Expédition Karluk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Karluk.
Le Karluk, 1913.

L’expédition Karluk est le dernier voyage du HMCS Karluk, le navire amiral de l'Expédition arctique canadienne (1913-1916), qui a pris fin avec la perte du navire et la mort de près de la moitié de son équipage. Lors de son voyage en août 1913, le Karluk, un brigantin autrefois utilisées comme baleinier, resta coincé dans les glaces de l'Arctique alors qu'il se dirigeait vers un point de rendez-vous à l'île Herschel. Après une longue dérive dans la mer de Beaufort et la mer des Tchouktches, le navire a été écrasé par la glace et coulé. Dans les mois qui ont suivi, l'équipage et le personnel de l'expédition s'est battu pour survivre, d'abord sur la glace et plus tard sur les rivages de l'île Wrangel. En tout, onze hommes sont morts avant que l'aide ne puisse les atteindre.

L'Expédition arctique canadienne a été organisée sous la direction de l'anthropologue canadien Vilhjalmur Stefansson, et avait des objectifs à la fois scientifiques et géographiques. Peu de temps après que le Karluk fut piégé, Stefansson et une petite équipe quitta le navire afin de chasser le caribou. Comme le Karluk dériva dans la glace, l'équipe partie fut incapable de revenir à bord. Stefansson se consacra donc aux autres objectifs de l'expédition, laissant l'équipage et le personnel à bord du navire sous la charge de son capitaine Robert Bartlett. Après le naufrage, Bartlett organisa une marche vers l'île de Wrangel distante de 130 kilomètres. Les conditions sur la glace étaient difficiles et dangereuses et deux groupes de quatre hommes chacun furent perdues dans la tentative pour atteindre l'île.

Expédition Karluk

Après que les survivants eurent débarqué, Bartlett, accompagné d'un seul compagnon Inuit, partit pour atteindre la côte sibérienne. De là, après plusieurs semaines de voyage ardu, Bartlett arriva finalement en Alaska, mais les conditions de glace empêchait toute mission de sauvetage dans l'immédiat pour l'équipe restée en arrière. Ils ont survécu en chassant, mais manquaient de nourriture et furent préoccupés par des dissensions internes. Avant leur sauvetage en septembre 1914, trois hommes de plus étaient mort, deux de maladie et l'autre dans des circonstances violentes.

Les historiens sont divisés sur la décision de Stefansson de quitter le navire, et certains des survivants du voyage ont été critiques sur son apparente indifférence pour leur sort tragique et la perte de leurs collègues. Stefansson échappa au blâme officiel et a été publiquement honoré pour ses travaux ultérieurs sur l'Expédition arctique canadienne, malgré les réserves du gouvernement canadien sur la gestion globale de l'expédition. Bien que Bartlett se soit vu reproché par une commission de l'Amirauté d'avoir emmené le Karluk dans les glaces, il fut acclamé comme un héros par le public et par ses anciens membres d'équipage.

Notes et références[modifier | modifier le code]