Ezzat Ibrahim al-Douri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ezzat Ibrahim Al-Duri)
Aller à : navigation, rechercher
Ezzat Ibrahim Al-Duri (droite) 1988

Ezzat Ibrahim Al-Duri (né le 1er juillet 1942 à Daour près de Tikrit, fief de Saddam Hussein), a été l'une des plus hautes autorités politique de l'Irak sous Saddam Hussein.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant l'invasion américaine de 2003[modifier | modifier le code]

Al-Duri est l'un des artisans du coup d'État de 1968, amenant les Baassistes au pouvoir. Il fut le vice-président du Conseil du commandement révolutionnaire irakien sous Saddam Hussein et a joué un rôle clé dans le bombardement chimique de villages kurdes irakien.

Après l'invasion[modifier | modifier le code]

Il disparaît juste après la chute de Bagdad en avril 2003, et aurait pris la tête d'un groupe lié à la guérilla irakienne. À la suite de l'exécution de Saddam Hussein le 30 décembre 2006, al-Duri a été confirmé comme le nouveau chef du parti Baas en Irak.

Les États-Unis offrent alors dix millions de dollars américains pour sa capture. En 2011, la prime n'est plus qu'un million[1].

Disparition et réapparition[modifier | modifier le code]

Selon une rumeur, il serait mort d'une leucémie, le 11 novembre 2005. Cette rumeur est démentie peu après et Al-Duri refait surface par l'intermédiaire d'un discours diffusé sur Internet le 7 avril 2012 à l'occasion du 65e anniversaire du parti Baath[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Recherché Izzat Ibrahim al-Duri », sur Rewards for Justice (consulté le 27 septembre 2011)
  2. (en) « Where Is Izzat al-Duri? », sur Iraq and Gulf Analysis,‎ 8 avril 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]