Félix Legueu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Félix Legueu
Félix Legueu

Félix Legueu[1] (12 août 1863 – 2 octobre 1939) était un chirurgien français, né à Angers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Urologue et gynécologue, il a été professeur à Paris, membre de l'Académie de médecine, chirurgien à l'hôpital Necker et à l'hospice de Bicêtre.

Legueu est connu pour ses études sur les troubles génito-urinaires. En 1913 il décrivit un traitement chirurgical de la fistule vésicovaginale, un passage anormal entre le vagin et la vessie, connu maintenant sous le nom d'opération de « Dittel-Forgue-Legueu[2] ».

Quelques instruments chirurgicaux modernes portent le nom de Legueu, tels le doigtier de Legueu, le rétracteur de vessie de Legueu et la spatule de vessie.

Félix Legueu est mort à Poissy, intoxiqué par le monoxyde de carbone durant son sommeil, sa cheminée étant obstruée par des branches. Il est enterré dans la chapelle Bonnet[3] (allées A33/A 34) au cimetière de la Tournelle à Poissy[4].

Publications[modifier | modifier le code]

Listes de publications[modifier | modifier le code]

  • Legueu a établi plusieurs fois une liste de ses travaux. Les listes les plus récentes sont :
    • Titres et travaux scientifiques de Félix Legueu, Paris, F. Alcan,‎ 1912 (lien OCLC?)
    • Supplément aux titres scientifiques depuis 1920,‎ 1924, dactylographié, 7 p. (lien OCLC?)
  • Liste contemporaine, mais incomplète, de SUDOC ; Legueu y apparaît 35 fois à titre d'auteur[5].

Publications choisies[modifier | modifier le code]

  • Des calculs du rein et de l'uretère au point de vue chirurgical, Steinheil, 1891, 150 p. disponible sur Google Books, disponible sur Gallica
  • Chirurgie du rein et de l'uretère, 1894, 264 p. 
  • De l'appendicite : pathogénie, clinique, traitement, Paris, Masson et Cie, coll. « L’œuvre médico-chirurgicale » (no 1),‎ 1897, in-8, 40 + 8 p., disponible sur Gallica
  • (Avec Frédéric Labadie-Lagrave[6]) Traité médico-chirurgical de gynécologie, 1898, disponible sur Gallica
    4e éd., Félix Alcan, 1914, 1333 p. 
  • Traitement de l'appendicite, Paris, Masson et Cie, coll. « L’œuvre médico-chirurgical » (no 18),‎ 1899, in-8, 32 p., disponible sur Gallica
  • Des hématuries essentielles : Rapport présenté à la 4e session de l'Association française d'urologie, Paris, Daix frères,‎ 1899, in-8°, 70 p., disponible sur Gallica
  • Leçons de clinique chirurgicale, Paris, Félix Alcan, 1902, 454 p. 
  • De la pyélonéphrite dans ses rapports avec la puerpéralité : IVe Congrès périodique de gynécologie, d'obstétrique et de paediatrie, Rouen, Lecerf fils,‎ 1904, 32 p.[7], disponible sur Gallica
  • Traitement chirurgical de l'hypertrophie prostatique : Rapport présenté au XVe Congrès international de Lisbonne, Paris, G. Steinheil,‎ 1906, in-8°, 62 p., disponible sur Gallica
  • « Le rein mobile », dans Les actualités médicales, Baillière, 1906, 96 p. 
  • Traitement du cancer de l'appareil urinaire et des organes génitaux de l'homme, résultats éloignés, Bruxelles, de Hayez,‎ 1908, in-8°, 22 p., disponible sur Gallica
  • Traité chirurgical d'urologie, Paris, F. Alcan,‎ 1910, VI-1382 p. (lien OCLC?)
    Préface de Jean Casimir Félix Guyon. Nombreux graphiques, certains en couleur
  • (Avec Edmond Papin et G. Maingot) Exploration radiographique de l'appareil urinaire, 1913
  • (en) « Repair of urethral defects by tubular grafts of vaginal mucosa », Journal of urology, vol. 2, no 5,‎ octobre 1918, p. 369-377 (ISSN 0022-5347, lien OCLC?)
  • Cliniques de Necker
  1. Cliniques de Necker : 1912-1916, A. Maloine et fils, 1917, 378 p. disponible sur Gallica
  2. Cliniques de Necker : 1918-1921, A. Maloine et fils, 1922, disponible sur Gallica
  • (Avec Pierre Truchot et Bernard Fey) La pyéloscopie, Éditions médicales Norbert Maloine, Clinique urologique de Necker, 1927, 112 p. 
  • (Avec Edmond Papin) Précis d'urologie, Maloine, 1937
    (Sans Papin) A. Maloine & fils, 1921, 709 p. Numéro OCLC : 490525513

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Chevassu: «Notice nécrologique sur M. Félix Legueu (1863-1939)», in: Bulletin de l'Académie nationale de médecine, Académie nationale de médecine (France), Masson, Baillière (Paris) ,t.30, p.321-330 disponible sur Gallica
  • La clinique urologique de Necker, 1912-1933 : Professeur Félix Legueu, Paris, Masson,‎ 1933, in-8, 307 p. (lien OCLC?)
    Ouvrage écrit par « les anciens chefs de clinique et de laboratoires » ; comprend un portrait
  • (de) I. Fischer, Biographisches Lexikon der hervorragenden Ärzte der letzten fünfzig Jahre, vol. 2, Berlin, Urban & Schwarzenberg

Références[modifier | modifier le code]

  1. La base SUDOC rejette l'indexation sous le nom « Legueu, Félix-Louis ». « Félix Gabriel Legueu » semble n'être utilisé que dans des sources polonaises (Mars 2012).
  2. Sur Leopold Ritter von Dittel, on peut consulter la Wikipédia anglaise ou l'allemande.
  3. Il était le gendre de Pauline Bonnet.
  4. Rose-Andrée Burger et Bernadette Dieudonné, Chronos n°46, p. 21
  5. 2012-03-28
  6. (1844-1917)
  7. Sic « paediatrie »

Liens externes[modifier | modifier le code]