Félix Savart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Savart.

Félix Savart

alt=Description de l'image Interior of Institut de France, Paris 6th 013.jpg.
Naissance 30 juin 1791
Mézières (France)
Décès 16 mars 1841 (à 49 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Champs Médecine, physique
Renommé pour Sonomètre
Loi de Biot-Savart

Félix Savart, né à Mézières (Ardennes) le 30 juin 1791 et mort à Paris le 16 mars 1841, est un médecin chirurgien et physicien français, inventeur du sonomètre, d'une roue dentée qui porte son nom et du polariscope. Il traduisit le Traité De Medica de Celse. Il jeta les bases de la physique moléculaire et ses écrits se trouvent réunis dans les Annales de physique et de chimie. Avec le physicien Jean-Baptiste Biot, il mesura le champ magnétique créé par un courant et formula la loi de Biot-Savart.

Il étudia également les propriétés des cordes vibrantes et construisit un violon de forme trapézoïdale qui est toujours conservé en France dans la collection de l'École polytechnique.

Il fut membre de l'Académie des sciences, élu en 1827, et titulaire de la chaire de physique générale et expérimentale du Collège de France, nommé en 1836, succédant à André-Marie Ampère et précédant Henri Victor Regnault. Il est élu membre étranger de la Royal Society le 30 mai 1839.

Son nom a été donné à une unité de mesure des intervalles musicaux : le savart.

Le luthier Jean-Baptiste Vuillaume collabora étroitement avec Félix Savart pour améliorer la performance de ses instruments. Sur des languettes de bois (180 mm x 25 mm x 2,5 mm) prélevées de violons Stradivarius et de Guarnerius del Gesù, Savart mettait du sable et frottait avec un archet sur l'angle de ces languettes, qui donnaient toutes la note Mi. Essayant la même chose avec les tables, la note du fond était invariablement un ton en dessous de celle donnée par la table. Les mêmes expériences avec des violons ordinaires donnaient généralement une différence d'une quarte ou plus.

Plan du violon imaginé par Félix Savart. Planche de l'Encyclopédie Roret, article Luthier.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Domenico Gabrielli, Dictionnaire historique du cimetière du Père-Lachaise XVIIIème et XIXème siècles, Paris, éd. de l'Amateur,‎ 2002, 334 p. (ISBN 2859173463, OCLC 49647223)
    Savart est inhumé au cimetière du Père-Lachaise, 8e division.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mémoire sur la construction des instruments à cordes et à archet, Paris, Deterville,‎ 1819, 118 p.
  • Jean-Baptiste-Joseph Boulliot, Biographie ardennaise ou Histoire des ardennais, Paris : Ledoyen, 1830, t.2, pp.500-503 [1]
  • Anne Houssay, Félix Savart (1791-1841), acousticien : entre mythe et réalité, p. 17-26, dans Savants et inventeurs entre la gloire et l'oubli, sous la direction de Patrice Bret et Gérard Pajonk, Cths (collection Histoire), Paris, 2014 (ISBN 978-2-7355-0813-6) ; p. 136

Lien externe[modifier | modifier le code]