Fédération des entreprises romandes Genève

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Fédération des Entreprises romandes Genève (FER Genève) est une organisation patronale genevoise, groupant 26 000 entreprises, dont 9 000 indépendants, ainsi que 75 associations professionnelles. Elle est active dans le partenariat social, la prestation de services aux membres et le lobbying politique et la mise en réseau de ses membres.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Fédération des Entreprises romandes Genève est issue du Groupe patronal interprofessionnel, fondé en 1928. En 1931, ce dernier s'est allié avec la Fédération des syndicats chrétiens de Genève pour fonder la Fédération genevoise des corporations. Celle-ci avait pour but de mettre en œuvre le corporatisme[1]. Elle gérait plusieurs institutions sociales, comme des bureaux de placements, des caisses de chômage, d'assurance-maladie ou d'allocations familiales[2]. La Fédération genevoise des corporations a été dissoute en 1946. Sa composante patronale a continué son action sous le nom de Fédération des syndicats patronaux, puis de Fédération des entreprises romandes Genève (FER Genève), à partir de 2003[3].

Membres[modifier | modifier le code]

La Fédération des Entreprises romandes Genève groupe plus de 26 000[4] membres dont environ 20 % le sont à travers l'une des 75 associations professionnelles affiliées à la Fédération.

Vision de l'économie[modifier | modifier le code]

« La FER Genève promeut une économie libérale, basée sur l'initiative et la responsabilité individuelles, ainsi que sur le respect des partenaires », déclare Blaise Matthey, directeur général, sur le site Internet de la FER Genève[5].

Mission[modifier | modifier le code]

La FER Genève a quatre missions :

  • La défense de l’économie privée, afin de promouvoir le point de vue des entreprises auprès des autorités cantonales, fédérales et internationales[6] ;
  • La prestation de services aux membres, notamment à travers ses institutions sociales, son service d’assistance juridique et de conseil, ses publications telles que le bimensuel Entreprise romande ou des cours et des séminaires orientés sur les préoccupations des entrepreneurs ;
  • La conduite d’une réflexion et d’un dialogue sur l’évolution de la société, notamment dans les domaines du partenariat social, des assurances sociales et du droit du travail;
  • La mise en relation de ses membres et de ses partenaires par le biais d’événements et par la mise à disposition de salles de réunion et d’un restaurant, le Cercle du Rhône.

Institutions sociales[modifier | modifier le code]

La FER Genève est active dans le domaine des assurances sociales, au travers de deux institutions:

  • la Caisse interprofessionnelle AVS de la Fédération des entreprises romandes FER CIAM 106.1, fondée en 1948. C'est une caisse de compensation qui offre des prestations d'assurance vieillesse et survivant (AVS), d’assurance invalidité, des allocations familiales, d’assurance perte de gain et d’assurance maternité à ses affiliés, membres de la FER Genève.
  • la CIEPP, Caisse Inter-Entreprises de prévoyance professionnelle, qui est une fondation à but non lucratif œuvrant en Suisse dans le domaine du deuxième pilier. Fondée en 1961 par la Fédération des Entreprises romandes, elle repose sur un modèle de prestations simple, fiable et transparent. Elle est au service des entreprises et leur propose des solutions de prévoyance durables.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Cormon, Brève histoire de la Fédération des entreprises romandes Genève, éditions Fédération des entreprises romandes, Genève, 2008.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Eric Rabbath, « La Fédération des syndicats patronaux à Genève va changer de nom », L’AGEFI, 17 septembre 2003
  2. Pierre Cormon, « 1928. Pour répondre à la lutte des classes, des patrons et des travailleurs créent une nouvelle organisation professionnelle, Entreprise romande, 12 septembre 2003
  3. Jean-Philippe Chenaux, « De la loi Le Chapelier ou néo- corporatisme : les origines proches et lointaines de la FPV » p.36, in Liberté économique et responsabilité sociale, Centre patronal, Lausanne, 2004
  4. Edgar Bloch, « Il nous faut renforcer la visibilité du patronat romand auprès de Berne. », L’AGEFI, 29 mai 2007
  5. https://secure1.fer-ge.ch/wps/portal/fer-ge/!ut/p/c1/04_SB8K8xLLM9MSSzPy8xBz9CP0os3gTf79gjzA3AwN3d3MLAyNLT1N3tzBnQ_dQQ30_j_zcVP2CbEdFAC1ROJA!/dl2/d1/L2dJQSEvUUt3QS9ZQnB3LzZfNE9OU0hWRjAwR0c3ODAyOUk1R0ZWQzE4QzQ!/
  6. Serge Guertchakoff, « La Fédération des syndicats patronaux change de nom », La Tribune de Genève, 17 mars 2003

Liens externes[modifier | modifier le code]