Fétichisme des ballons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fétichisme du ballon)
Aller à : navigation, rechercher
Ballons

Le fétichisme des ballons est une fascination inhabituelle des ballons et/ou de ce qui s’y rapporte, ce qui procure excitation ou stimulation sexuelle. La plupart de ces fétichistes se sont plus simplement baptisés « looners » (diminutif de « balloon », mais également jeu de mots avec « loon » qui signifie fou, barge... donc quelqu'un totalement fou de ballons). Le fétiche varie énormément d’une personne à une autre : certaines n’apprécient que le gonflage en lui-même, réalisé ou pas par un autre partenaire ; d’autres aiment faire éclater leurs ballons par divers moyens ; il y a aussi ceux et celles qui trouvent attirant la couleur, la clarté, l’odeur, le toucher, les sons/bruits et la dynamique (le mouvement) des ballons. Il existe plusieurs représentantes de sexe féminin, mais l’écrasante majorité de ces fétichistes sont des hommes.

En pratique[modifier | modifier le code]

La vie d’un ballon se décompose en quatre phases : le gonflage (par divers moyens), l’admiration (le fait de le regarder), l’interaction (tactile, en mouvement, voyeuriste...), et enfin la destruction (dégonflage, éclatement, le lâcher ...). Chacune de ces phases peut représenter l’intérêt majeur aux yeux du fétichiste, les autres n’étant alors que complémentaires. Les pratiques fétichistes se distribuent entre deux camps : les exploseurs et non-exploseurs (« poppers », « non-poppers »), dont les centres d’intérêts sont parfois radicalement opposés.

L’exploseur ou l'exploseuse est excité-e par un ballon qui vole en éclats, par l’anticipation du moment ainsi que par l’expérience sensorielle offerte par l’explosion elle-même. Les méthodes pour y parvenir varient énormément : certains aiment le blow-to-pop, qui consiste à gonfler le ballon jusqu’à ce qu’il explose, et de préférence par un-e partenaire de sexe préférentiel. D’autres préfèreront d’autres formes d’explosions érotiques, à l’aide d’objets tels que cigarettes, épingles...et/ou d’autres moyens plus physiques et érogènes tels que l’étreinte, l’écrasement, le piétinement, les griffures, etc. Dans tous ces cas l’amateur ou l'amatrice d’explosions est intéressé-e par l’anticipation croissante et la tension sexuelle d’une explosion pouvant survenir à n’importe quel moment.

Le non-exploseur, à l’opposé, déteste –souvent viscéralement- détruire le ballon et préfère l’admirer et interagir avec lui. Ce genre de fétichiste est plus individualiste et varié dans ses modes d’interaction favoris. Les pratiques vont du simple gonflage et contemplation pour le plaisir de la chose, en passant par le fait de mettre le ballon sous ses parties génitales et de rebondir sur lui, ce que l’on appelle communément boinking. Un groupe parmi les non-exploseurs a la particularité d’aimer le stuffing. Le principe est de porter des vêtements amples qui seront ensuite remplis de ballons à gonfler afin de maximiser les sensations tactiles... sans oublier le sentiment d’être débordé par les ballons. La seule similitude entre les pratiques des deux groupes se situe dans le fait d’impliquer un partenaire sexuel dans l’activité fétichiste, en tant qu'individu voyeur ou en tant que personne participant activement. Dans ce cadre, les ballons servent plutôt de support aux préliminaires.

La vue du gonflement d'un longue jupes large et évasée constitue une excitation érotique qui rappelle la scène de la robe de Marilyn Monroe qui se soulevé, l'excitation par la vue se fait aussi par l'obligation qu'à une femme à contenir sa longue jupe afin qu'elle ne dévoile sa lingerie de ses dessous où simplicitairement sa petite culotte du jour par grand vent et tempêtes.

Liens avec d’autres fétichismes[modifier | modifier le code]

Le fétichisme de ballons est relié à un grand nombre d’autres fétichismes, comme par exemple celui autour des seins (les formes des uns rappelant celles des autres), des chaussures (pour ceux qui apprécient que l’on piétine leurs ballons), de l’expansion de poitrine et du fétichisme de gonflage (du corps) (à cause du gonflement, de l’agrandissement...), de la macrophilie (pour ceux qui aiment les ballons gigantesques), de la fumée et du tabac (si l’on aime détruire ses ballons à coups de cigarettes), etc. Chaque fétichiste est unique et peut avoir une multitude d’autres fétiches associés...ou aucun. Cependant, le fétichisme de ballons semble dans ces cas être le centre d’intérêt que les autres fétiches viennent simplement améliorer.

Les fétiches impliquant des objets gonflables sont intimement liés au fétichisme de ballons, en particulier celui autour des animaux gonflables en PVC et des jouets de piscine (bouées...). Certain-e-s fétichistes de ballons sont aussi excité-e-s, à moindre degré, par d'autres personness faisant des bulles de chewing-gum.

Aujourd’hui[modifier | modifier le code]

Il semble que la popularité du fétichisme de ballons a explosé avec la banalisation d’Internet, car il a permis aux pratiquants de se rendre compte du fait qu’ils n’étaient pas seuls. On peut citer le groupe des Balloons Buddies, groupe de correspondant-e-s créé en 1976, qui depuis sa mise en ligne en 1994 a drainé des centaines de personnes autour d’un forum.

À la fin des années 1990, plusieurs sites web orientèrent leur contenu spécifiquement pour les fétichistes de ballons. La plupart d’entre eux existent encore à l’heure actuelle. Leur orientation fétichiste fait qu’ils sont considérés comme pornographiques alors que plusieurs d’entre eux n’offrent qu’un minimum de nudité, voire aucune. L’écrasante majorité est remplie de photos, vidéos et histoires de femmes, mais des sites pour la population homosexuelle masculine existent.

En plus de ces sites et des communautés, plusieurs sites ont ouvert dans les années 1990 des boutiques afin de combler les désirs fétichistes. Les pratiquants sont exigeants sur la marque, couleur, forme des ballons qu’ils préfèrent. Certains sont même tellement exigeants que seules certaines caractéristiques arrivent à les satisfaire. Par exemple, Qualatex est la marque la plus réputée pour la qualité et la résistance de sa production.

Ces boutiques permettent également aux fétichistes de se fournir en ballons de gros calibre (16 pouces, 24 pouces, 36 pouces et plus), quasiment introuvables dans les magasins de farces et attrapes. Enfin, elles permettent à l’acheteur de rester anonyme et d’éviter la pression sociale qu’ils assimilent à celle que l’on place sur les personnes visitant les sex-shops.

Pour combler ceux qui préfèrent être emprisonnés dans un vêtement en latex gonflable des boutiques spécialisées comme par exemple [1]ou encore [2] proposent une gamme de vêtements de latex gonflables (combinaisons, shorts, pantalons, cagoules, poitrines) ainsi, l'objet ballon n'est autre que le fétichiste lui-même !

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]