Extinction de l'Ordovicien-Silurien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Intensité des extinctions marines à travers le temps
En haut du graphique, les périodes géologiques sont désignées par leur abbréviation. Des pics représentent les cinq plus grandes extinctions. Cambrien Ordovicien Silurien Dévonien Carbonifère Permien Trias Jurassique Crétacé Paléogène Néogène
Millions d'années

Le graphique bleu indique le pourcentage apparent (pas en nombre absolu) de genres d'animaux marins ayant disparus au cours d'un intervalle de temps. Il ne représente pas toutes espèces marines, mais seulement les espèces marines fossiles. Les 5 plus grandes extinctions sont liées, voir les extinction massives pour plus de détails.

Source et information sur le graphique

L'extinction de l'Ordovicien-Silurien est la disparition d'une proportion significative des espèces animales et végétales présentes sur la Terre, il y a environ 440 millions d'années (à la limite entre l'Ordovicien et le Silurien).

À cette époque, deux extinctions massives se produisent, peut-être suite à une grande glaciation qui aurait entraîné des désordres climatiques et écologiques rendant difficile l'adaptation des espèces et écosystèmes au recul de la mer sur des centaines de kilomètres, puis à son retour en fin de phase glaciaire.

Sursaut gamma[modifier | modifier le code]

Article connexe : Sursaut gamma.

Une théorie propose que la Terre ait été frappée par un sursaut gamma issu d'une supernova. Cette irradiation aurait alors provoqué des changements dans l'atmosphère, entraînant une dégradation de la couche d'ozone et un assombrissement global de forte ampleur, cause de la glaciation[1]. Cette théorie ne fait cependant pas l'unanimité dans la communauté scientifique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Anne Minard, « Gamma-Ray Burst Caused Mass Extinction? », sur http://news.nationalgeographic.com, National Geographic News,‎ 3 avril 2009