Fédor III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fédor III
Fédor III de Russie
Fédor III de Russie
Titre
Tsar de Russie
8 février 16767 mai 1682
6 ans, 2 mois et 29 jours
Couronnement 18 juin 1676
Prédécesseur Alexis Ier de Russie
Successeur Pierre Ier de Russie et Ivan V de Russie
Biographie
Dynastie Maison Romanov
Nom de naissance Feodor Alexeevich Romanov
Date de naissance 9 juin 1661
Lieu de naissance Moscou
Date de décès 7 mai 1682 (à 20 ans)
Lieu de décès Moscou
Sépulture Cathédrale de l'Archange-Saint-Michel à Moscou
Père Alexis Ier de Russie
Mère Maria Miloslavskaïa
Conjoint Agaphia Grouchetskaïa
Martha Apraxina
Enfant(s) Ilya Fyodorovich (Mort en bas âge en 1681)

Fédor III
Monarques de Russie

Fédor III Alékséévitch ou Fiodor III Alekséévitch (en russe : Фёдор III Алексеевич) (9 juin 1661-7 mai 1682) tsar de Russie de 1676 à 1682. Fils d'Alexis Ier dit « le tsar très paisible » et de Maria Miloslavskaïa (1626-1669). En 1680 il épouse Agaphia Grouchetskaïa (1663-1681). En 1682, il épouse Martha Apraxina (1664-1716).

Son précepteur, Siméon de Polotsk, lui donne le goût de l'étude en général et des sciences en particulier. Il est intelligent mais est très faible physiquement. Scrofuleux, il a toutes les peines du monde à se déplacer et les témoins de l'époque s'accordent à dire qu'il est condamné à mourir jeune.

Bien que diminué physiquement, il s'efforce honnêtement de gouverner son pays. Arrivé au pouvoir à l'âge de quinze ans, il prend comme conseiller et "premier ministre", un prince boyard du nom de Vassili Golitsyne. Ce personnage, probablement choisi parce qu'il est très proche de la sœur du tsar Sophia Alexeievna (en fait, il est son amant), est un excellent chef de gouvernement qui s'accorde sur les vues politiques de Fédor.

Sur le plan extérieur, Fédor et Golitsyne amorcent une politique d'ouverture sur l'Occident. Des guerres ont lieu contre la Pologne et l'Empire ottoman. Une paix de trente ans, en 1680, met fin à la guerre polonaise. Un an plus tard, la paix russo-turque cède à la Turquie la partie occidentale de l'Ukraine (à l'ouest du Dniepr) moins Kiev.

Sur le plan intérieur, le gouvernement russe entreprend une réforme de l'armée qui sera complétée plus tard par Pierre le Grand. Il décide également d'abolir le mestnitchestvo, le droit de préséance des boyards sur les plus hautes fonctions gouvernementales.

Fédor III est le premier tsar qui a l'idée de fonder une Académie russe où l'on enseignerait des matières aussi diverses que le latin, l'histoire et les sciences. Il voulait en faire une école gouvernementale ouverte à toutes les classes sociales, mais elle ne verra jamais le jour, faute de temps.

Fédor III avait inauguré son règne en exilant les Narychkine, famille de la deuxième épouse de son père, qui s'était appropriée les postes gouvernementaux clés lors de son mariage. Cependant, la crise couve car les enfants de Fédor meurent très jeunes. Son jeune frère, Ivan, est un faible d'esprit. Il a aussi un demi-frère, Pierre, né de Natalia Narychkina, qui est sain d'esprit mais n'a que dix ans. Les Miloslavski, Sophia en tête, s'opposent de toutes leurs forces au choix de Pierre.

Le tsar semble s'apprêter à choisir Pierre comme successeur[réf. nécessaire] lorsqu'il meurt à 21 ans, en 1682, pris de coliques après avoir mangé une tarte aux mûres. Certains ont soupçonné Sophia Alexeievna de l'avoir empoisonné.

Bibliographie[modifier | modifier le code]