Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Falah Alwan, président de la Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak

La Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak (FCOSI, en anglais Federation of Workers Councils and Unions in Iraq, FWCUI) est issue de la vague de grèves déclenchée dès l’entrée des troupes coalisées en Irak en 2003. Elle est forte de 350 000 membres, dans l’industrie (coton, cuir, bois, agro-alimentaire, transports) aussi bien que dans les services publics (administration, santé, banques). Le Syndicat des chômeurs en Irak, qui lutte pour la création d’une allocation chômage, fait partie de cette fédération.

Son secrétaire général, Falah Alwan, a milité de façon clandestine sous le régime de Saddam Hussein dans le secteur du bâtiment. C'est également le cas de Qasim Hadi, qui dirige le Syndicat des chômeurs en Irak.

La FCOSI est implantée dans l'ensemble de l'Irak, aussi bien au Kurdistan que dans le centre et le sud de l'Irak, et n'est pas liée à un mouvement religieux. Politiquement, elle est influencée par le Parti communiste-ouvrier d’Irak, et membre du Congrès des libertés en Irak. Contrairement à la Fédération irakienne des syndicats, son principal concurrent, elle ne bénéficie d'aucune reconnaissance officielle. En effet, le code du travail baasiste de 1987, qui interdit les syndicats dans les secteur public et en autorise un seul dans le privé, est toujours en vigueur.

La FCOSI encourage la libre élection des délégués syndicaux et réclame une nouvelle législation du travail, puisque les lois répressives de Saddam Hussein (loi sur le travail de 1987) sont toujours en vigueur. Elle demande le retrait des troupes d’occupation, de véritables droits sociaux, un système laïque et la pleine égalité hommes-femmes.

Le 2 mars 2005, le Syndicat indépendant des services publics a annoncé qu'il rejoignait la FCOSI, après avoir quitté quelques jours plus tôt la Fédération démocratique des syndicats irakiens (FDSI).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Dessaux, Résistances irakiennes : contre l'occupation, l'islamisme et le capitalisme, Paris, L'Échappée, coll. Dans la mêlée, 2006. Critiques par le Monde Diplomatique, Dissidences, Ni patrie, ni frontières, N'Autre école. Publié en turc sous le titre Irak'ta Sol Muhalefet İşgale, İslamcılığa ve Kapitalizme Karşı Direnişle, Versus Kitap / Praxis Kitaplığı Dizisi, 2007. (ISBN 978-2915830101)

Liens externes[modifier | modifier le code]