Exposition internationale de 1929

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
EXPO Barcelone 1929
Vue du Palais National avec les projecteurs en fonds.
Vue du Palais National avec les projecteurs en fonds.
Général
Type-BIE Universelle
Categorie Expo historique
Nom Exposición General d'España (Exposición Internacional de Barcelona)
Surface 118 hectares
Fréquentation visiteurs
Participant(s)
Pays 20
Localisation
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Ville Barcelone
Site Montjuic
Coordonnées 41° 22′ 14″ N 2° 09′ 00″ E / 41.37056, 2.15 ()
Chronologie
Date d'ouverture 20 mai 1929
Date de clôture 30 janvier 1930
Éditions Universelles
Précédente Exposition universelle de 1915 , San Francisco
Suivante Century of Progress , Chicago
Expositions simultanées
Universelle Exposition ibéro-américaine de 1929 de Séville

L'Exposition Internationale de Barcelone[Note 1] a eu lieu du 20 mai 1929 au 15 janvier 1930 à Barcelone. Elle s'est déroulée sur la colline de Montjuïc. Barcelone était un des deux sites de l'Exposition générale espagnole de 1929. En parallèle, Séville proposait une Exposition ibéro-américaine[1],[2].

Présentation[modifier | modifier le code]

L'exposition, installée à Montjuïc, occupait une superficie de 118 hectares et coûta 130 millions de pesetas[3] Une vingtaine de nations européennes participent officiellement parmi lesquelles : l'Allemagne, la Belgique, le Danemark, la France, la Hongrie, l'Italie, la Norvège, la Roumanie, et la Suisse. Des exposants privés du Japon et des États-Unis étaient également présents.

À Barcelone, on gardait un grand souvenir de l'Exposition universelle de 1888, événement qui avait entraîné un grand progrès pour la cité sur le plan économique et technologique, ainsi que le remaniement du Parc de la Ciutadella. Cette raison, le appuie le projet d'une nouvelle exposition pour montrer les nouvelles avancées techniques et diffuser l'image de l'industrie catalane à l'étranger. Une fois de plus, l'exposition permet de remodeler une grande partie de la ville : la colline de Montjuïc et ses environs, notamment la place d'Espagne.

L'exposition génère un important développement urbain de Barcelone, et sert de banc d'essai pour de nouveaux styles architecturaux en gestations depuis le début du XXe siècle. Au niveau local, l'exposition consolide le mouvement du noucentisme inspiré du classicisme qui se substitue au modernisme prépondérant en Catalogne lors du changement de siècle. De plus, l'exposition suppose l'arrivée en Espagne des courants avant-gardistes internationaux, en particulier du rationalisme du pavillon d'Allemagne conçu par Ludwig Mies van der Rohe[4]. L'exposition laisse de nombreux édifices et installations dont certains deviennent des emblèmes de la ville comme le palais national, les fontaines magiques de Montjuïc, le théâtres grec, le poble espanyol et le stade olympique.

Vue de l'Exposition universelle de 1929.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La dénomination a été codifiée lors de la convention internationale des Expositions. Celle de Barcelone a été régie par des accords pris lors de la Convention de Paris de 1928 qui arrogeait le caractère international et le droit d'inviter par voie diplomatique des pays étrangers à participer. Grandas, p. 31.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Ricardo Domingo, Fernando Caralt, Francisco Gallardo, Expo '92, una aventura universal, Barcelone, Difusora internacional, S.A.,‎ 1993, 381 p. (ISBN 8473681819)
  2. Sylvie Assassin, Séville : l'Exposition ibéro-américaine 1929-1930, Paris, Institut français d'architecture - Éditions Norma, coll. « Les Années Modernes »,‎ 1992, 191 p. (ISBN 2-909283-05-4), p. 16-17
  3. « Exposición Internacional de Barcelona de 1929 » (consulté en 18 d'octobre 2008)
  4. Roig, p. 190.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]