Experimental Breeder Reactor I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 30′ 41″ N 113° 00′ 23″ O / 43.511359, -113.006519

L'Experimental Breeder Reactor I (EBR-I) est un réacteur nucléaire aujourd'hui démantelé situé au Laboratoire national de l'Idaho dans le désert, à environ à 29 kilomètres au sud-est d'Arco (Idaho), aux États-Unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il s'agit du premier réacteur nucléaire ayant produit de l'électricité. Il a produit suffisamment d'électricité pour illuminer quatre ampoules de 200 Watts le 20 décembre 1951[1]. Par la suite, il a généré assez d'électricité pour alimenter la totalité du bâtiment l'abritant. Il a été utilisé pour des travaux de recherche jusqu'en 1964, date à laquelle il a été définitivement arrêté.

Il s'agissait d'un réacteur de recherche à neutrons rapides utilisant dans un premier temps de l'uranium enrichi à plus de 90 % comme combustible, refroidi par un alliage eutectique sodium-potassium[2], échangeant avec un circuit secondaire véhiculant aussi du métal liquide et cédant ces calories à un circuit tertiaire d'eau par l'intermédiaire d'un générateur de vapeur. La vapeur produite alimentait une turbine, était condensée et renvoyée au générateur de vapeur par des pompes alimentaires[3].

En 1955, le cœur du réacteur a subi une fusion partielle.

En 1962, le cœur du réacteur est alimenté avec du plutonium, faisant de l'EBR-1 le premier réacteur au monde à produire de l'électricité à partir du plutonium.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]