Extrait de pépin de pamplemousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'extrait de pépin de « pamplemousse » (EPP) ou huile de pépin de « pamplemousse » est un liquide provenant des pépins, de la pulpe et des membranes blanches de pomélo Citrus ×paradisi. L'EPP naturel préparé en laboratoire sans solvants ni agents conservateurs est obtenu par le broyage des pépins et de la pulpe, le tout mélangé à de la glycérine[1]. L'EPP disponible dans le commerce est produit à partir des pépins, de la pulpe, de glycérine et de conservateurs synthétiques[1]. L'extrait de pépin de pamplemousse est vendu comme complément alimentaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2012). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

C'est le scientifique serbe Jacob Harich (immigré aux États-Unis en Floride dans les années 60) qui a découvert les qualités protectrices de l'extrait du pépin de pamplemousse. Féru de jardinage, il avait constaté que, dans son compost, les pépins de pamplemousse n'étaient pas attaqués par les bactéries. Suite à ses observations, le pépin de pamplemousse est utilisé dans des produits cosmétiques en raison de son activité anti-microbienne présumée, malgré les différents tests qui prouvent l'inefficacité d'EPP produits sans conservateurs synthétiques.

Efficacité controversée[modifier | modifier le code]

Certaines études scientifiques concernant l'extrait de pépins de pamplemousse contredisent les propriétés anti-microbiennes supposées. Des soupçons concernant la vraie nature des composés actifs des extraits sont apparus lorsque des additifs synthétiques ont été découverts dans des produits du commerce. Les extraits de pépin de pamplemousse suspectés contenaient des conservateurs synthétiques[1],[2], tels le chlorure de benzethonium et des paraben. Les tests en laboratoire n'ont pu mettre en évidence des effets anti-microbiens que lorsque ces conservateurs étaient présents, concluant que les propriétés anti-microbiennes sont simplement dues aux conservateurs synthétiques, et qu'il n'y a pas de composé naturel avec une activité anti-microbienne dans l'extrait de pépins de pamplemousse[1],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) von Woedtke T, Schlüter B, Pflegel P, Lindequist U, Jülich WD, « Aspects of the antimicrobial efficacy of grapefruit seed extract and its relation to preservative substances contained », Pharmazie, vol. 54, no 6,‎ juin 1999, p. 452–6 (lien PubMed?)
  2. (en) Takeoka G, Dao L, Wong RY, Lundin R, Mahoney N, « Identification of benzethonium chloride in commercial grapefruit seed extracts », J. Agric. Food Chem., vol. 49, no 7,‎ juillet 2001, p. 3316–20 (liens PubMed? et DOI?)
  3. (en) Ganzera M, Aberham A, Stuppner H, « Development and validation of an HPLC/UV/MS method for simultaneous determination of 18 preservatives in grapefruit seed extract », J. Agric. Food Chem., vol. 54, no 11,‎ mai 2006, p. 3768–72 (liens PubMed? et DOI?)