Félix de Habsbourg-Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Félix d’Autriche

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

L’archiduc Félix.

Biographie
Titulature « Prince impérial et archiduc d’Autriche, prince royal de Hongrie et de Bohême »
Dynastie Maison de Habsbourg-Lorraine
Nom de naissance Erzherzog Felix Friedrich August Maria vom Siege Franz Joseph Peter Karl Anton Robert Otto Pius Michael Benedikt Sebastian Ignatius Marcus d’Aviano von Österreich
Naissance 31 mai 1916
Vienne (Autriche-Hongrie)
Décès 6 septembre 2011 (à 95 ans)
Mexico (Mexique)
Sépulture Abbaye de Muri
Père Charles Ier d’Autriche
Mère Zita de Bourbon-Parme
Conjoint Anna-Eugénie d’Arenberg
Enfants Maria del Pilar
Karl Philipp
Kinga Barbara
Raimond Joseph
Myriam Adelheid
István Franz-Leopold
Viridis Aloisa
Religion Catholicisme romain

Felix Habsburg-Lothringen, appelé « Félix de Habsbourg-Lorraine », né le 31 mai 1916 au château de Schönbrunn, en Autriche-Hongrie, en tant qu’archiduc Félix d’Autriche, mort le 6 septembre 2011 à Mexico, au Mexique, est un membre de la maison de Habsbourg-Lorraine, troisième fils de Charles Ier d’Autriche et IV de Hongrie et de Zita de Bourbon-Parme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et exil[modifier | modifier le code]

Félix de Habsbourg-Lorraine naît à Vienne, au château de Schönbrunn, le palais impérial, le 31 mai 1916. À sa naissance, François-Joseph Ier d’Autriche règne encore sur l’empire Austro-Hongrois, mais il décède le 21 novembre suivant. Son petit-neveu Charles, père de Félix, lui succède, alors que la Première Guerre mondiale bat son plein.

Il est le 3e fils et 4e enfant de Charles Ier (1887-1922) et de Zita de Bourbon-Parme (1892-1989). La fratrie comptera 8 enfants.

Face à la défaite et la décomposition de son empire, l'empereur et roi Charles renonce à la conduite des affaires le 12 novembre 1918 et s'exile en Suisse avec les siens

Après deux vaines tentatives pour retrouver le trône de Hongrie, ses biens sont confisqués et il est placé en résidence surveillée sur l'île de Madère. Il décède prématurément le 1er avril 1922.

L'impératrice Zita, mère de 7 enfants et enceinte d'un huitième est veuve à l'âge de 29 ans. Elle est accueillie en Espagne par son cousin le roi Alphonse XIII d'Espagne.

L’archiduc Félix obtient du gouvernement viennois la permission de rentrer en Autriche en 1937 à l'âge de 19 ans mais dès l'année suivante, à la suite de l’Anschluss, il rejoint la Tchécoslovaquie, puis se réfugie aux États-Unis lors de la Seconde Guerre mondiale, où il sert aux côtés de son frère Charles-Louis dans l’armée américaine. Après son mariage, il s’installe au Mexique tout en continuant à voyager beaucoup surtout en Europe.

Bref retour en Autriche[modifier | modifier le code]

Il refuse de renoncer au trône d’Autriche, et est alors interdit du territoire autrichien. Il pourra toutefois s’y rendre exceptionnellement, en 1989, lors des obsèques de sa mère, l’impératrice Zita.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

En 1952, à Beaulieu-sur-Mer [1] (Alpes-Maritimes) en France, il épouse la duchesse Anne-Eugénie d’Arenberg (1925-1997), d’où :

  1. l’archiduchesse Maria del Pilar (née en 1953), épouse Vollrad-Joachim Edler von Poschinger ;
  2. l’archiduc Karl Philipp (né en 1954), épouse Annie-Claire Lacrambe ;
  3. l’archiduchesse Kinga (née en 1955), épouse le baron Wolfgang von Erffa ;
  4. l’archiduc Raimund (1958-2008) ;
  5. l’archiduchesse Myriam (née en 1959) épouse Jaime Corcuera Acheson ;
  6. l’archiduc Istvan (né en 1961), épouse Paola de Temesváry ;
  7. l’archiduchesse Viridis (née en 1961), épouse Carl Dunning-Gribble, lord of Marnhull

L’archiduc Félix meurt le 6 septembre 2011, à l’âge de 95 ans, ultime enfant survivant des derniers empereur et impératrice d’Autriche. Il a été inhumé à la crypte de Lorenzo à Muri en Suisse rejoignant ainsi entre autres sa femme l'archiduchesse Anne-Eugénie (décédée en 1997) et ses frères LL.AA.II et RR. l'archiduc Rudolph (décédé en 2010) et l'archiduc Robert (décédé en 1996). Son frère aîné S.A.I et R. l'Archiduc Otto était décédé à peine deux mois auparavant et a été inhumé à la crypte des Capucins à Vienne lors d’un grand cérémonial en présence des chefs d’État de plusieurs pays européens.

Ancêtres[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

S.A.I.R Félix de Habsbourg-Lorraine était grand Chevalier de l'Ordre de Malte et Chevalier de la Toison d'Or.

Titre et style[modifier | modifier le code]

Il est désigné par la formulation suivante : « Son Altesse impériale et royale l'Archiduc Félix d'Autriche, Prince impérial d'Autriche, Prince royal de Hongrie et de Bohême ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice « Felix archiduc d’Autriche », page 45 in Nicolas Enache, La Descendance de Marie-Thérèse de Habsbourg, reine de Hongrie et de Bohême, 1996, édité par L’Intermédiaire des chercheurs et curieux, 795 pages (ISBN 2-908003-04-X)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]