Exposition internationale de la technique de l'eau de 1939

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
EXPO Liège 1939
Partie de l'exposition vue du téléphérique
Partie de l'exposition vue du téléphérique
Général
Type-BIE Spécialisée
Nom Exposition internationale de la technique de l'eau de 1939
Bâtiment Canal Albert
Surface 70 hectares
Fréquentation visiteurs
Participant(s)
Localisation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Ville Liège
Site Parc reine Astrid
Coordonnées 50° 39′ 06.8″ N 5° 36′ 37.8″ E / 50.651889, 5.6105
Chronologie
Date d'ouverture 20 mai 1939
Date de clôture 2 septembre 1939
Éditions Spécialisées
Précédente Exposition spécialisée de 1938 , Helsinki
Suivante Exposition spécialisée de 1947 , Paris
Éditions universelles
Précédente Exposition universelle de 1937 , Paris
Suivante Exposition universelle de 1949 , Port-au-Prince
Expositions simultanées
Universelle Foire internationale de New York 1939-1940, New York
Fontaine, symbole de l'exposition, réalisée par Albert Dewandre.

L'Exposition internationale de Liège de 1939 est une exposition internationale organisée dans la ville belge de Liège pour célébrer l'inauguration du canal Albert et ayant pour thème l'eau. Imaginée par Georges Truffaut en 1936, elle est inaugurée le 20 mai 1939 par le Roi Léopold III.

Les palais d’exposition belges et étrangers, les restaurants, parcs de loisir et espaces de détente, le village reconstitué de maisons typiques de la vallée mosane s’étendent sur 70 hectares de terre et 30 hectares d’eau le long des deux rives de la Meuse depuis le pont de Coronmeuse jusqu’à l’entrée du canal Albert, inauguré le 30 juillet 1939. Une partie des terrains ont été gagnés sur un bras non navigable de la Meuse[1]. Un téléphérique offre une vue imprenable.

Alors qu'elle devait se terminer en novembre, l’exposition ferme ses portes anticipativement le 2 septembre 1939 suite au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale et à l'explosion accidentelle, provoquée par un orage, des pont du Val Benoit et d'Ougrée, minés par l'armée belge. Vingt personnes ont été tuées et quatre-vingt autres blessées.

Pavillons[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

Palais de l'Allemagne nazie, réalisé par Emil Fahrenkamp.

La pavillon de l'Allemagne n'est pas fort différent de celui de l'exposition de Paris de 1937 : la tenue artistique, le péristyle, les matières utilisées sont les mêmes que deux ans auparavant. Il est l’œuvre de architecte d'Emil Fahrenkamp et se situe rive gauche de la Meuse.

L'Allemagne nazie ne voulant qu'aucun reichsmark ne quitte le territoire allemand, tous les matériaux ainsi que l'outillage nécessaire à l'édification du palais furent importés d'Allemagne dont la frontière était à 35 km de Liège. Chaque matin et chaque soir, des convois de bus et de camions transportaient les ingénieurs et les ouvriers afin qu'ils ne dorment pas dans des hôtels belges et ne mangent pas dans des restaurants belges.

France[modifier | modifier le code]

La France a construit trois pavillons pour l'exposition. Ensemble, ils couvrent 8 000 mètres carré. Ils sont l’œuvre de l'architecte Allix et se situent rive droite de la Meuse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Illustration, 24 juin 1939, p.301.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Isabelle Ledoux, « L'Exposition de l'Eau - Liège 1939 », in Art&fact n° 29. L'architecture au XXe siècle à Liège, Liège, 2010, pp. 40-49.

Articles connexes[modifier | modifier le code]