Fédération culturelle canadienne-française

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FCCF.
Fédération culturelle canadienne-française
Image illustrative de l'article Fédération culturelle canadienne-française

Sigle FCCF
Siège Ottawa
Site internet Site de la FCCF

La Fédération culturelle canadienne-française (FCCF), a pour mission de « promouvoir l’expression artistique et culturelle des communautés francophones et acadienne »[1]. Elle compte 13 organismes provinciaux et territoriaux et 7 organismes artistiques nationaux représentant le théâtre, les arts visuels, la chanson/musique, l’édition et les arts médiatiques.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres provinciaux/territoriaux
  • Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick (AAAPNB);
  • Alliance culturelle de l’Ontario (ACO)
  • Association culturelle franco-manitobaine (ACFM)
  • Association franco-yukonnaise (AFY)
  • Centre culturel franco-manitobain (CCFM)
  • Conseil culturel et artistique francophone de la Colombie-britannique (CCAFCB)
  • Conseil culturel fransaskois (CCF)
  • Conseil provincial des sociétés culturelles (CPSC)
  • Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard (FCIPÉ)
  • Fédération culturelle acadienne de la Nouvelle-Écosse (FéCANE)
  • Fédération des francophones de Terre-Neuve-et-du-Labrador (FFTNL)
  • Fédération franco-ténoise (FFT)
  • Regroupement artistique francophone de l’Alberta (RAFA)
Membres artistiques nationaux
  • Alliance des producteurs francophones du Canada (APFC)
  • Alliance nationale de l’industrie musicale (ANIM)
  • Association des groupes en arts visuels francophones (AGAVF)
  • Association des théâtres francophones du Canada (ATFC)
  • Front des réalisateurs indépendants du Canada (FRIC)
  • Regroupement des éditeurs canadiens-français (RÉCF)
  • Réseau national des galas de la chanson (RNCG)

La présidente actuelle de la FCCF est Marie-Claude Doucet, élue en 2009, et réélue en 2011, pour des mandats de deux ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]