Expédition de Penobscot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Expédition de Penobscot
Carte illustrant la bataille.
Carte illustrant la bataille.
Informations générales
Date 24 juillet au 12 aout 1779
Lieu Baie de Penobscot, Maine
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau du Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne Drapeau des États-Unis États-Unis
Commandants
George Collier
Francis McLean
Solomon Lovell
Dudley Saltonstall
Peleg Wadsworth
Forces en présence
700 soldats
10 navires de ligne
1000 miliciens
19 navires de ligne
24 navires de soutien
Pertes
25 tués
35 blessés
26 capturés
474 tués, blessés, capturés ou disparus
Perte de tous les navires.
Guerre d'indépendance des États-Unis
Coordonnées 44° 23′ N 68° 48′ O / 44.391, -68.805644° 23′ Nord 68° 48′ Ouest / 44.391, -68.8056  

L'expédition Penobscot fut la plus grande expédition navale américaine de la guerre d'indépendance des États-Unis et la pire défaite navale des États-Unis avant Pearl Harbor. Cette expédition eut lieu sur terre et sur mer, dans la région de la baie de Penobscot dans l’État du Maine.

Contexte[modifier | modifier le code]

En juin 1779, les forces armées britanniques établirent une série de fortifications centrées sur un fort de la péninsule de Bagaduce dans la baie de Penobscot, avec pour objectif d'établir une présence militaire sur cette partie de la côte et d'installer une nouvelle colonie appelée Nouvelle-Irlande. En réponse, l'état du Massachusetts, avec le soutien du Congrès continental organisa une expédition pour chasser les Britanniques.

La bataille[modifier | modifier le code]

Les Américains débarquèrent des troupes à la fin de juillet et tentèrent d'établir le siège de la forteresse britannique. Mais cette opération fut sérieusement entravée par les désaccords entre les chefs de l’expédition, le commandant des forces navales Dudley Saltonstall et le général Solomon Lovell. L'opération se termina en désastre avec l’anéantissement de la flotte américaine par la flotte britannique sous le commandement de Sir George Collier sur la rivière Penobscott. Collier donna la chasse, obligeant les Américains à brûler leurs vaisseaux et à fuir dans les bois. Quatre navires armés tombèrent entre les mains de Collier; en tout 19 navires de ligne et 24 navires de transport furent détruits.

Représentation de la bataille navale par Dominic Serres, date inconnue
Vue de la baie de Penobscot prise de Castine

Sources[modifier | modifier le code]