Félicia Ballanger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Félicia Ballanger
Importez l’image de cette personne
Informations
Nom Ballanger
Prénom Félicia
Date de naissance 12 juin 1971 (43 ans)
Pays Drapeau de la France France
Spécialité Pistarde
Principales victoires
Olympic flag.svg Championne olympique de vitesse (1996)
Olympic flag.svg Championne olympique de vitesse (2000)
Olympic flag.svg Championne olympique du 500 mètres (2000)
Arc en ciel.png Championne du monde de vitesse 1995, 1996, 1997, 1998, 1999
Arc en ciel.png Championne du monde du 500 mètres 1995, 1996, 1997, 1998, 1999

Félicia Ballanger est une cycliste française sur piste née le 12 juin 1971 à la La Roche-sur-Yon en Vendée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa mère l'a prénommée ainsi en souvenir de Felice Gimondi (son frère lui se prénomme Frédéric, en souvenir de Federico Bahamontes).

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Après avoir dans sa jeunesse pratiqué de concert le handball et le cyclisme, dont elle est licenciée à La Roche Vendée Cyclisme.

Pour ses premiers championnats du monde, elle échoue à la 4e place, place qu'elle retrouve l'année suivante toujours aux mondiaux puis lors de ses premiers Jeux olympiques, lors des Jeux de 1992 à Barcelone. La saison suivante, elle subit des blessures : cuisse transpercée par une latte du vélodrome et clavicule cassée[1].

Elle obtient sa première médaille mondiale l'année suivante lors des mondiaux. Elle y obtient la médaille d'argent dans l'épreuve de la vitesse. Entraînée par Daniel Morelon, ancien grand champion de la discipline, elle remporte son premier titre mondial en 1995 : elle y remporte les deux titres du 500 m et de la vitesse.

C'est le début d'une domination sans partage sur sa discipline : lors des quatre éditions suivantes des mondiaux, elle remporte les titres du 500 m et de la vitesse.

Durant la même période, elle participe à ses deuxièmes jeux lors des jeux de 1996 à Atlanta. Elle y remporte le titre de la vitesse.

Sa dernière compétition internationale est planifiée avec les Jeux de 2000 à Sydney. Elle remporte le 500 mètres. Pour la vitesse, elle se fait une frayeur lors de la finale contre la Russe Oksana Grichina : celle-ci remporte la deuxième manche. Ballanger n'avait plus perdu une manche depuis les mondiaux de Perth 1997 face à l'Australienne Michelle Ferris. Morelon la sort alors de sa léthargie et elle remporte finalement la belle[2].

En 2001, elle devient vice-présidente de la Fédération française de cyclisme.

Carrière post-sportive[modifier | modifier le code]

Vivant maritalement avec un Néo-Calédonien avec qui elle a eu deux enfants, elle réside actuellement à Nouméa. Faisant partie des personnes présentes sur le Territoire n'ayant pas assez de temps de résidence (étant arrivée après 1998) pour obtenir le droit de vote aux élections territoriales, du fait du gel du corps électoral, elle s'est fortement mobilisée contre cet état de fait. Elle était aux législatives de 2007 la candidate suppléante du député sortant Jacques Lafleur dans la 1re circonscription[3].

Elle travaille pour le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, à la direction de la jeunesse et des sports comme conseillère sports, chargée notamment du sport de haut niveau et de la lutte contre le dopage.

Elle occupe également occasionnellement un rôle de consultante pour la télévision. Elle a ainsi été la consultante de France Télévision lors des épreuves de cyclisme des jeux olympiques de Pékin.

Elle fait partie de la promotion 2010 des Gloires du sport français.

Club[modifier | modifier le code]

  • Licenciée à La Roche Vendée Cyclisme

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux Olympiques d'été
Championnats du monde sur piste
  • médaille d'or, Coupe du Mondemédaille d'or, Coupe du Mondemédaille d'or, Coupe du Mondemédaille d'or, Coupe du Mondemédaille d'or, Coupe du Monde Médaille d'or aux Championnats du monde sur piste 1995, 1996, 1997, 1998, 1999 en vitesse
  • médaille d'or, Coupe du Mondemédaille d'or, Coupe du Mondemédaille d'or, Coupe du Mondemédaille d'or, Coupe du Mondemédaille d'or, Coupe du Monde Médaille d'or aux Championnats du monde sur piste 1995, 1996, 1997, 1998, 1999 en 500m.
  • médaille d'argent, Coupe du Monde Médaille d'argent en vitesse en 1994
  • médaille d'or, Coupe du Monde Championne du monde de vitesse juniors : 1988
Championnats de France sur piste
Records du monde[4]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Interview de Félicia Ballanger par l'Humanité en 2000
  2. D'Athènes à Athènes, L'Équipe.
  3. Interview et biographie sur le blog de Jacques Lafleur
  4. Progression du record du monde du 500 mètres sur le site de l'UCI
  5. « Nominations Ordre national du Mérite », sur LeMonde.fr,‎ 2000 (consulté le 2 mars 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]