silences et des sons purs. À propos de Für Alina Pärt déclara :

« C'est dans cette pièce que j'ai découvert les séries d'accords parfaits dont je fis ma règle très simple de fonctionnement. »

Cette pièce marquera le début de son style tintinnabuli qu'il explorera dès lors dans toutes ses œuvres.

Für Alina est, comme son titre l'indique, dédiée à Alina, la fille d'un couple d'amis. La pièce a été jouée pour la première fois à Tallinn en 1976 avec six autres œuvres.

Structure[modifier | modifier le code]

Composée pour piano seul, Für Alina est une pièce extrêmement simple dans son écriture, dont le tempo est libre[2]. Sa durée varie de deux à dix minutes en général.

Utilisation dans l'art[modifier | modifier le code]

Für Alina a été très fréquemment utilisée pour différentes illustrations sonores notamment :

en danse
au cinéma

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Alina, Arvo Pärt, ECM Records, ECM New Series 1591, 1999.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Steve Lake et Paul Griffiths, Horizons touched: the music of ECM, Granta UK,‎ 2007 (ISBN 978-1-86207-880-2) [détail des éditions] Herbert Glossner, On Arvo Pärt: Lamentate in the context of his oeuvre, p.181-188
  2. Une seule indication est écrite sur la partition Ruhig, erhaben, in sich hineinhorchend signifiant Calmement, de manière exaltée et introspective.

Liens externes[modifier | modifier le code]