Exmoor (cheval)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Exmoor.
Exmoor
Poney Exmoor à près d'Exford, dans le Somerset
Poney Exmoor à près d'Exford, dans le Somerset

Espèce Cheval (Equus caballus)
Région d’origine
Région Exmoor, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Caractéristiques
Morphologie Poney
Taille 1,22 m en moyenne[1]
Robe Généralement bai et pangaré
Pieds Petits, arrondis et très durs
Caractère Intelligent, lunatique, vif et sociable[2]

L’Exmoor est la plus vieille race de poney britannique et l'une des plus anciennes races de chevaux du monde. Natif des landes d'Exmoor, qui forment actuellement le Parc national d'Exmoor en Devon et Somerset, il est est souvent qualifié de poney celte en raison de son ancienneté. Comme tous les poneys britanniques semi-sauvages, c'est un poney dit mountain and moorland.

Il est caractérisé par sa robe pangarée proche de celles des chevaux préhistoriques, et par la présence d'une septième molaire, unique parmi les races chevalines domestiques. Beaucoup plus sauvage que son voisin le poney Dartmoor, il est plutôt délicat à dresser.

Histoire[modifier | modifier le code]

Poneys Exmoor en hiver : le pelage est plus long.

Le poney Exmoor est une race très ancienne. Son ancêtre serait venu d'Asie avant l'ère glaciaire, il y a 100 000 ou 200 000 ans, pour coloniser le sud des îles Britanniques avant qu'elles ne se séparent du continent. C'est un descendant direct du poney celte. Il vit depuis toujours à l'état sauvage dans sa région d'origine. En dépit de leur proximité géographique, de leur taille et de leurs robes souvent similaires, le poney Dartmoor et l'Exmoor ne partagent vraisemblablement pas la même origine. Les études nient tout lien entre ces deux populations[3],[4].

L'Exmoor est mentionné pour la première fois en 1085 dans le Domesday Book, un registre établi par Guillaume le Conquérant. La Seconde Guerre mondiale est un désastre pour la population de poneys, la région d'Exmoor devient un champ d'entrainement militaire et la race est presque exterminée. On estime qu'une cinquantaine de poneys y ont survécu[5]. Cependant, les éleveurs locaux réussirent à sauver quelques hardes. Les effectifs du poney Exmoor sont tombés au plus bas dans les années 1980, lorsqu'une campagne de publicité attire l'attention sur la rareté de la race.

Description[modifier | modifier le code]

Poney Exmoor au modèle.
Tête d'un poney Exmoor

La hauteur au garrot va de 1,27 à 1,30 m en moyenne. Dans son habitat naturel, il a développé des caractéristiques propres pour braver le climat : ses yeux dits « de crapaud » ainsi que sa queue en éventail le protègent des intempéries. Ses naseaux très ouverts permettent à l'air de se réchauffer avant qu'il ne l'inhale[1]. Sa tête est élégante, ses oreilles sont petites, son encolure est massive et courte. Il a des membres robustes soutenus par un poitrail ample. Son poil est dur et souple[2]. Les mâchoires de l'Exmoor possèdent une conformation particulière et les traces d'une septième molaire, unique parmi les races de chevaux actuelles[3],[4].

Robe[modifier | modifier le code]

L'Exmoor possède une robe pangarée typique des chevaux primitifs. Il est toujours bai ou bai-brun.

Tempérament et entretien[modifier | modifier le code]

C'est un poney très sauvage, au caractère affirmé[1]. Il est particulièrement rustique et ne demande qu'un entretien minimal.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Bien dressé, l'Exmoor peut être monté par des enfants, notamment en saut d'obstacles. Sa conformation le rend suffisamment robuste pour porter un adulte[1].

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

Une harde de poneys Exmoor, montrant bien les robes très similaires.
Poulain Exmoor

Traditionnellement élevé en semi-liberté en Angleterre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Edwards 2005, p. 72
  2. a et b Ravazzi 2002, p. 101
  3. a et b Hendricks et Dent 2007, p. 180
  4. a et b Pickeral 2012, p. 1° chapitre Dartmoor
  5. (en) « Exmoor Ponies- a dying breed? », BBC,‎ 15 avril 2008 (consulté le 15 juillet 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gianni Ravazzi, L'encyclopédie des chevaux de race, Bergame, Italie, De Vecchi,‎ 2002 (ISBN 2-7328-8417-0), p. 101
  • Elwyn Hartley Edwards, L'œil nature - CHEVAUX, Nord Compo, Villeneuve-d'Ascq, Larousse,‎ 2005 (ISBN 2-03-560408-7), p. 72
  • [Hendricks et Dent 2007] (en) Bonnie Lou Hendricks et Anthony A. Dent, « Exmoor Pony », dans International Encyclopedia of Horse Breeds, University of Oklahoma Press,‎ 2007, 486 p. (ISBN 080613884X et 9780806138848) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
    Source universitaire
    Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • [Pickeral 2012] (en) Tamsin Pickeral (photogr. Astrid Harrisson), « Exmoor », dans The Majesty of the Horse: An Illustrated History, HarperCollins,‎ 2012, 288 p. (ISBN 0007498128 et 9780007498123)
    Livre numérique, pas de n° de pages
    Document utilisé pour la rédaction de l’article