Fédération française de sports de contact et disciplines associées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fédération française de sports de contact et disciplines associées
Image illustrative de l'article Fédération française de sports de contact et disciplines associées

Sigle FFSCDA
Sport(s) représenté(s) Kick-boxing, boxe thaïe, K1 rules, full contact-boxe américaine, Chauss'fight, pancrace, boxe boji, lutte contact
Création 2008
Président Anthony Elkaim
Siège 144 avenue Gambetta Bagnolet
Clubs 1200 [1]
Licenciés 44 000
Site internet www.ffscda.com

La Fédération française de sports de contact et disciplines associées est une fédération sportive française délégataire regroupant la boxe thaïe, le kick boxing, le K1 rules et le full contact-boxe américaine, ainsi que plusieurs disciplines associées, sans oublier les handisports de contacts en France.

Conformément au code du sport et à la convention d'objectif signée avec le ministère des Sports, la fédération a pour but de structurer, développer, contrôler, réglementer et organiser la pratique de ses disciplines.

Concernant l'organisation de compétition et la délivrance de titre, la FFSCDA est la seule fédération autorisée pour ses disciplines délégataires à organiser les compétitions sportives à l’issue desquelles sont délivrés les titres internationaux, nationaux, régionaux ou départementaux, et procéder aux sélections correspondantes.

Cette structure rassemble sur le territoire et dans les DOM-TOM les pratiquants de toutes ces disciplines qui sont affiliés et licenciés.

Les équipes de France participent aux divers championnats internationaux mais les combattants ne sont pas reconnus comme sportif de haut niveau par le ministère des sports.

Historique[modifier | modifier le code]

En 2008, le ministère des sports décide de regrouper les disciplines de boxes pied-poings et disciplines proche, qui était avant cette date éclatées dans leurs fédérations respectives.

La FFSCDA obtient l'agrément ministériel le 26 juin 2009, ainsi que l'appellation « Fédération française » avec la délégation de pouvoirs associée le 27 octobre 2009 (pour la boxe thaïe, le kick boxing, le K1 rules et le full contact-boxe américaine et disciplines associées qui sont le Chauss'fight, le pancrace, la boxe boji, la lutte contact et le contact défense.Conformément aux statuts et règlements intérieurs validés en assemblée générale, le fonctionnement sportif est piloté par des commissions nationales et par la direction technique nationale (DTN).

En termes d’adhésion, on trouve une seule cotisation d’affiliation pour l’ensemble des disciplines, ainsi qu'une licence unique (à partir de septembre 2011) permettant aux licenciés de pratiquer toutes les disciplines de la Fédération avec une seule licence.

La FFSCDA est depuis juin 2011 organisée et structurée en commissions nationales sportives.

En 2014, la FFSCDA organise ses premiers championnats professionnels dans les disciplines principales.

Disciples[modifier | modifier le code]

La FFSCA s'occupe des sports de contacts. Pour cela, la fédération a mis en place différentes formes de rencontres qui est une exception française ( la fédération française de boxe anglaise et la fédération française de boxe française applique aussi ces différentes formes. Ces formes sont au nombre de trois.

  • La première forme est la rencontre en assaut, c'est-à-dire que le but est de touché l'adversaire pour gagner des points, la recherche de force en portant les coups est interdit. Cette forme est réserve en particulier au débutant, aux enfant et aux personne voulant pratiquer une boxe sans risquer leurs intégrité physique.
  • La deuxième forme de rencontre, dit en pré-contact. Cette forme est un intermédiaire entre l'assaut et le combat. Le pré-contact fonctionne comme l'assaut c'est-à-dire à la touche mais les coups peuvent être portés avec un peu force mais les coups doivent être contrôlés. Néanmoins la recherche du KO et du coup violent reste interdit.
  • La troisième forme de rencontre est le combat. Les coups sont portés à pleine puissance. La recherche du hors-combat est évidement autorisée.

Ces formes sont appliqué pour toutes les disciplines de la fédération. En outre de ces différentes formes, différentes protections sont obligatoire en fonction de l'âge et de la classe du combattant.

La fédération a créé aussi 3 classes pour un meilleur équilibre entre combattant. Avant la création de la fédération, il existait 4 classe, D,C,B,A en muay-thai et en kick-boxing.

  • La "classe B" est réservée au combattant débutant.
  • La "classe A" est réservée au combattant les plus expérimentés
  • La "classe Pro" est réservée au combattant de la classe A, qui désire affronte l'élite de son sport.

Après 10 victoires en "classe B", le combattant passe en "classe A". Après 5 victoires en "classe A", le combattant peut, soit rester dans le format amateur en "classe A", soit passer dans le format pro.

Diplôme[modifier | modifier le code]

Des diplômes fédéraux telle que les Brevets de Moniteurs Fédéraux (BMF1, BMF2, BMF3) existent pour enseigner bénévolement, ainsi que pour devenir juge arbitre (BJAR/BJAN) sont délivrés par la fédération.

De plus la fédération délivre aussi des diplômes d’État comme le Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) dans la mention activité pugilistique qui permet d'enseigner la boxe thaïe, le kick-boxing et full-contact contre rémunération.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]