Fétichisme du caoutchouc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fétichisme du latex)
Aller à : navigation, rechercher
Femme portant un catsuit en latex.

Le fétichisme du caoutchouc - le plus souvent le latex - se traduit chez ses adeptes par la création d'une forte stimulation sexuelle provoquée par la vision, le toucher ou le port de vêtements en caoutchouc ou latex, ou bien en cuir ou en vinyle.

Description[modifier | modifier le code]

L'odeur, le bruit provoqué par les frottements, la déshumanisation du porteur ou encore la mise en valeur des courbes du corps serré dans le latex peuvent être très excitantes pour le fétichiste. Pour certains, de simples gants d'examen médical deviennent un objet de fantasme. Pour d'autres, le fantasme de l'infirmière y est associé. La sensation d'être emprisonné dans un vêtement qui épouse la peau, voire la perte de la vision et de l'ouïe provoquées par le port d'une cagoule, peuvent être hautement érogènes pour les fétichistes.

Association au sado-masochisme[modifier | modifier le code]

Fétichistes latex marche pour les droits des homosexuels à Londres.

Le fétichisme du latex est souvent associé au monde du sado-masochisme ou du bondage, bien qu'il puisse exister complètement indépendamment de ceux-ci. Le fétichisme du latex peut être rapproché du bondage, dans la mesure où certains fétichistes sont excités par la privation sensorielle qui peut être rendue plus importante par des entraves aux mains et/ou aux pieds.

Celle-ci est rendue totale par l'utilisation d'un vacuum bed (littéralement, lit-aspirateur), qui se constitue de deux draps de latex insérés dans un cadre rigide. Une personne s'y place allongée, comme dans un sac de couchage, et un aspirateur est alors mis en marche par une tierce personne afin d'évacuer tout l'air qui se trouve entre les deux draps. La personne se trouvant à l'intérieur est alors immobilisée dans un sarcophage de latex, respirant par un trou au niveau de la bouche ou un tuyau. La vision d'une personne ainsi emprisonnée et parfaitement moulée par le latex peut également être très excitante pour les fétichistes. (Note : les couches de latex ont généralement une épaisseur d'environ 0,4 mm. Sur un vacuum bed, le matériau devient si fin que de simples bas résilles se verront en relief à travers.)

L'utilisation du vacuum bed demande beaucoup de précautions. En faisant le vide d’air, on coupe facilement la circulation et notamment au niveau du cou. Cela peut provoquer un malaise. Il est conseillé d'utiliser « l’inflatable » sorte de ballon en forme de sac de couchage à double parois. En gonflant entre les parois, le sujet est immobilisé et le sang circule normalement.

Fétichisme du caoutchouc dans les médias et internet[modifier | modifier le code]

Deux femmes avec menottes et minijupes et tops en latex

Depuis quelques années, on retrouve le latex et le vinyle dans les médias, dans des films tels que la série des Batman, Matrix ou Underworld, la série télévisée Alias, certains clips d'artistes tels que Britney Spears, Kylie Minogue, Rihanna, Lady Gaga, Avril Lavigne ou encore dans la mode. Le personnage de Catwoman campé par Michelle Pfeiffer dans le film Batman, le défi, vêtu d'une combinaison en vinyl intégrale, est devenu une icône du monde fétichiste.

L'émergence d'Internet a permis une popularisation du monde du fétichisme du latex, notamment avec l'apparition de vendeurs spécialisés sur des plates-formes de vente telles qu'eBay ainsi que la popularisation de sites commerciaux proposant des photos ou vidéos de mannequins fétichistes en latex.

Vêtements[modifier | modifier le code]

Vêtement en latex rouge

Le latex est livré en larges rouleaux d'une épaisseur inférieure au millimètre. Il est taillé puis collé ou cousu afin de façonner les vêtements. On trouve du prêt-à-porter, généralement de qualité inférieure, ou du sur-mesure, de meilleure qualité et beaucoup plus onéreux. Potentiellement, tout vêtement peut être réalisé en latex. On trouve ainsi, entre autres, des bas, collants, gants, chaussettes, pantalons, tops, sous-vêtements, cagoules ou combinaisons intégrales, appelées "catsuits". Celles-ci sont très prisées de nombreux fétichistes parce qu'elles enveloppent le corps dans son intégralité. On en trouve avec ou sans pieds, mains, col ou cagoule, ouvertures pour les orifices naturels ou encore sur les seins. De même, on trouve des cagoules avec ou sans ouvertures pour les oreilles, les yeux ou la bouche - mais toujours pour les narines dans le cas ou la bouche est scellée.

Traditionnellement, la couleur préférée des fétichistes est le noir, mais le latex est un matériau translucide qui peut être teint de toutes les couleurs, et de plus en plus, les maisons spécialisées dans la fabrication de ces vêtements proposent de larges gammes de couleurs.

On trouve également de nombreux vêtements ayant trait au fétichisme de l'uniforme (fantasme de l'infirmière, de la femme de ménage, de la policière...), ou de la déshumanisation (combinaisons intégrales, combinaisons incluant des seins moulés de taille gigantesque, cagoules et combinaisons gonflables, costumes de chien...).

Le latex tel qu'il est livré n'est pas brillant mais mat. Or, pour certains fétichistes, l'aspect brillant est une partie essentielle du vêtement. Pour le lui donner, une couche de polish est appliquée.

Mettre un vêtement en latex peut être une entreprise longue et difficile, car c'est un matériau qui frotte énormément contre la peau. L'utilisation de talc est recommandée, mais même avec, enfiler un catsuit demande en général pas moins d'un quart d'heure. L'utilisation d'un produit lubrifiant a base d'eau ou de silicone peut également faciliter les choses, mais on doit s'assurer d'utiliser un produit qui n'endommagera pas le latex.

On peut également appliquer du latex liquide directement sur le corps, le laisser sécher et l'enlever afin de créer soi-même son vêtement. C'est cependant une opération compliquée, qui demande de la pratique et de la préparation, notamment pour éviter de s'arracher les poils en enlevant le latex une fois sec : il est donc indispensable d'enduire la partie du corps avec de la crème hydratante avant.

Voir aussi[modifier | modifier le code]