Félix Sánchez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sánchez.
Félix Sánchez Portail athlétisme
Félix Sánchez 2013.JPG
Félix Sánchez en 2013.
Informations
Disciplines 400 m haies
Période d'activité En activité
Nationalité Drapeau de la République dominicaine République dominicaine
Naissance 30 août 1977 (37 ans)
Lieu New York, États-Unis
Taille 1,78 m
Poids 73 kg
Surnom Super Felix
Palmarès
Jeux olympiques 2 - -
Championnats du monde 2 1 -

Félix Sánchez (né le 30 août 1977 à New York) est un athlète de la République dominicaine spécialiste du 400 m haies. Il s'est illustré en remportant deux titres olympiques et deux titres de champion du monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né aux États-Unis de parents dominicains, il court depuis 1999 pour la République dominicaine — malgré les propositions faites par la fédération américaine. Il fait ses débuts sur la scène internationale à l'occasion des Jeux panaméricains de 1999, se classant quatrième de la finale du 400 m haies. Il participe aux Jeux olympiques de Sydney en 2000 où il s'incline en demi-finale dans un temps de 49 s 69, terminant 7e de la 2e des trois demi-finales. En 2001, il remporte son premier grand titre international lors des Championnats du monde d'Edmonton en établissant en 47 s 49 la meilleure performance de l'année. Il devance finalement l'Italien Fabrizio Mori et le Japonais Dai Tamesue. Il poursuit sa domination mondiale sur 400 m haies l'année suivante, s'imposant notamment lors du meeting de Zurich (47 s 35, meilleur temps de l'année 2002) et remportant le jackpot d'un million de dollars de la Golden League. En 2003, lors des Jeux panaméricains de Saint-Domingue, Sánchez décroche la médaille d'or en individuel et la médaille de bronze du relais 4 × 400 m avec ses coéquipiers dominicains. Quelques jours plus tard, il monte sur la plus haute marche du podium des Championnats du monde de Paris, son deuxième titre consécutif dans cette compétition. Auteur de la meilleure performance de l'année en 47 s 25, il devance l'Américain Joey Woody et le Grec Periklís Iakovákis. En fin de saison 2003, il remporte la finale mondiale de l'athlétisme à Monaco.

Numéro un mondial incontesté de la discipline, Félix Sánchez remporte en 2004 la finale des Jeux olympiques d'Athènes en 47 s 63, devançant le Jamaïcain Danny McFarlane et le Français Naman Keita, offrant la première médaille d'or olympique de l'histoire à la République Dominicaine. Quelques jours après les Jeux, il doit abandonner sur blessure lors du meeting Ivo Van Damme de Bruxelles, l'empêchant de remporter la Golden League et mettant fin à une série de victoires consécutives débutée en 2001. De retour sur les pistes en 2005, il se qualifie pour la finale des mondiaux d'Helsinki, la troisième consécutive dans cette compétition, mais est contraint à l'abandon à la suite d'une douleur à la cuisse survenant dès le deuxième obstacle.

En 2007, Félix Sánchez décroche une nouvelle médaille de bronze au titre du relais 4 × 400 m des Jeux panaméricains de Rio de Janeiro. Il établit en 48 s 01 son meilleur temps de l'année lors des Championnats du monde d'Osaka, se classant deuxième de la finale derrière l'Américain Kerron Clement. En manque de compétition en 2008, il s'incline dès les séries des Jeux olympiques de Pékin avec le temps de 51 s 10. En 2009, il se qualifie pour la cinquième fois consécutive pour la finale d'un Championnat du monde. À Berlin, Sánchez termine huitième et dernier de la course avec le temps de 50 s 11.

Il termine à la 4e place du 400 m haies des Championnats du monde 2011, à Daegu, devant l'autre vétéran et référence de la discipline Angelo Taylor, 7e.

Lors des Jeux olympiques de Londres 2012, il redevient champion olympique, en réalisant exactement le même temps que lors de son premier sacre à Athènes en 2004 : 47 s 63[1]. Il devance l'Américain Michael Tinsley, deuxième en 47 s 91, et le favori portoricain Javier Culson, troisième en 48 s 10[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Aux championnats du monde d'Helsinki en 2005
Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Performance
1999 Jeux panaméricains Winnipeg 4e 400 m haies 48 s 60
2001 Championnats du monde Edmonton 1er 400 m haies 47 s 49
2002 Finale du Grand Prix Paris 1er 400 m haies 47 s 62
2003 Jeux panaméricains Saint-Domingue 1er 400 m haies 48 s 19
3e Relais 4 × 400 m 3 min 02 s 02
Championnats du monde Paris 1er 400 m haies 47 s 25
Finale mondiale de l'athlétisme Monaco 1er 400 m haies 47 s 80
2004 Jeux olympiques Athènes 1er 400 m haies 47 s 63
2006 Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes Carthagène des Indes 3e 4 x 400 m 3 min 03 s 25
2007 Jeux panaméricains Rio de Janeiro 4e 400 m haies 49 s 28
3e Relais 4 × 400 m 3 min 02 s 48
Championnats du monde Osaka 2e 400 m haies 48 s 01
2009 Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes La Havane 2e 400 m haies 48 s 85
2e 4 x 400 m 3 min 03 s 30
Championnats du monde Berlin 8e 400 m haies 50 s 11
2011 Championnats du monde Daegu 4e 400 m haies 48 s 87
Jeux panaméricains Guadalajara 3e 400 m haies 48 s 85
Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes Mayagüez 2e 400 m haies 49 s 41
2012 Jeux olympiques Londres 1er 400 m haies 47 s 63
2013 Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes Morelia 3e 4 x 400 m 3 min 02 s 82
Championnats du monde Moscou 5e 400 m haies 48 s 22

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels outdoor
Épreuve Performance Lieu Date
400 m 44 s 90 Gateshead 19 août 2001
400 m haies 47 s 25 Paris 29 août 2003
Records personnels indoor

Épreuve

Performance

Lieu

Date

400 m haies 48 s 78 Val-de-Reuil 18 février 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jon Mulkeen, « Sanchez's shock 400m Hurdles gold the highlight on day of surprises - London 2012 Day Four report », sur iaaf.org,‎ 6 août 2012 (consulté le 8 août 2012)
  2. (en) Pat Butcher, « Tears for the Second Coming of Sanchez », sur iaaf.org,‎ 6 août 2012 (consulté le 8 août 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :