Expédition antarctique japonaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cscr-featuredtopic silver.svg Cet article fait partie d'un « bon thème ».

L’expédition antarctique japonaise ou expédition Shirase[1] est la première expédition japonaise en Antarctique. Dirigée par le militaire japonais Shirase Nobu sur le navire Kainan Maru, elle eut lieu de 1er décembre 1910 au 20 juin 1912[2], lors de l'âge héroïque de l'exploration en Antarctique. Son objectif, la course au pôle Sud, est cependant rapidement abandonnée face à la concurrence et aux difficultés rencontrées[2].

Expédition[modifier | modifier le code]

Le Kainan-Maru, navire de l'expédition

Départ[modifier | modifier le code]

Partie de Tōkyō dans un relatif anonymat[2],[Note 1] malgré le soutien notable de l'ancien Premier ministre du Japon Shigenobu Ōkuma[2] et d'une partie de l’establishment japonais[3], l'expédition était dirigée par le lieutenant[3] Shirase Nobu (1861 — 1946) qui avait déjà eu l'expérience d'une mission aux îles Kouriles en 1893[2] et qui avait des vues sur le pôle Nord avant la nouvelle de sa conquête[4]. Le navire est lui commandé par le capitaine Naokichi Nomura[2],[5]. L'expédition n'eut pas de soutien financier de l'État nippon et dû recourir à des fonds privés[6]. Trente chiens et deux mushers Aïnou sont recrutés[6].

Tentative vers l'Antarctique et retour en Australie[modifier | modifier le code]

Le 7 février 1911, le navire atteint Wellington en Nouvelle-Zélande[2] et déjà la plupart des chiens sont morts lors de la traversée[6]. L'expédition se déroule en deux parties : la première percée vers la terre du Roi-Édouard-VII — atteinte le 6 mars 1911 — en mer de Ross met le Kainan Maru a rude épreuve et un accostage à terre est impossible[2]. Obligés de retourner au nord, à Sydney, pour faire réparer le navire, les membres de l'expédition sont accueillit le 1er mai 1911, officiellement[6], mais dans un climat hostile avec les railleries de la presse locale[2]. Certains membres de l'expédition profitent du temps mort pour retourner au pays pour acquérir des fonds supplémentaires[2] et d'autres chiens[6], tandis que les préfabriqués de l'abri japonais est érigé dans Sydney Harbour[6] et la Parsley Bay Reserve de Vaucluse. L'australien Edgeworth David, ancien membre de l'expédition Nimrod et professeur de géologie à l'université de Sydney, ayant appris leurs problèmes aide les membres de l'expédition[2],[1]. Shirase le remerciera en lui offrant un sabre du XVIIe siècle, désormais exposé à l'Australian Museum[7].

Retour vers l'Antarctique[modifier | modifier le code]

La seconde partie, commencée au départ de l'Australie le 19 novembre 1911, de l'expédition vise l'exploration la terre du Roi-Édouard-VII et le secteur oriental de la barrière de Ross[2]. L'expédition rencontre le Fram de Roald Amundsen[2] dans la baie des Baleines[6] alors que l'équipage de celui-ci attend le retour de l'équipe partie conquérir le pôle Sud. Un accostage sur la barrière de glace est enfin possible le 16 janvier 1912 et certains membres de l'expédition atteignent une latitude de 80°05'S[6] le 28 janvier 1912[2]. Un drapeau japonais est érigé sur place[6].

Néanmoins, l'expédition renonce à poursuivre, se sachant trop devancée par l'expédition de Robert Falcon Scott (expédition Terra Nova) et celle de Roald Amundsen (expédition Amundsen)[Note 2] pour la course au pôle Sud, objectif avoué[2] .

Un glacier, le glacier Shirase, une côte, la côte Shirase, et un brise-glace seront nommés d'après Shirase Nobu. Un film fut réalisé pendant l'expédition et plusieurs compte-rendus écrits furent rédigés[6]. Deux monuments à l'expédition et Shirase Nobu ont également été érigés[4]. Les échantillons de roches collectés ont été transmis pour étude à l'université de Tokyo[6].

Retour au pays[modifier | modifier le code]

Malgré des résultats modestes, l'expédition fut très bien accueillie à Yokohama le 20 juin 1912 et Shirase Nobu fut consacré comme un héros à son retour au pays[2], obtenant même une entrevue avec l'empereur du Japon[6]. La mort de l'empereur Meiji, rapidement après l'arrivée de l'expédition, éclipsa la portée de cette dernière[6].

Membres de l'équipage[modifier | modifier le code]

Shirase Nobu, commandant de l'expédition

D'après le site Web coolantarctica.com[5] :

Membres de l'expédition[modifier | modifier le code]

  • Hanamori Shinkichi : musher
  • Ikeda Masakichi (-1919) : naturaliste (deuxième année)
  • Miisho Seizõ (1878-1947) : en charge de l'hygiène (pharmacien)
  • Miura Kõtarõ (1886-1967) : cuisinier (première année)
  • Muramatsu Susumu (1885-1927) : mécanicien (première année), secrétaire (deuxième année)
  • Nishikawa Genzõ (1887-1925) : steward
  • Tada Keiichi (1883-1959) : secrétaire (première année), assistant naturaliste (deuxième année)
  • Taizumi Yasunao (1888-1960) : photographe (deuxième année)
  • Takeda Terutaro (1879-1925) : chef du programme scientifique
  • Shirase Nobu (1861-1946) : commandant de l'expédition
  • Watanabe Chikasaburõ (1885-1962) : équipage (première année), cuisinier (deuxième année)
  • Yamabe Yasunosuke (1867-1923) : musher
  • Yoshino Yoshitada (1888-1958) : en charge de l'équipement et des vêtements

Équipage du navire[modifier | modifier le code]

  • Fukushima Yoshiji (1893-1943) : marin
  • Hamasaki Miosaku (-1953) : chauffeur
  • Kamada Gisaku (-) : timonier
  • Miyake Yukihiko (1884-1965) : marin pour l'entraînement et interprète anglophone (deuxième année)
  • Nomura Naokichi (1867-1933) : capitaine
  • Sakai Heitarõ (1869-1932) : équipier en troisième (première année), équipier en second (deuxième année)
  • Satõ Ichimatsu (1877-1959) : timonier
  • Shibata Kanejirõ (1893-1938) : marin
  • Shima Yoshitake (1881-1962) : trésorier de bord
  • Shimizu Kõtarõ : chef mécanicien
  • Sugisaki Rokugorõ (-1929) : chauffeur
  • Takagawa Sajirõ dit Inoue (1881-1937) : marin
  • Takatori Sumimatsu (-) : chauffeur (première année)
  • Tanno Zensaku (1871-1943) : second capitaine et interprète anglophone (première année)
  • Tohei Hirose dit Sasazaki (1885-1953) : machiniste (première année) mécanicien assistant (deuxième année)
  • Tsuchiya Tomoji (1878-1931) : équipier en second (première année), second capitaine (deuxième année)
  • Watanabe, Kitarõ/Onitarõ (1883-) : timonier
  • Yasuda lsaburõ (1880-) : charpentier de marine

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Beau Riffenburgh, Encylopedia of the Antarctic, Routledge,‎ 2007 (ISBN 978‑0‑415‑97024‑2[à vérifier : ISBN invalide])
  • (ja) 日本語: 毎日新聞社「昭和史第3巻 昭和前史・日露戦争」より。

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une source indique cependant une foule de 50 000 personnes lors du départ. (Beau Riffenburgh, Encylopedia of the Antarctic, p. 561)
  2. Roald Amundsen ne révélera son objectif que tardivement, prenant par surprise Robert Falcon Scott et Shirase Nobu. (Beau Riffenburgh, Encylopedia of the Antarctic, p. 562)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Beau Riffenburgh, Encylopedia of the Antarctic, p. 323
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p « Nobu Shirase, 1861–1946 », sur south-pole.com (consulté le 1er mars 2011)
  3. a et b Beau Riffenburgh, Encylopedia of the Antarctic, p. 561
  4. a et b Beau Riffenburgh, Encylopedia of the Antarctic, p. 897
  5. a et b (en) « Nobu Shirase, "Kainan Maru" - Japanese Antarctic Expedition 1911 - 1912 », sur coolantarctica.com (consulté le 1er mars 2011)
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Beau Riffenburgh, Encylopedia of the Antarctic, p. 562
  7. (en) « Sword of Friendship », sur australianmuseum.net.au (consulté le 2 mars 2011)
Bon thème
17 articles
           Bon article Âge héroïque de l'exploration en Antarctique - Expéditions
Amundsen Expedition at South Pole.jpg
Expédition antarctique belge (1897-1899)
Bon article Expédition Southern Cross (1898-1900)
Bon article Expédition Discovery (1901-1904)
Expédition Gauss (1901-1903)
Expédition Antarctic (1901-1903)
Bon article Expédition Scotia (1902-1904)
Première expédition Charcot (1903-1905)
Article de qualité Expédition Nimrod (1907-1909)
Seconde expédition Charcot (1908-1910)
Expédition antarctique japonaise (1910-1912)
Bon article Expédition Amundsen (1910-1912)
Expédition Filchner (1911-1913)
Expédition Aurora (1911-1914)
Article de qualité Expédition Terra Nova (1910-1913)
Article de qualité Expédition Endurance (1914-1917)
Bon article Expédition Shackleton-Rowett (1921-1922)