Félibrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Félibrée
La croix occitane mise en avant dans les décorations de la Félibrée.
La croix occitane mise en avant dans les décorations de la Félibrée.

Nom officiel (oc) Felibrejada
Observé par Dordogne
Type Fête populaire
Date Le 1er dimanche de juillet
Célébrations Défilé, repas, spectacles

La Félibrée (en occitan : Felibrejada) est une fête populaire occitane organisée chaque année dans une ville ou un village du Périgord, inspirée par Frédéric Mistral et le Félibrige. La première s'est tenue en 1903 à Mareuil sur Belle, à l'initiative de l'école félibréenne Lo Bornat dau Perigord[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette fête, qui renoue avec les troubadours qui chantèrent jadis la langue d'oc dans toutes les cours d'Europe, est la journée de la langue d'oc[2]. Elle est organisée par l'association « Lou Bournat dou Périgord » fondée en 1901, dont le siège est à Périgueux[2]. Parrainé par Eugène Le Roy, ce groupement de groupes folkloriques, aussi appelé la Ruche (en occitan : lo Bornat), fête chaque premier dimanche du mois de juillet la Félibrée[2].

La première Félibrée a lieu le 20 septembre 1903 à Mareuil sur Belle (Dordogne). Ce jour-là, le président du Bournat prononce un discours, salué par Frédéric Mistral et par Pierre Dévoluy, le Capoulié du Félibrige.

Elle est aujourd'hui la grande fête annuelle où se côtoient en moyenne plusieurs dizaines de milliers de personnes, locales et étrangères. Le programme comprend un défilé des groupes traditionnels, un repas (en occitan : taulada, tablée), une cour d'amour (un spectacle) et d'autres manifestations[2]. Les organisateurs privilégient l'authenticité des costumes, des instruments de musique et des métiers anciens[2]. La célébration de la langue occitane est souvent décorée de fleurs de papier. Des conférences, spectacles, soirées à thème, sont proposées pour la sauvegarde du patrimoine et de la langue[2].

Liste des Félibrées célébrées en Dordogne[modifier | modifier le code]

Année Commune
1903 Mareuil
1904 Excideuil
1905 Mussidan
1906 Bergerac
1907 Périgueux (Ste Estelle)
1908 Sarlat
1909 Ribérac
1910 Razac-sur-l'Isle
1911 Nontron
1912 Jumilhac-le-Grand
1913 Montignac
1921 Bourdeilles
1922 Le Bugue
1923 Terrasson
1924 Brantôme
1925 Brantôme
1926 Bergerac
1927 Périgueux
1928 Belvès
1929 Mussidan
1930 Ribérac
1931 Nontron
1932 Sarlat
1933 Jumilhac-le-Grand
1934 La Force
1935 Piégut-Pluviers
1936 Monpazier
1937 Montignac
1938 Domme
1939 Saint-Astier
1946 Périgueux (Ste Estelle)
1947 Bergerac
1948 Bergerac
1949 Belvès
1950 La Coquille
1951 Excideuil
1953 Mareuil
1954 Montignac
1955 Brantôme
1956 Saint-Aulaye
1957 Eymet
1958 Thiviers
1959 Nontron
1960 Terrasson
1961 Bergerac
1962 Piégut-Pluviers
1963 Vergt
1964 La Force
1965 Champagnac-de-Belair
Année Commune
1966 Neuvic
1967 Salignac
1968 Lalinde
1969 Coulounieix-Chamiers
1970 Verteillac
1971 Les Eyzies
1972 Villamblard
1974 Belvès
1975 Montpon
1976 Le Buisson-de-Cadouin
1978 Excideuil
1979 Brantôme
1980 Périgueux
1981 Sarlat
1982 Nontron
1983 Trémolat
1984 Eymet
1985 Mussidan
1986 Monpazier
1987 Hautefort
1988 Ribérac
1989 Le Bugue
1990 Thiviers
1991 Domme
1992 Neuvic
1993 Bergerac
1994 Sarlat
1995 Mareuil
1996 Saint-Aulaye
1997 Villefranche-de-Lonchat
1998 Lalinde
1999 Jumilhac-le-Grand
2000 Les Eyzies
2001 Périgueux
2002 Montpon-Ménestérol
2003 Mareuil
2004 Saint-Pardoux-la-Rivière
2005 Mussidan
2006 Sainte-Foy-la-Grande
2007 Villefranche-du-Périgord
2008 Périgueux
2009 Beaumont-du-Périgord
2010 Montignac
2011 Belvès
2012 Piégut-Pluviers
2013 Bergerac
2014 Verteillac
2015 La Douze

La félibrée peut également se tenir en dehors des limites du département de la Dordogne, notamment en Limousin, comme à Châlus en 2007.

Assiettes des Félibrées[modifier | modifier le code]

Depuis 1968, chaque Félibrée a son assiette (en général, creuse, dite « à chabrol »).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Félibrée », sur le site Le Périgord noir (consulté le 4 juillet 2013).
  2. a, b, c, d, e et f Janine Durrens, Coutumes et traditions en Périgord, Bordeaux, Éditions Sud Ouest,‎ 1988, 32 p. (ISBN 9-782-905983-29-9), p. 25.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :